"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U22 Un classique en finale...

 

Logique du classement respectée pour les demi-finales du championnat de France qui opposaient respectivement Amiens, leader de la saison régulière à Anglet, cinquième, tandis que Rouen, dauphin de l'équipe picarde, sur son glaçon recevait l'équipe de Hockey 74.

 

Que cela soit en Picardie ou en Normandie, l'essentiel des opérations se dérouleront dans la première manche de la double confrontation. Ainsi, sur l'Ile Lacroix, face à une équipe de Hockey 74 étonnement catatonique, les Dragons de Rouen ne prendront pas de gants pour évincer les hauts savoyards de la course à la finale. Dans la première manche, si les premiers échanges étaient équilibrés Raphaël Faure obtenant en réponse à son ouverture du score (02'12), l'égalisation de Lou Bogdanoff (06'50), subtilement, les Normands profiteront des largesses défensives montagnardes pour creuser l'écart, Johan Saint-André sur un slalom (17'34) puis Tony Allouchery d'un lancer de la bleue (18'15) se chargeant de punir la passivité alpine. Si en fin de période , Lou Bogdanoff, à nouveau, entretenait l'espoir en avantage numérique (19'12), Raphaël Faure répliquait également en avantage numérique pour le 4-2 à la fin de la première période (19'50) Si pendant le premier vingt minutes, on pouvait se montrer encore soupçonneux sur l'issue de la rencontre, les quarante minutes suivantes ne laisseront aucune ambiguité. Chamboulés et résignés, les joueurs de Hockey 74 ne pourront que constater les dégâts alors que les buts s'enfilaient tels des perles : Addamo (36'27), Nesa (37'02), Saint-André (38'07), Lubin (39'56) A 8-2, la messe était déjà dite et les Dragons profiteront du troisième tiers pour entériner leur probable victoire dans la série : Jérémy Delbaere (43'32 & 59'09), Théo Lanvers en désavantage numérique (44'39) et Antoine Mony (57'45) bouclant la démonstrations offensive jaune et noire pour un probant succès 12-2.

 

Sans en enjeu ou presque avec un retard de dix buts, la rencontre du lendemain offrira la possibilité à Hockey 74 de sortir la tête haute. Même si sur la première période, le scénario de la veille semblait se répéter, Alexandre Lubin pour l'ouverture du score (11'40) trouvant en écho le deuxième but jaune et noir signé d'Aurélien Dorey, les montagnards prendront le temps en deuxième période de revenir au score par Lou Bodganoff (24'11) et Julien Laplace (24'29) Si en fin de période, un nouveau coup d'accélérateur donnait la chance aux Dragons de prendre à nouveau les devants, Antoine Mony (36'47) et Johan Saint-André (36'56) donnant la réponse à Pierre Lathuillière (36'23), c'est bien sur un avantage de 5 buts à 3 à la faveur de Rouen que les deux équipes regagneront le vestiaire à la deuxième pause. Bien que désormais forts résignée à ne pas disputer la finale, Hockey 74 tiendra, néanmoins, tête au Dragon pour revenir au score à nouveau en avantage numérique dans un premier temps par l'intermédiaire de Joris Bedin (46'01) puis en désavantage numérique cette fois par Adrien Gleveau (48'36) Toutefois, Rouen, un ton largement au dessus sur cette série, aura à cœur de remporter également la deuxième manche grâce à Théo Lanvers pour le sixième et dernier but à trois minutes de la fin (56'54), célébrant ainsi le deuxième succès rouennais 6-5 cette fois.

 

Qualifiés pour la Finale du championnat de France U22 Elite, les rouennais retrouveront un « vieil habitué des finales » Amiens qui se sera débarrassé d'Anglet sans trop sourciller. Intouchables ou presque en saison régulière, Amiens après un large succès en quart de finale face à Villard, récidivera en demi-finale face aux basques d'Anglet. Plantant le décor lors de la première période de la première manche avec un cinglant 4-0, c'est sur le score de 6 buts à 2 que les amiénois remporteront la première manche. Un écart de quatre buts que l'on retrouvera également sur la deuxième rencontre, toujours à l'avantage des picards qui attendront la troisième période pour creuser l'écart. A 2-3 à la faveur d'Anglet à dix minutes de la fin, une violente réaction épidermique des amiénois leur permettra de planter cinq buts retournant complètement la rencontre pour une victoire finale amiénoise 7 buts à 3. Rouen et Amiens se retrouveront donc en finale dimanche 22 et lundi 23 février dans un contexte un peu particulier côté picard puisque la semaine sera bien agitée pour une bonne partie de l'équipe espoir avec plusieurs joueurs majeurs appelés à jouer en Ligue Magnus, mardi et mercredi à Amiens face à Morzine-Avoriaz et vendredi voire samedi en Haute-Savoie, pas idéal pour préparer une finale U22.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :