... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

U18A Dijon en ligne de mire...

 

Après une semaine consacrée exclusivement aux derniers réglages dans les rouages, les Dragons U18 aborderont ce samedi le premier volet de la double confrontation face à Dijon dans le cadre des quarts de finale. Si le moteur jaune et noir ne tourne pas encore tout à fait à plein régime, les rouennais n'auront pas le choix de débuter leur rencontre pied au plancher pour éviter une cruelle désillusion.

 

Une première en play-offs...

Tous frais au sein du championnat Cadet Elite A avec trois saisons disputées (2010-2011, 2013-2014 et 2014-2015), les Ducs de Dijon connaîtront leurs premiers matchs de play-offs de leur récente histoire. En play-down la saison dernière avec un match pour la 7ème place remporté 4-3 face à Angers, les Ducs de Dijon aborderont leur premier quart de finale face aux Dragons de Rouen. Une confrontation pour le coup inédite en play-offs qui s'ajoute à un manque de repère entre les deux formations en saison régulière. Par six fois, les deux protagonistes se seront croisés et systématiquement Rouen aura trouvé la clef pour ouvrir la maison bourguignonne. Ainsi, cette saison, au mois d'octobre, les Dragons prenaient les points à la maison (7-1) avant de récidiver le larcin en janvier avec une victoire 6-0 à la patinoire de Trimolet. Pour autant, si Rouen partira avec les faveurs des pronostics, la méfiance sera tout de même de rigueur dans le coin des Dragons avides de se lancer comme il se doit dans cette campagne 2014-2015 des play-offs « Dijon est une équipe solide avec de belles individualités comme les deux internationaux Maxime Ritz, Louis Petit et un gardien qui peut-être décisif sur un week-end. Ces deux matchs sont un bon test pour savoir si nous sommes aptes à aller chercher quelque chose de plus grand dans les jours à venir » confiait, prudent, le capitaine des U18, Brieuc Houeix au sortir du dernier entraînement de vendredi après-midi. De la confiance chez les Dragons, certes, mais pas d'arrogance pour une équipe jaune et noire consciente que bien que sur l'Ile Lacroix, en face, il y aura nécessairement du répondant comme le soulignait à son tour le capitaine dijonnais Louis Petit avant de prendre la route de la Normandie « Nous sortons d'une saison médiocre. Nous savons que l'équipe de Rouen possède de très bons joueurs et que cela va être dur pour nous mais avec nos quatre blocs homogènes, nous sommes prêts à aller à la guerre » Le décor est planté.

 

L'histoire du verre à moitié plein...

Avec 13 victoires en 18 rencontres, les rouennais auront connu une saison faite de haut et de bas. Lents au démarrage avec deux revers coupables à Grenoble (1-2) et surtout à domicile face à Angers (3-4), les Hauts-Normands sauront redresser la tête en alignant une série de dix victoires dont deux succès précieux à domicile face à Briançon (4-3) et à Amiens (2-1) Toutefois, pour les six dernières rencontres de la saison régulière, le parcours jaune et noire sera pour le moins plus chaotique. Malmenés à domicile pour la « bonne année » face à Amiens (2-4) avant d'être secoués dans la foulée par Briançon (4-3) dans les Hautes-Alpes, Rouen lâchera de gros points en fin de saison régulière y compris à Reims et un court succès en prolongation (2-3) Pas nécessairement très souriante, l'année 2015 jaune et noire se terminera sur la fameuse confrontation face à Grenoble décisive pour l'ordre des matchs des play-offs. Maître de son destin avec l'obligation de gagner dans le temps réglementaire pour décrocher la deuxième place au classement et surtout une éventuelle demi-finale à domicile, le Dragon ne saura pas saisir sa chance à domicile face aux Isérois. Menés 0-2, ils finiront par retourner le score pour mener 3-2 avant de s'incliner durant la séance des tirs aux buts (4-3) Une déception, certes, au pays du Dragon mais néanmoins une bien jolie partie livrée face aux favoris pour le titre 2015 avec de solides arguments à faire valoir comme le résumé le capitaine rouennais, blessé de longues semaines en janvier « Nous sortons d'un gros match de 65 minutes face à Grenoble où il ne nous manquait pas grand chose pour la victoire et changer l'ordre des choses pour les play-offs. Malgré quelques absences durant la rencontre, nous avons montré de quoi nous étions capables. »

 

La cohésion comme clef du succès...

Reste à eux, désormais, de faire fructifier les belles intentions entrevues face à Grenoble et cela dès ce week-end face à Dijon avec comme objectif d'assurer sur le score dès la première rencontre.« Il est difficile de ne pas se projeter déjà au week-end prochain vers une éventuelle demi-finale mais quoiqu'il en soit nous devons resté concentrés sur Dijon et prendre les matchs les uns après les autres. La cohésion de groupe sera l'une des clefs pour nous. Si nous sommes capables d'exploiter et respecter ce qui a été vu cette semaine à l'entraînement, il y a des chances pour que le week-end nous réussisse. «  espère Brieuc Houeix. Il est vrai que bien que largement tributaires offensivement tout au long de la saison de leur duo d'attaquants à 25 buts chacun Julien Msumbu et Justin Addamo, le premier cité étant particulièrement à l'aise lorsqu'il s'agit de jouer face à Dijon avec sept buts marqués sur les treize inscrits par Rouen face à Dijon, les Rouennais devront, néanmoins, avant tout se montrer solidaires pour éviter l'écueil dijonnais. Les play-offs sont une tout autre histoire qui s'écrit en lettres d'or uniquement à partir du moment où les mots « solidarité », « abnégation défensive » , « envie » "humilité" et « respect du maillot » sont sculptés dans la glace.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :