"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

EDF U18 2ème "Marseillaise"

 

Contrairement à la vieille où les tricolores étaient parvenus à ouvrir le score à 4'59 face au Kazakhstan, cette fois, ce sont les norvégiens qui mettaient à peine moins de temps pour ouvrir le score face à la France.

 

Ainsi, à l'occasion de leur deuxième match après leur victoire la veille face au Kazakhstan (7-1, lire ici), la Team U18 était contrainte de courir rapidement après le score (0-1 à 04'29) Malmenés au tableau d'affichage sans toutefois être dominés au nombre de lancers, les français ne parviendront pas, néanmoins, à revenir au score dans une première période qui souriait à l'équipe norvégienne. Toutefois, stérile sur sa première tentative en première période (02'10), la deuxième séquence en avantage numérique permettait au power-play tricolore de s'illustrer sur une passe du rémois David Fritz-Dreysse pour l'égalisation à 1-1 (29'28)

 

Bien que revenus dans de meilleures dispositions, les Français n'en avaient pas fini avec le pays des Fjords. Profitant du début de la troisième période pour prendre l'avantage (43'44), les Norvégiens pensaient avoir fait le plus dur à une poignée de minutes de la sirène finale en prenant la main. Pour autant, mis en confiance par leur large victoire la veille, les français ne douteront que peu de temps. Même pas trois minutes, le temps pour Antoine Torres de ramener le score de 2-2 (46'29) et projeter l'équipe de France en prolongation non sans quelques frayeurs en fin de match avec deux séquences en infériorité numérique tendues à un moment fort inopportun avec deux pénalités pour deux défenseurs tricolores (53'59 & 56'39) Une tension palpable qui n'empêchera de faire bloc pour tenir jusqu'à une prolongation qui sourira aux joueurs au coq.

 

Ainsi, alors que la prolongation glissait doucement sans que personne ne parvienne à prendre la main, Bastien Maia jouait la délivrance tricolore en inscrivant le but décisif face à une Norvège dépitée (3-2 à 62'41) Deux victoires en deux matchs et cinq points avant une journée de repos demain mardi bien méritée avant d'affronter l'un des favoris du tournoi mercredi le Danemark.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :