... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U18A Défaite d'entrée...

 

Journée de rentrée des glaces pour les cadets rouennais avec un match d'ouverture compliqué à la patinoire de Pole Sud. Là où les Dragons U18 de la saison dernière étaient parvenus à s'extirper du piège isérois en s'imposant 1 but à 0, cette fois même si longtemps le scénario de la rencontre semblera vouloir se dessiner de la même façon, un pesant passage à vide en fin de rencontre laissera aux rouennais un goût amer sur cette partie.

 

5mn et 34 secondes, c'est très exactement le temps qu'il manquera aux Dragons pour rééditer la performance de la saison dernière. En effet, amusant syllogisme dans les rencontres, là ou Robin Merlin la saison dernière était parvenu à marquer l'unique but de la partie, cette fois c'est Axel Benet qui, avec un peu de réussite, parvenait à ouvrir le score pour les Dragons (03'44) Bien lancés dans cette rencontre, les seino-marins profiteront du premier vingt minutes pour tancer une équipe de Grenoble étonnamment timide. A la fin du premier tiers, nul doute que le tableau d'affichage aurait pu avoir l'élégance d'afficher autre chose qu'un simple 1-0 à la faveur des rouennais. En effet, sur plusieurs tentatives, les attaquants rouennais manquaient tantôt de réussite tantôt de réalisme face à la cage de la gardienne sous-classées Caroline Baldin. A l'heure où chacun se réclame de la parité homme – femme et de l'égalité entre les sexes, on pourra toujours s'étonner de voir la gardienne internationale de 21 ans évoluer dans les filets grenoblois face à des joueurs au mieux quatre ans plus jeunes. Quoiqu'il en soit, sur le premier vingt minutes, le cerbère isérois se chargera des affaires courantes en annihilant les tentatives jaunes et noires. Et lorsque celle-ci était prise en défaut, c'est l'homme aux bandes oranges qui invalidait le deuxième but des Dragons sur un ebien peu évidente « cage déplacée »

 

A la reprise de la deuxième période, l'intonation de la rencontre semblait un soupçon différente. L'équipe de Grenoble, timorée précédemment, se montrait nettement plus entreprenante et incisive sur la cage de Quentin Papillon. Et pour cause, Rouen reculant peu à peu, Grenoble prenait des tournures de rouleau compresseur et imposait le rythme à cette partie. Si au premier tiers, les Dragons auraient mérité meilleur obole, clairement sur le tiers médian il aurait été naturel de voir les Brûleurs de Loups revenir au score tant la domination iséroise aura été d'importance. Multipliant les tentatives par ses joueurs clefs, les Torres, Texier, Berard et autres Couvat, il fallait un Quentin Papillon bien solide dans son filet pour empêcher un retour au score bien fâcheux des Grenoblois. Toutefois, à la pause, dans le vestiaire des Dragons, on était bien conscient que le deuxième tiers avait été un avertissement sans frais et que pour l'ultime manche une réaction était nécessaire pour éviter de nourrir trop de regrets au terme des soixante minutes de cette première journée de championnat.

 

Hélas, las peu à peu, les Rouennais ne mettront pas à profit le troisième tiers pour planter le drapeau de la Normandie au centre de la glace de la patinoire de Pole Sud. Même si les artilleurs rouennais se présentaient sur la glace avec une once de pugnacité en plus, le réalisme toujours fuyant laissait espérer Grenoble dans cette rencontre. De fait, à force de jouer à avec le feu, Rouen finissait par se brûler à quelques minutes de la sirène finale alors que, pour fêter joyeusement son anniversaire, Alexandre Texier se jouait de l'arrière garde jaune et noire pour égaliser à 1-1 (54'26) Troublés, les Rouennais n'auront pas la capacité de réaction attendue. Pire, c'est en courbant l'échine qu'ils retourneront sur la glace permettant ainsi à Benjamin Berard dans la foulée de porter la marque à 2-1 (56'06) En moins de deux minutes, l'affaire grenobloise était pliée et les efforts des Dragons étaient réduits à peau de chagrin. Le chagrin, celui de la défaite et de l'amertume du sentiment d'avoir laissé passer l'occasion de prendre trois points précieux au beau milieu de l'une des places fortes de ce championnat U18 Elite A.

 

Samedi 13 septembre (journée 1)

Grenoble vs Rouen 2-1 (0-1 / 0-0 / 2-0)

03'44: 0-1 Rouen, Axel Benet (-)

54'26: 1-1 Grenoble, Alexandre Texier (Julien Munoz, Antoine Gsegner)

56'06: 2-1 Grenoble, Benjamin Berard (Pierre Robert, Hugo Blum)

 

Pénalités : Grenoble (10mn) - Rouen (8mn)

 

Dans l'histoire du championnat Cadet Elite :

Rouen vs Grenoble : 33 confrontations (11 victoires pour Grenoble, 18 victoires pour Rouen, 4 matchs nuls

     
     

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :