" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Revanche prise !

 

Après le revers subi cette semaine en Picardie sur le score surprenant de 11 à 7, les U15 rouennais auront redressé la tête comme il faut face à Amiens avec la revanche disputée sur l'Ile Lacroix et remportée par les Dragons sur le score de 5 buts à 4 au terme d'une rencontre engagée à couteaux tirés entre deux équipes rivales dans la course au titre de Champion de France au même titre que les équipes du sud.

 

Rapidement dans le bain, les deux équipes ne perdront guère de temps à s'observer et à se toiser du regard. Rentrant dans le vif du sujet, les Rouennais parvenait à ouvrir le score avant la barrière des dix minutes sur une sortie de zone efficace. Relayé dans la zone neutre par Enrique Masseline, bien qu'en déséquilibre Arthur Zavani parvenait à transmettre sur sa gauche pour le lancer de son capitaine Gabin Mainfray qui trouvait l'ouverture du score face au portier picard Jean Boccassini (1-0 à 09'21) Electrisés par leur ouverture du score et rassurés, les Rouennais tenaient le morceau de caoutchouc dans la crosse jusqu'à l'égalisation amiénoise à quelques minutes de la fin de la période sur un lancer du coté droit de la la cage de Jules Gallet (1-1 à 17'03)

 

A la reprise de la deuxième période, les évènements se précipitaient. En effet, en l'espace de quelques minutes, les Dragons passeront de la joie de marque par deux fois à la détresse en subissant par deux fois également le courroux d'amiénois revanchards et avides de revenir à parité. C'est ainsi qu'à la barrière des cinq minutes de jeu dans la deuxième période, les rouennais s'illustraient en posant le deuxième palet au fond des filets amiénois sur un « but d'école » En zone défensive amiénois, Antonin Germond à la lutte pour l'engagement parvenait à glisser le palet tant bien que mal à Robin Rabl qui s'engouffrait dans le coin avant de servir à la bleue son défenseur Nicolas Plaquevent pour le lancer. Bien positionné devant le portier amiénois, Antonin Germond avait tout le loisir de dévier parfaitement le palet ainsi envoyé pour tromper pour la deuxième fois de l'après-midi le gardien de la Somme (2-1 à 25'28) Une poignée de secondes plus tard, c'est sur un palet envoyé au fond de la zone défensive amiénoise pour un changement de ligne jaune et noir que le trouble s'invitait chez les picards. Le défenseur amiénois tentant tant bien que mal de relancer, le palet était intercepté à l'aile et remis en direction de la cage picarde. Si ni Robin Rabl ni Yoan Salve ne parvenaient à porter la marque à 3-1, le pugnace Lévy Raux du bout de la crosse parvenait à pousser ce « fichu » récalcitrant au fond des filets (3-1 à 25'57) Pendant cinq bonnes minutes, les rouennais parviendront à tenir ce score en l'état. En effet, autour de la mi-match, l'armée rouge et noire soldera les comptes en revenant à 3-3 d'abord par Hugo Allais en avantage numérique sur une séquence où le palet tournait avant de trouver refuge dans la crosse de l'attaquant amiénois transformée sur l'action en lance-missile pour tromper la vigilance du portier des Dragons Valentin Duquenne (3-2 à 30'50) Moins de trois minutes plus tard, on retrouvait ce diable de Hugo Allais, toujours dans les bons coups. A la baguette pour la sortie de zone dans sa zone défensive, ce dernier, plein d'astuce, administrait une lumineuse passe à son compère Baptiste Bruche entre les deux défenseurs rouennais. L'accélération du puissant attaquant samarien lui permettait de prendre une échappée qu'il transformait en 3-3 (33'22)

 

 Depuis le début de la rencontre, les amiénois, menés au score par deux fois, étaient parvenus à revenir. Cette fois c'est l'inverse qui se déroulera sur le glaçon de l'Ile Lacroix pour la troisième période. En effet, après sept minutes de jeu dans l'ultime manche, la formation picarde passait devant au tableau d'affichage pour la première fois de la rencontre. Sur un palet stupidement perdu en zone défensive amiénoise, la contre-attaque menée par Hugo Allais semait le trouble au sein de l'arrière garde jaune et noire. Un premier arrêt de Valentin Duquenne sur le lancer de Hugo Allais, un deuxième sur le rebond puis un palet écarté en dépit de la présence encombrante devant la cage de Baptiste Bruche, le feu s'invitait devant le portier jaune et noir. Alors que le palet enfin dans une crosse rouennaise s'apprêtait à atterrir loin de la zone de guerre, Baptiste Bruche surgissait pour chaparder le morceau de caoutchouc et servir coté opposé son comparse Hugo Allais, négligément oublié par la défense rouennaise, une bien mauvaise idée (3-4 à 47'33) Si avec ce quatrième but picard, on aurait pu penser à l'effondrement de la maison jaune et noire, c'était sans compter sur la force de caractère de cette équipe U15 de Rouen qui mettra un point d'honneur à égaliser et même s'imposer. Ainsi, le temps de digérer l'affaire et les rouennais repartaient de l'avant à l'image de Nicolas Plaquevent qui relançait la machine en propulsant en break un Joseph Broutin particulièrement habilement au moment de tromper le portier amiénois pour un 4-4 très précieux (4-4 à 52'44) Alors que les secondes se transformaient en minutes et que l'ultime sirène s'approchait, de l'abnégation jaune et noire il sera encore question une dernière fois. Sur une des dernières offensives jaunes et noires, Levy Raux, à l'entrée de zone, se faisait scandaleusement ramasser sur une charge incorrecte à l'image de celle subie en fin de deuxième période par Antonin Germond qui nécessitera son évacuation à l'hopîtal. 
La pénalité appelée ne sera jamais utilisée par les Dragons. Les deux « guerriers » Joseph Broutin et Levy Raux se démèneront comme des diables, faisant front dans l'adversité pour apporter un cinquième but synonyme de victoire 5-4 face à des Gothiques qui ne parviendront pas à revenir dans les ultimes secondes (5-4 à 59'39)

 

 

Samedi 8 novembre (Championnat U15)

Rouen (1) vs Amiens 5-4 (1-1 / 2-2 / 2-1)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :