" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D3 Un pas de géant

 

Dans le choc de la Poule B de Division 3 face à Wasquehal, l'équipe réserve jaune et noire aura effectué un pas de géant dans la course à la première place en s'imposant 5-4 face aux Lions. Négligemment balayés à Deuil-Garges (4-1) avant d'atomiser à domicile Dunkerque 2 (17-2), les Rouennais avaient l'occasion avec la venue des lions de Wasquehal d'une part de faire oublier la défaite dans le Nord 4-0 au mois d'octobre et surtout de prendre sereinement les commandes de cette Poule B. A deux matchs de la fin de la première phase, les Dragons comptent désormais deux points d'avance sur son dauphin Deuil et quatre sur Wasquehal qui bénéficie néanmoins d'un match en retard.

 

Une bien belle affaire donc que ce succès obtenu à domicile au terme d'une rencontre où les rouennais auront couru après le score très longtemps avant d'accélérer violemment en troisième période. Contraints de concéder la première période sur un but de Sébastien Fronty en avantage numérique (16'01), les Rouennais connaitront une deuxième période de feu et de glace. De glace dans un premier temps alors que Maxime Boschetti ajoutait un deuxième but pour les siens (27'40) avant d'être imité dans les deux dernières minutes du tiers médian en avantage numérique par l'expérimentée légende Grégory Dubois (38'51) De feu surtout alors que Vincent Nesa choisissait le bon moment pour réduire le score à 2-1 (28'22) alors qu'Alexandre Sucré se chargeait d'exécuter le portier nordiste Fabien Chardon sur un lancer de pénalité (39'20) De ces quatre buts que faudra-t-il retenir ? Sans doute le statu quo au tableau des scores, Rouen restait à la traine d'un but à la deuxième sirène (2-3)

 

Néanmoins, pour les rouennais, le plus scintillant était à venir. Non pas sur ce but en désavantage numérique de Benjamin Lejeune d'entrée de jeu (43'03) qui embarquait le score sur un périlleux 2-4 mais sur la réaction épidermique qui s'en suivait. Sous l'oeil chaleureux de son partenaire Immoprêt, sans doute fier de voir son équipe réagir ainsi, les Rouennais s'accrocheront à la crinière du lion avant d'en obtenir le trophée à accrocher au fond du vestiaire rouennais. Dans ce registre, ce sont les vieux briscards de l'ex-d2 qui se mettaient en valeur. Jouant à l'expérience, Julien Thomas (44'05 & 49'31) signait le doublé alors qu'Alexandre Sucré à nouveau finissait le travail en renversant complètement le score (48'33) En l'espace de moins de cinq minutes, Rouen, sur une précieuse accélération, venait de chambouler le tableau des scores en menant désormais 5 buts à 4. Un score qui restera inchangé jusqu'à la sirène finale, signant une très grosse performance du groupe rouennais sur cette partie.

 

Alors qu'il ne reste plus que deux matchs à jouer en saison régulière pour les Dragons à Courbevoie (2) et à domicile face à Cergy (2), les rouennais peuvent déjà commencer à mettre dans un coin de leur tête leur huitième de finale qu'ils auront à jouer le 28 février premier face à l'une des quatre équipes de la Poule A, à déterminer entre Brest 2, Orléans, Tours 2 et Nantes 2.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :