"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A Okanagan, acte II

 

Okanagan Hockey Academy, deuxième acte. Quelques minutes après la rencontre opposant les U16 de Rouen à ceux de l'académie de Swindon (lire par ailleurs), c'est au tour des U18 de se frotter à l'école britannique pour l'unique réglage avant le début du championnat, le week-end prochain à Grenoble.

 

Lancée par un poteau sur un lancer de Hugo Quignard après seulement deux minutes de jeu, la formation jaune et noire mettra à profit la première période pour prendre le large au tableau d'affichage. En dépit d'une séquence en infériorité numérique qui aurait pu couter un pion aux Dragons à 3 contre 5 (10'58), l'artillerie jaune et noire se mettait en évidence sur une habile tentative de Joran Reynaud qui prenait à contre-pied un gardien un peu trop rapidement placé en papillon sur l'affaire (12'02) Une ouverture du score agréable, le premier but de la saison qui donnera des ailes aux Normands sur la fin de la période. C'est ainsi que sur la dernière minute du tiers en avantage numérique, les Rouennais parviendront à doubler la mise. Sur une installation de power-play efficace d'Emmanuel Jamin, le palet circulait derrière la cage britannique avant de trouver la crosse d'Hugo Quignard qui se chargeait de décaler efficacement Robin Merlin pour un lancer plein axe diablement efficace (2-0 à 19'47)

 

Toutefois, si lors de la première période, les rouennais s'étaient montrés particulièrement vertueux, la deuxième période le sera nettement moins. Bousculés sur leur glaçon, moins à l'aise dans leurs patins, les rouennais prenaient une douche froide d'entrée de tiers en infériorité numérique avec la réduction du score à 2-1 (21'57) Un coup de froid sur le banc des jaunes et noirs dont ils auront toutes les peines du monde à se remettre. Quelques minutes plus tard, trainant à sortir le palet, les atermoiement défensifs des Dragons profitaient aux anglais qui n'en attendaient pas moins : 2-2 passée la mi-match. Manquant cruellement de liant collectif face à une équipe britannique visiblement plus rodée, c'est en toute logique que les rouennais, cinq minutes plus tard, se retrouveront menés au score (3-2) après une énième errance défensive. De quoi ulcérer le flegmatique coach rouennais. Un tiers noir pour l'ensemble de la formation à l'étendard au Dragon qui retrouvait néanmoins un soupçon de sourire sur la fin de la période alors que Hugo Quignard se jouait du gardien de Swindon pour placer le palet, sans complexe dans la lucarne (39'04)

 

Après deux périodes neutralisées au tableau d'affichage, à l'amorce de la troisième tiers, un lancer britannique entre les jambières redonnait de l'allant à l'escouade de Swindon. A nouveau devant au tableau d'affichage, les affres de la deuxième période semblaient se répéter sur le glaçon de l'Ile Lacroix. Cette fois, pour les rouennais, le bateau jaune et noir ne prendra pas l'eau. Sur une belle accélération entre deux défenseurs, Jordan Enselmoz se signalait, manquant de peu l'égalisation. Partie remise pour les attaquants rouennais puisque dans la foulée, c'est Justin Addamo, bien aidé il faut le concéder par un portier peu inspiré sur l'affaire, qui trouvait l'égalisation à 4-4 (51'25) De quoi donner un surcroit d'énergie pour la fin de match à l'image de Victor Durand qui se battait comme un beau diable pour conserver le palet en zone offensive anglaise. Une bonne inspiration qui permettait au défenseur jaune et noir de distribuer la passe décisive à Justin Addamo, auteur du doublé sur la rencontre et surtout du but vainqueur à 5-4 (58'38)

 

Victoire 5-4 pour les rouennais, un match, certes truffé de fausses notes, mais néanmoins encourageant à une semaine de l'ouverture du bal à la patinoire de Pole Sud de Grenoble.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :