"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18B Okanagan, acte I

 

Match au format un peu particulier pour les Dragons Rouennais avec une rencontre U16 programmée sur le glaçon de l'Ile Lacroix face à la Okanagan Hockey Academy basée à Swindon en Grande-Bretagne. Alors que les U15 débuteront leur championnat samedi prochain avec la « légendaire » confrontation entre Rouen 1 et Rouen 2, les U18 eux allant à Grenoble dans le même temps pour l'Elite A, l'Elite B devant patienter jusqu'au 20 septembre pour entamer son championnat à Hockey 74, l'occasion était donnée à tout le monde de peaufiner les réglages avant le lancement officiel de la saison.

 

Avec une équipe à cheval sur deux catégories, Rouen semblait prendre l'ascendant sur son adversaire britannique en début de rencontre. Bien que ne se procurant que peu d'occasions franches, néanmoins, le morceau de caoutchouc semblait apprécier virevolter en zone défensive anglaise. Tout au plus quelques escarmouches ici ou là durant le premier vingt minutes qui permettaient toutefois au coupe Lévy Raux – Robin Rabl de se signaler, le premier auteur d'une bien habile ramasse offrant le lancer au second (14'12) Maitrisant son sujet globalement, Rouen ne trouvait pas l'ouverture en première période en dépit de quelques dernières tentatives, ici un lancer de Lévy Raux qui faisait tinter le poteau (17'43), là une frappe lourde de néo-rouennais Victor Ramos. Pas de quoi, néanmoins, agiter d'émotion un tableau d'affichage qui restait invariablement cantonné à un modeste 0-0 à l'issue du premier tiers.

 

Finalement, il faudra patienter de longues minutes avant de voir le tableau d'affichage se trémousser au son de la joie des buteurs. Après un deuxième tiers où ni les uns ni les autres ne parviendront à marquer une grande partie de la période médiane, dans les deux dernières minutes, les attaquants s'affolaient, fraîchement arrivé de l'Alsace, l'ex-étoile noire Théo Engel faisait briller en attaquant et capitaine Lucas Bicheux en lui distillant la passe décisive pour l'ouverture du score jaune et noire (1-0 à 37'41) Joie de courte durée sur le banc des Dragons puisqu'à peine une minute sera nécessaire pour voir la troupe britannique répliquer et égaliser avant la deuxième sirène (1-1 à 38'22) Un échange d'amabilités au tableau des scores qui se poursuivra pour l'ultime période.

 

Incapables de se séparer dans le tiers précédent, un scénario à l'identique se déroulera pour la dernière manche. Si cette fois les rouennais ne tardaient pas à trouver l'ouverture après seulement trois minutes de jeu par l'intermédiaire d'Axel Benet (43'00), à nouveau les haut-normands se feront rejoindre sur le fil. Toutefois, contrairement à l'opus précédent, la défensive jaune et noire tiendra le choc de longues minutes. En dépit de quelques tentatives éparses, les britanniques ne semblaient pas en mesure de revenir au score jusqu'à l'approche des dix dernières minutes où une séquence en avantage numérique allait leur profiter. Un lancer lointain pleine lucarne enterrait les espoirs de victoire seino-marins et donnait à nouveau un score de parité pour cette rencontre. Un tableau d'affichage à 2-2 qui restera scellé jusqu'à la sirène finale, les deux formations ne parvenant pas à se départager.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :