" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U13 Rouen (2) vs Amiens

 

Après l'ouverture de tournoi de Rouen (1) dans la Poule (A) et une victoire 6 buts à 1 face à Cergy-Pontoise, c'est au tour de Rouen (2) de se lancer dans la danse avec une difficile entrée en matière face aux Gothiques d'Amiens. Un copieux menu d'après Noël pour les petits rouennais qui n'hésitaient, néanmoins, pas à se jeter sur le glaçon pour défier les Gothiques picards. Malheureusement, il ne faudra que quelques secondes pour les amiénois pour s'immiscer au sein de l'arrière garde jaune et noire pour l'ouverture du score de Léo Manigault (00'44) Pourtant particulièrement actif dans son filet, Paul Caput, dans le filet de Rouen (2), se démenait comme un beau diable pour empêcher le palet d'entrer à nouveau dans son jardin secret. Sans cœur, Manon Serer n'avait que peu de considération pour la débauche d'efforts du cerbère des Dragons, en ajoutant un deuxième but quelques minutes à peine après l'ouverture du score (04'05)

 

Loin d'être une avalanche de buts, cette rencontre, certes largement teintée de rouge et de noir, n'en laissait pas moins la part belle aux jeunes rouennais et surtout à son gardien Paul Caput particulièrement au four et au moulin dans cette partie. Recroquevillés devant leur portier, courageux défensivement, l'arrière garde rouennaise finissait pas plier à nouveau face à la tentative de l'amiénois Arthur Legrand (3-0 à 14'23) puis sur celle de Clément Navette (19'58) Si les Dragons passeront l'essentiel de leur match à défendre, ils pourront, toutefois, être fier de la résistance proposée face à l'ogre amiénois même si au détour d'un palet perdu en zone défensive, Amiens ajoutait un cinquième but par Hugo Ilaraz (22'28)

 

Les minutes défilant et pesant de plus en plus lourd dans les patins des jeunes Dragons qui accusaient sensiblement le coup à force de défendre, Amiens poursuivait, sans vergogne, sa marche en avant par Léo Manigault (6-0 à 23'37) tandis que le gardien rouennais Paul Caput s'illustrait une énième fois sur un lancer lourd et musclé de Benoît Fouquet. En toute fin de match, au courage, Gaylor Boucher prenait le seul lancer de la rencontre de Rouen (2) Avec plus de quarante lancers sur la rencontre, Amiens ajoutait un septième but en contre attaque par l'intermédiaire de  Benoît Fouquet qui touchait le poteau avant de voir la rondelle terminer au fond des filets rouennais (27'10) Fin du match et victoire amiénoise 7 buts à 0.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :