... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U18B Bonne dynamique...

 

Moribonds, il y a de ça quelques semaines, les Dragons de l'Elite B n'en finissent plus de redresser la tête à l'image de leur première sortie en 2015 ponctuée d'une victoire à domicile en prolongation face à Amiens 2. A l'instar de leur année 2014 ponctuée d'une défaite en prolongation face à Caen et deux victoires face au Pole France Féminin et Amiens (2), les rouennais restent sur leur bonne dynamique et auront conservé pendant la trêve de Noël leurs bonnes intentions.

 

Même si dans les premières minutes de la partie, les deux équipes étaient à la peine pour développer leur jeu, dans cette première période, le duel des gardiens de but était remporté par le portier jaune et noir Dylan Da Costa particulièrement précieux dans son filet sur le premier vingt minutes avec quelques arrêts saisissants à l'image de cet arrêt de la mitaine à bout portant qui restera le symbole du premier tiers du gardien jaune et noir. Si Mathieu Le Guischer, son alter ego rouge et noir, ne déméritait pas dans la défense de son jardin secret, le cerbère amiénois devait néanmoins se résoudre à s'incliner face à la fougue du minime Arthur Zavani, auteur d'un slalom virevoltant au milieu de la défense amiénoise avant d'ouvrir le score pour les siens avec la manière en prime, « the cherry on the cake » (1-0 à 13'25)

 

Bien que finement mouchetée de confiance après un premier vingt globalement réussi, la carapace défensive jaune et noire s'étiolera en deuxième période. Ainsi alors qu'au détour d'une séquence en avantage numérique, Pierre Mulazzi trouvait l'égalisation (22'07), répliquant derechef, cette fois par Harmand Poupart (27'24) bien que montrant des signes de lassitude défensive, s'accrochait et levait la tête au plus vite. Toutefois, à peine quelques secondes, 17 pour être précis, après le deuxième but rouennais, Rayan Belharfi profitait de la griserie jaune et noire pour ramener tout le monde les deux patins sur la glace en égalisation à 2-2 (27'41) laissant les deux équipes à parité à l'issue de la deuxième période.

 

A l'entame du troisième tiers, les uns et les autres semblaient maugréer à l'idée de se jeter à l'abordage. Poussives les premières minutes de la troisième période le seront jusqu'à l'emballement final de ce match dans les dix dernières minutes . Initiée par le troisième but rouennais oeuvré par Robin Rabl (3-2 à 48'35) Poursuivant son travail de pilonnage dans la foulée cette fois par Lévy aux en avantage numérique (52'21), le break fait au tableau d'affichage à la faveur des rouennais les emmenaient vers une probable victoire à une poignée de minutes de la sirène finale. En théorie seulement, puisque les dernières minutes ne se passeront pas comme les jaunes et noirs l'escomptaient. Dans une certaine cacophonie exaspérante sur le banc rouennais, les Gothiques n'en attendaient pas tant pour revenir au score. En avantage numérique dans un premier temps par Sacha Fouré (53'36) puis par Pierre Mulazzi à quinze secondes tout rond de la sirène finale toujours en avantage numérique (59'45)

 

Reste à savoir si le verre est à moitié plein ou à moitié vide pour les Dragons qui finiront par l'emporter lors de la prolongation grâce à Mouloud Berkani (63'05) raflant au passage leur quatrième victoire de la saison encourageante avant le périlleux déplacement à Anglet pour une double confrontation au pays Basque face au 7ème au classement qui dispose de trois points d'avant sur son poursuivant direct rouennais.

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :