" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A De la difficulté de s'imposer...

 

Après Grenoble et Hockey 74, c'est au tour de Villard de Lans de recevoir la visite des Dragons Rouennais à l'occasion du championnat de France Cadet Elite A. Restant sur un succès intéressant la semaine d'avant face à Hockey 74 (victoire 3-0), face à Villard-de-Lans et ses Ours, les rouennais espéraient capitaliser leur premier succès de l'année. Encore fallait-il être en mesure, chez le promu de prendre les points là où les Espoirs, il y a quelques semaines étaient venus s'incliner en prolongation. Méfiance donc pour les joueurs de Nordine Mahdidi qui se faisaient cueillir à froid dès le début du match sur la première opportunité villardienne en avantage numérique par l'intermédiaire d'Eric Aurard qui d'un lancer de la bleue à la trajectoire aléatoire parvenait à tromper le portier jaune et noir Quentin Papillon (1-0 à 00'40) Quarante petites secondes de jeu seulement et les Dragons devaient toujours courir après le score. Peinant à trouver la réplique même si sur quelques éclairs notamment pour Julien Msumbu, Jordan Enselmoz ou encore Joran Reynaud tentaient de sonner la révolte, globalement Rouen, bien que monopolisant la galette, restait sous la pression des attaquants de Villard-de-Lans qui pouvaient s'en donner à cœur joie notamment lors des séquences en supériorités numériques (10'35 & 12'41) Loin d'être sereins, les Rouennais bégaieront leur hockey jusqu'à la première sirène y compris sur l'unique séquence en power play où certes les intentions étaient là mais la réussite ayant décidé de fuir de bien pâles seinomarins.

 

A la reprise, c'est un lancer du duo Addamo – Msumbu qui tentait de donner la confiance pour relancer la machine jaune et noire. Un couple que l'on reverra quelques minutes plus tard paradoxalement sur une séquence en infériorité numérique rouennaise. Le hockey est un sport décidément bien taquin alors que Quentin Papillon sortait son habit de lumière pour empêcher un 2-0 sans doute fatal au moral des Dragons, sur la contre-attaque qui s'en suivait, Brieuc Houeix entrevoyait le bon coup en lançant ses deux flèches offensives Addamo – Msumbu en deux contre un, le premier à la baguette, le second à la conclusion, le mouvement était rapide, limpide et froidement efficace pour permettre aux rouennais de revenir au score (1-1 à 25'18) Dans la foulée, alors que les rouennais toujours en infériorité numérique s'en remettaient à la maladresse d'Eric Aurard en position « back door » pour un lancer vrillé (25'30), un vent de folie soufflait au dessus des casques jaunes et noirs. Joran Reynaud au contre, s'en allait défier en break Baptiste Quiqueret (25'28), tandis que Hugo Quignard quelques secondes plus tard affolait l'arrière garde du Vercors pour servir un Clément Papeil qui aurait sans doute rêver de marquer un but pour son retour sur la glace après une longue blessure de plusieurs mois (26'49) Et lorsqu'une poignée de secondes plus tard, à son tour Antoine Figueira se cassait les quenottes sur le portier villardien (27'13), les mouches semblaient avoir changé d'âne, la tournure de la rencontre prenant une douce couleur jaune et noire. Et de fait, passée la barrière des dix minutes dans le tiers médian, Joran Reynaud quittait le « mode avion » en se servant d'une passe de Jordan Enselmoz pour donner l'avantage aux Dragons (2-1 à 31'10) Un avantage intéressant après un premier tiers insipide des Dragons qui auront eu le mérite de réagir et de secouer sur sa glace un Ours qui au regard du deuxième tiers largement dominé par les rouennais s'en sortait plutôt bien.

 

Du dernier vingt minutes, il ne sera finalement que peu questions, les deux équipes accusant le coup de deux périodes chaloupées hésitaient désormais à se livre. Les uns rouennais, soucieux de conserver leur résultat la peur au ventre, les autres villardiens, avides de revenir au score mais craintifs à l'idée de prendre un contre meurtrier. C'est dans ce climat de pression palpable que le chronomètre de la patinoire André Ravix défilait sans que les deux équipes ne soient en mesure de faire évoluer le score dans un sens ou dans l'autre jusqu'à huit minutes de la sirène finale. Huit justement le numéro de Julien Msumbu qui se chargeait de donner une savante bouffée d'oxygène aux Dragons (1-3 à 51'54) Alors que dans les dernières minutes de la rencontre, la tension croissait sensiblement donnant lieu à plusieurs infériorités rouennaises, Villard de Lans revenait dans la partie au détour d'une séquence de power-play qui voyait les Ours revenir au score sur un lancer dévié de Louis Boudon (55'41) De fait, revenus à une unité au tableau d'affichage, les Villardiens se sentaient pousser des ailes et tentaient le tout pour le tout sur la fin de match pour arracher l'égalisation au finish. De longues secondes où les Dragons seront sous pression, tentant de contrôler tant bien que mal un palet qui leur échappait. Finalement, l'abnégation défensive jaune et noire aura raison de la fougue villardienne, Rouen s'imposant au forceps 3 buts à 2. Quoiqu'il en soit en dépit de ce succès rouennais, bien que disposant d'un bilan en championnat de quatre défaites en quatre journées, nul doute que cette équipe de Villard-de-Lans au gros cœur saura prendre des points ici où là tant elle aura donner du fil à retordre à une équipe jaune et noire toujours convalescente mais loin d'être totalement guérie.

 

U18 Elite A (4ème journée – Samedi 04 octobre 2014)

Villard-de-Lans vs Rouen 2-3 (1-0 / 0-2 / 1-1)

00:40: 1-0 Villard de Lans: 3: Eric AURARD (75: Thomas CARMINATI; 11: Louis BOUDON) [5-4]

25:18: 1-1 Rouen: 8: Julien MSUMBU (21: Justin ADDAMO; 3: Brieuc HOUEIX) [4-5]
31:10: 1-2 Rouen: 11: JORAN REYNAUD (19: JORDAN ENSELMOZ; 17: Hugo DUMONT
51:54: 1-3 Rouen: 8: Julien MSUMBU (21: Justin ADDAMO; 3: Brieuc HOUEIX)
55:41: 2-3 Villard de Lans: 11: Louis BOUDON (3: Eric AURARD; 22: Clement TOGNAN) [5-4]



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :