" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A Un dragon convalescent...

 

Les légendes ne meurent jamais et celle du « Pull de Thomas Brulin » aura effectué un retour tonitruant sur la scène glacée de la patinoire de Saint-Gervais-les-Bains. Née, il y a quelques saisons , méconnue des plus jeunes, la légende du « pull fétiche vecteur de victoires » aura permis aux Dragons cadets de s'imposer sur le score de 3-0 face à Hockey 74. Une stratégie vestimentaire fort appréciable pour une équipe championne de France en titre orpheline de victoires cette saison avec deux revers subis à Grenoble puis à domicile face à Angers.

 

Certes, pour les rouennais, l'équilibre reste fragile, les défauts encore bien perceptibles, la modestie de rigueur, mais les trois points engrangés permettront au moins de donner un peu de baume au cœur d'un Dragon atrabilaire. Une opération « trois points vitaux » bien ancrés dans la tête de rouennais revanchards. « Entre vivre et mourir (…) soit nous guérissons aujourd'hui en tant qu'équipe, soit nous mourons tous en tant qu'individus. » aurait pu dire Al Pacino, le « Tony d'Amato de l'enfer du dimanche » s'il s'était invité dans le vestiaire des Rouennais avant la rencontre. Et c'est en équipe que les Rouennais aborderont cette partie face aux hauts-savoyards auteurs d'un début de saison propre avec une victoire face à Villard de Lans (6-3) et un court revers à Briançon (6-5) Paradoxalement, c'est en infériorité numérique que la solidarité rouennaise s'affichera d'entrée de jeu. Sanctionnés dès la première présence d'une infériorité numérique, le ton zébré étant donné, les rouennais ne cèderont pas une miette de glace à leurs adversaires. Laissant passer l'orage, c'est avant la barrière des dix minutes que les rouennais ouvriront le score. Chamboulant la défense montagnarde, le couple Arthur Bichot – Brieuc Houeix semait le trouble devant la cage de Lucas Mugnier permettant à Joran Reynaud, au rebond, d'ouvrir le score (0-1 à 07'29) Galvanisés par cette ouverture du score, les rouennais forçaient leur destin avant la première sirène sur un déboulé en infériorité numérique de Justin Addamo pour le 2-0 (18'43)

 

Dans une partie où le champagne et le caviar ne seront guère au menu, l'essentiel était là pour les rouennais. Continuant de souffrir en infériorité numérique à la fois Quentin Papillon et les unités spéciales rouennaises rivalisaient d'abnégation pour empêcher Hockey 74 de percer le coffre fort jaune et noir. Et lorsqu'une éclaircie apparaissait dans le ciel maussade des infériorités rouennaises, c'est Mathieu Mony qui d'un lancer à la bleue trouvait la lucarne alpine pour le 3-0 en infériorité numérique à nouveau (35'58). En infériorité numérique pendant presque 19 minutes sur l'ensemble de la rencontre, 18 minutes et 47 secondes pour être exact, les rouennais n'auront guère l'occasion de s'exprimer offensivement notamment dans un troisième tiers fort insipide rythmé par les coups de sifflets du trio arbitral. En tout et pour tout, les rouennais devront par quatre fois s'acquitter d'une séquence en infériorité numérique de deux minutes sur l'ultime manche. Pas de quoi briser l'enthousiasme des rouennais qui feront en sorte de maintenir le score en l'état à force de solidarité, préservant ainsi le mérité blanchissage de leur portier Quentin Papillon, solide durant les soixante minutes de la rencontre.

 

Si jamais dans l'histoire du championnat cadet élite jaune et noir, les Rouennais n'avaient débuté par deux défaites de rang pour leurs deux premiers matchs, ils n'étaient jamais non plus parvenu à s'imposer à blanchir une équipe de Hockey 74 que ce soit sur sa glace ou dans l'antre du Dragon. De quoi donner quelques espoirs aux rouennais de « lendemains qui chantent », les seinomarins qui prendront la route à nouveau le week-end prochain cette fois en direction de Villard de Lans dans la tanière des Ours. Au classement, avec les victoires du trio de tête à domicile: Grenoble face à Tours (8-1), Amiens face à Reims (2-0) et Briançon contre Villard de Lans (6-3), les rouennais ne profitent guère de leur succès en Haute-Savoie pour réduire un peu leur retard sur les premières places en attendant la suite des aventures villardiennes dans un premier temps mais surtout à domicile face à Briançon puis en Picardie face à Amiens.

 

U18 Elite A (Samedi 27 septembre 2014, 3ème journée)

Hockey 74 vs Rouen 0-3 (0-2 / 0-1 / 0-0)

07:29: 0-1 Rouen: 11: JORAN REYNAUD (3: Brieuc HOUEIX; 13: Arthur BICHOT)

18:43: 0-2 Rouen: 21: Justin ADDAMO (19: JORDAN ENSELMOZ) [4-5]

32:58: 0-3 Rouen: 2: Mathieu MONY (13: Arthur BICHOT; 12: Antoine FIGUEIRA) [4-5]

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :