... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U15 Un classique en finale...

 

Après le succès de Rouen (1) face à Boulogne-Billancourt lors de la première demi-finale, Amiens de son côté n'entendait pas se priver du plaisir d'affronter les rouennais en finale. Encore fallait-il pouvoir prendre en défaut pour la deuxième demi-finale les Ducs de d'Angers, tout aussi soucieux de se qualifier pour l'ultime rencontre du tournoi U15 « Romain Montagnac »

 

Sur la route de la finale, Amiens semblait plus enclin à prendre quelques raccourcis notamment en avantage numérique pour l'ouverture du score rapide de Téhano Sebal (02'29) Un soupçon indiscipliné, Angers donnait la bâton pour se faire battre et offrait la possibilité à Amiens de creuser l'écart, cette fois, par Antoine Fouquet et toujours en avantage numérique (11'04) En difficulté depuis le début de la rencontre, Angers ne semblait pas voir son horizon se dégager alors que Jules Gallet y allait de son filet pour le 3-0 (13'42) Si le tableau d'affichage semblait vouloir céder aux avances amoureuses des Gothiques, Angers finissait par trouver le bon rythme et tenir en échec l'armada rouge et noire avant la première sirène en réduisant la marque par Romain Roselet (19'16)

 

En deuxième mi-temps, les deux équipes ne semblaient pas disposées à vouloir jouer outre mesure. Tombant dans la nonchalance, la rencontre ne laissait guère d'opportunité de s'exciter dans les tribunes d'une patinoire de l'Ile Lacroix bien assoupie. Quoiqu'il en soit, les minutes défilaient peu à peu au tableau d'affichage et il fallait attendre le coup de semonce de Jules Gallet pour réveiller un peu tout ce petit monde (4-1 à 32'22) A l'économie, Amiens filera tranquillement vers sa victoire. En toute quiétude ou presque, Angers, profitant d'un changement de gardien peu opportun, parvenant à réduire la marque par Guillaume Lhermitte (35'11) puis par Léo Magrangeas (37'18) Revenus du diable vauvert à 4-3, Angers pouvait désormais espérer d'autant plus que les amiénois devaient passer au moins les deux dernières minutes de la rencontre en infériorité numérique puis en double alors que le gardien d'Angers désertait son filet (39'13) En vain, Angers ne parvenait pas à trouver l'ouverture et Amiens décrochait son billet pour la finale.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :