"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

 

U22 Place aux play-offs...

 

Pour la première fois depuis la refonte du championnat Espoir à l'orée de la saison 2006-2007 avec l'introduction d'une « vraie saison régulière » suivie soit d'un carré final (2006-2009) ou des play-offs (depuis 2009), Angers et Rouen s'affronteront lors de la période la plus attendue de l'année, celle des play-offs.

 

Une première opposition entre les deux formations pour un quart de finale qui vivra sa première fois également avec huit équipes sur les dix engagées participant aux play-offs. Même si le temps des bilans n'a pas encore sonné pour cette cuvée 2014-2015 des Espoirs Rouennais, la première phase et ses 18 matchs étant désormais échue, une première tendance est désormais connue à l'orée du sprint final...

 

Retard à l'allumage... Après un départ poussif ponctué de deux défaites à Dijon (5-2) puis à Villard de Lans (2-1 ap), l'équipe alors gérée par Ari Salo tout fraichement promu à la tête de l'équipe espoir jaune et noire ne tardait pas à redresser la tête et retrouver en bouche la succulente saveur de la victoire. Se relançant à domicile face à Anglet (9-3), c'est à Hockey 74 que les Dragons remettront la machine en route chez le leader de l'époque 7 buts à 3. Un succès probant qui donnera des ailes à des rouennais qui enchaîneront sur une précieuse victoire 5 buts à 3 chez l'ogre amiénois. Une série de dix victoires plus tard leur permettant de retrouver une place plus conforme à leur statut au classement, c'est en Picardie que les rouennais connaîtront un coup d'arrêt. Nouvellement nommé alors qu'Ari Salo rejoignait la Magnus de Rouen en remplacement de Rodolphe Garnier évincé, Martin Deschambeault pour son deuxième match à la tête des U22 subissait le courroux picard pour une défaite 5-2. .

   

Ce que disent les chiffres...

 

Un peu d'histoire... Depuis la refonte du championnat U22, Rouen et Angers se sont affrontés à 18 reprises avec un bilan favorable pour les Dragons de 17 victoires pour 1 défaite (le 15 février 2012, 2-5 sur l'Ile Lacroix)

 

A un but prêt... Avec 99 buts marqués durant la saison régulière, Rouen se place à la deuxième place du classement de l'offensive derrière Amiens (124 buts) et devant Angers (5ème avec 65 buts) En défense, Rouen et ses 52 buts se positionne également à la 2ème place derrière Amiens (46) et devant Angers (3ème avec 54 buts)

 

Chasseur de points.. Avec 27 points, Alexandre Lubin et Johan Saint-André se partagent le titre de meilleur compteur rouennais, Johan restant le meilleur buteur avec 17 réalisations, Fabien Colotti lui endossant le maillot du meilleur passer jaune et noir. A Angers, les ex-rouennais trustent les premières places : Maxime Griet meilleur compteur (29 points) et buteur (16), Dimitri Thillet meilleur passeur (14) Des chiffres toutefois bien éloignés de ceux décrochés par l'attaquant amiénois Axel Rioux (52 points dont 17 buts) et de son compère Fabien Kazarine, meilleur buteur avec 22 buts)

 

Citadelles imprenables.. A domicile, en saison régulière, seules deux équipes auront réussi à conserver leur glace inviolée : Amiens et Rouen avec neuf victoires. Une solidité déjà affichée par les Dragons la saison dernière (2013-2014) avec également une saison régulière vierge de défaites. A l'extérieur en revanche, Angers n'aura connu qu'une seule victoire en prolongation à Villard de Lans (3-2) pour 7 défaites.

 

Jeux spéciaux... Il est de coutume de dire que les victoires en play-offs se gagnent sur les séquences en désavantage ou avantage numérique. A ce jeu là, Rouen et Angers se partagent la même efficacité en power-play avec 22.6% (2ème derrière Amiens et ses 28.6%) En infériorité numérique, avantage à Angers avec 83.6% de reussite devant Rouen (83.4%), le classement étant dominé une nouvelle fois par Grenoble (87.9%)

Quoiqu'il en soit, si les Dragons connaîtront un nouveau faux-pas en fin de parcours à Anglet (4-8), forts de leur 14 victoires pour 4 défaites, c'est à la deuxième place que les Dragons boucleront leur saison régulière. Une deuxième place à cinq places de l'intouchable équipe amiénoise qui laissait à Rouen l'avantage de la glace pour jouer leur quart de finale face à Angers qui aura connu une saison régulière en dent de scie alternant le très bon comme cette victoire face à Amiens (6-4), certes amputée de plusieurs joueurs clefs et le nettement moins reluisant comme cette surprenante défaite à Gap (4-2) 8 victoires pour 10 défaites en 18 matchs et le droit de disputer la place en demi-finale à Rouen ou presque..

 

« Home Sweet Home » Pourtant mieux positionnés au classement, ce n'est pas sur l'Ile Lacroix que les Dragons disputeront leur première rencontre de quart de final. N'ayant pas anticipé que la patinoire serait encore indisponible au lendemain de la « French Cup », la traditionnelle compétition de danse synchronisée organisée par le Rouen Olympic Club, le Rouen Hockey Elite 76 aura du trouver une solution de repli pour ses U22. Un temps évoqué, le report du quart de finale au 07 et 08 février sera rapidement balayé du revers par la Fédération Française de Hockey sur Glace, tout comme la piste d'une escapade au Haras d'Angers pour le premier match. Finalement, c'est à une trentaine de kilomètres de Rouen que Rouennais et Angevins s'expliqueront sur la glace de la patinoire de Louviers. Plus ou moins assoupie le hockey lovérien et sa patinoire du « Kolyse » accueillera donc les deux équipes sur son étriqué glaçon (56x26) pour cette première manche disputée dimanche à 19h00 avant de retrouver dès lundi la banquise de l'Ile Lacroix pour le deuxième match (20h00)

 

Sur les autres glaçons Six autres équipes sont concernées par les quarts de finale du championnat de France U22 à commencer par Amiens, leader incontestable et inconstesté de la saison réguilière qui aura bouclé sa première phase à la première place. Seule équipe à jouer sa rencontre ce samedi, Villard de Lans ayant eu l'inélégance de refuser de déplacer son match à l'instar de l'ensemble des autres équipes, Amiens privée de nombreux titulaires en raison de la journée de Ligue Magnus aura néanmoins décrocher un premier succès face aux Ours 4 buts à 2 avant la revanche de dimanche. Tous deux promus, Dijon et Anglet auront fait connu une saison régulière charmante en terminant respectivement à la quatrième et cinquième place au classement. De quoi laisser l'un des deux promus en demi-finale puisque les deux équipes s'affronteront en Bourgogne dimanche et lundi. Enfin, Bien que troisième au classement, Hockey 74 n'aura pas la tâche facile sur son glaçon face à l'épouvantail de la deuxième partie du classement Grenoble. Une saison en dent de scie pour des isérois qui échouent à la sixième place mais qui peuvent encore prétendre jouer les trublions de ces play-offs. A l'issue de ces quarts de finale, les vainqueurs s'affronteront en deux matchs en demi-finale (14-15 février, finales programmées les 22 et 23 février), le vainqueur de la série entre Amiens et Villard de Lans affrontant celui de la série opposant Dijon à Anglet. Rouen en cas de victoire étant opposé au vainqueur de la confrontation entre Hockey 74 et Grenoble. Affaires à suivre...

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :