"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D3 13ème journée 

 

Dans un contexte un peu particulier avec la tenue des demi-finales Espoir se jouant simultanément, la Division 3 privée d'une bonne partie de son effectif, avait à charge d'aller prendre à Courbevoie de précieux points surtout après leur succès acquis à domicile face à Wasquehal. L'occasion pour les jeunes pousses rouennaises de faire leurs premières armes en Division 3 avec pas moins de six cadets double surclassés sur les treize présents à Courbevoie, une sorte de duel entre l'expérience et la fougue de la jeunesse.

 

Et dans ce duel en jaune et noir, l'expérience des « grognards rouennais » prenait le pas sur l'ardeur de la « classe biberon » des Dragons dès la première période. Sur un engagement raflé par le capitaine Romain Moreau, Nordine Mahdidi, habituellement entraîneur U18, endossait le costume du buteur d'un soir pour l'ouverture du score (0-1 à 15'01) Lancée après une première période globalement maitrisée, la formation rouennaise mettra à profit le deuxième tiers pour creuser l'écart sensiblement. Ainsi, sur un engagement chapardé en zone défensive rouennaise, l'attaque « express » battait son plein sous la houlette du couple Julien Thomas – Roman Moreau. Comme « larrons en foire », les deux parvenaient à servir le deuxième but à un Germain Raimbourg, deuxième buteur de la soirée quasiment à la mi-match (0-2 à 28'30) Expérience 2 – Jeunesse 0. Même si Brieuc Houeix venait se glisser discrètement au beau milieu du récital des vétérans en servant de relais à la relance pour Germain Raimbourg avant d'assister au troisième but de Roman Moreau (29'56) résolument la balance penchait clairement pour les « vieux » à tel point qu'en désavantage numérique Germain Raimbourg glissait le palet à destination d'Alexandre Sucré pour le 4-0 (34'57)

 

Si Courbevoie parvenait à réduire la marque à 4-1 en double avantage numérique (35'19), la fin de la période permettra à la jeunesse de montrer ses quenottes pour croquer les pattes du Coq parisien. Toujours en désavantage numérique, Brieuc Houeix interceptait le morceau de caoutchouc pour glisser le palet derrière le défenseur contre la bande pour un break que convertissait en but Harmand Poupart (1-6) Dans la foulée, pressé par deux joueurs, Alexandre Sucré mettait en valeur ses « padawans » en glissant le palet à destination du défenseur Brieuc Houeix. Montant sur la ligne bleue, Brieuc Houeix faisait mieux que Gipsy en ne tombant pas par terre. Bien au contraire, une feinte de lancer plus tard, enfoncé dans le slot le tir à mi-hauteur ensoleillé chassait la pluie parisienne pour rendre le ciel haut-normand encore plus radieux (1-6 à 39'38) Les anciens 4 – les minots 2.

 

Alors que la troisième période se montrera nettement plus rugueuse, les Coqs de Courbevoie si chers au rouennais Hugo Quignard reprenaient de la couleur en réduisant la marque par Thomas Legrand (41'05) Quelques échanges plus ou moins amicaux plus loin (41'53), sur une énième pénalité de frustration courbevoisienne, Clément Hondier dynamitait le filet parisien pour le dernier but jaune et noire (2-7 à 51'29) Définitivement, le « gang des grillagés » rouennais devait s'incliner face à la sagesse des anciens. Même si Kevin Abscheidt s'illustrait enfin autrement que par son indélicatesse en ramenant le score à 3-7 (58'47) en avantage numérique, le dernier but parisien n'empêchait pas les Dragons de s'imposer dans cette rencontre avant la dernière journée de la saison régulière disputée à domicile face à Cergy (2)

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :