... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

Deuxième round pour les Dragons...

Après leur victoire la veille 5 buts à 3 au terme de la première manche des quarts de finale Espoir face à Amiens, les Dragons rouennais disposaient d'une marge de deux buts au tableau d'affichage. Avec comme ligne de mire les Rapaces de Gap en demi-finale pour le perdant de la série et Grenoble pour le vainqueur, les deux équipes se préparaient à en découdre pour la deuxième fois de ce week-end de Pâques. « A en découdre » le mot semblait bien excessif tant l'équipe picarde fera preuve d'un laconique dilettantisme sur le glaçon rouennais. En effet, même si Jonathan Boerher était le premier à se mettre en valeur en exploitant une aléatoire relance défensive rouennaise avant de voir le retour « fulgurant » de Clément Hondier (03'47), ce sont bien les Dragons qui prenaient le jeu à leur compte à l'image de ce sympathique mouvement du premier trio qui laissait Kévin Marias-Magill provoquer le lancer de Valentin Dumelie (03'57) Dans la foulée, toujours sur les charbons ardents après son doublé de la veille, Bryan Ten Braak recueillait le fruit du travail de Germain Raimbourg pour tenter à son tour sa chance face au gardien picard Sébastian Ylönen (05'06) Si ce dernier semblait retarder l'échéance en s'interposant face au lancer de la bleue d'Aurélien Gréverend (05'14) ou surtout face à Paul Séraudie sur un tir dévié de Quentin Berthon (05'52), le dernier rempart des Gothiques finissait par lâcher prise en double désavantage numérique. A la baguette, le capitaine rouennais, Thomas Dreyfus relayait au second poteau avec Bryan Ten Braak avant que ce dernier ne place le palet sur la rampe de lancement « made in Dunkerque » avec le premier but de la rencontre en deux temps pour Valentin Dumelie (06'16) Même si les joueurs d'Olivier Duclos tentaient de faire illusion le temps d'un break de Valentin Claireaux (08'09), résolument les Dragons se mettaient le plus en valeur en exploitant au mieux les largesses défensives picardes. Ici un trois contre un où Kévin Beziau permettait à Jason Lorcher de lancer (11'29), là une relance d'Aurélien Gréverend pour Kévin Lorcher qui feintait le tir avant de déborder pour finalement lancer (13'31) Rouen en dépit de ses occasions ne parvenait pas à se mettre à l'abri au tableau d'affichage. Une « anicroche » dans la partie d'autant plus fâcheuse que contre le cours du jeu, un gros travail de Jonathan Boerher dans la bande permettait à Florent Neyens de transmettre le palet de l'égalisation à Romain Bault (1-1 à 16'42) Achevant la période sur un ultime lancer de Clément Gaudeaux (19'38), les deux équipes regagnaient le vestiaire sur ce score de parité.

Un score heureux pour les Gothiques qui ne restera pas bien longtemps en l'état. En effet, au cours du tiers médian, les joueurs de la Somme lâcheront totalement l'affaire, laissant aux Dragons le monopole du palet. Débutant la période sur un palet gelé dans la zone du gardien, les Gothiques offraient un tir de pénalité à leurs adversaires. Froidement, Kévin Beziau exécutait Sebastian Ylönen entre les jambières et donnait le 2-1 aux siens (24'46) Dans la foulée, c'est Aurélien Gréverend qui prenait sa chance de la bleue. Masqué par la présence encombrante de Jason Lorcher, le cerbère rouge et noir à la limite de la rupture mentale, cédait un rebond converti habilement par Kévin Beziau (26'09) Tandis que les Dragons permutaient leurs gardiens, Adrien Fenart cédant sa place à Michael Muller (30'13), les Rouennais poursuivaient leur furia offensive avec ce puissant lancer en déséquilibre de Quentin Berthon qui faisait mouche (31'15) Toujours autant sollicité, les nerfs du gardien picard seront encore rudement mis à l'épreuve d'ici la deuxième sirène. Ainsi, mis sur orbite par Clément Hondier, Quentin Berthon trouvait en break le 5-1 (33'44) tandis que quelques secondes plus tard sur l'engagement suivant, c'est Jason Lorcher qui débordait dans son couloir avant de prendre un lancer que se chargeait de convertir en but Kévin Beziau (34'03) Certes sur la fin de la période Florent Neyens (34'40) et Maxim Belov (35'13) se chargeaient de réduire la marque à 6-3 mais depuis bien longtemps l'issue de cette double confrontation face à Amiens semblait connue.

Bien que reprenant les affaires sur une transversale de Valentin Claireaux (41'20) et sur une tentative d'Alexis Nicolay contrariée par le retour défensif de Clément Hondier (42'20), les Gothiques ne mettront pas l'énergie nécessaire pour revenir au score. Symbole de la vacuité picarde, Louis Boucherit dans sa zone défensive choisissait de changer en abandonnant tranquillement le palet sur la glace au bénéfice de Jason Lorcher (45'59)  Dans un contexte de nonchalance général, les deux équipes ne se livreront plus sur le glaçon normand. Avec une formule de championnat alambiquée et un calendrier inattendu des quarts de finale qui laissait disputer Gap son quart une journée avant les autres séries, libre choix aux équipes d'Amiens et de Rouen était laissé de calculer ou non pour son adversaire en demi-finale du carré final. Quoiqu'il en soit pour l'anecdote d'un titanesque lancer d'Aina Rambelo sur un rebond consécutif à une tentative de Grégory Beron, les Gothiques réduisaient la marque à 6-4. Retour au score bien inutile puisque ce sont les Dragons qui remportaient le match et la série alors que pour la dernière minute de jeu, la ligne des 88 embarquait sur le glaçon rouennais afin de célébrer la fin de leur carrière junior à Rouen. Une « sympathique » haie d'honneur des plus jeunes pour saluer leurs glorieux ainés venait boucler la fin de la rencontre, la suite de la saison espoir rouennaise se déroulera à l'extérieur, vraisemblablement à Grenoble pour le carré final si le choix du bureau fédéral valide l'unique candidature du Sud pour l'organisation.

Rouen – Amiens 6-4 (1-1 / 5-2 / 0-1)
06'47, 1-0, Rouen #14 Valentin Dumelie (#13 Bryan Ten Braak, #7 Thomas Dreyfus) [ 5 contre 3 ]
16'42, 1-1, Amiens #21 Romain Bault (#16 Florent Neyens)
24'46, 2-1, Rouen #17 Kévin Beziau [ Tir de pénalité ]
26'09, 3-1, Rouen #17 Kévin Beziau (#22 Jason Lorcher, #2 Aurélien Gréverend)
31'15, 4-1, Rouen #18 Quentin Berthon (sans assistance)
33'44, 5-1, Rouen #18 Quentin Berthon (#19 Clément Hondier)
34'03, 6-1, Rouen #17 Kévin Beziau (#22 Jason Lorcher)
34'40, 6-2, Amiens #16 Florent Neyens (#7 Jonathan Boehrer, #20 Kévin Hamon)
35'13, 6-3, Amiens #19 Maxim Belov (#3 Grégory Beron)
49'00, 6-4, Amiens #4 Aina Rambelo (#3 Grégory Beron, #7 Jonathan Boehrer)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :