" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

CDM Quelle victoire !

 

La France, doit l'emporter ce soir pour voir le spectre de la relégation s'envoler. Les Bleues, malheureuses en ce début de tournoi, auront à cœur de remporter un précieux succès.

 

On comprend vite la rage qui anime les Françaises, Marion Allemoz, bien postée devant le filet Letton, ouvre le score dès la première minute (0-1 à 1,01'). La capitaine récidive quelques minutes plus tard, toujours servie par sa compère Emmanuelle Passard (0-2 à 4,05'). La France récidive lors de sa première supériorité, Chloé Aurard, la cadette de l'équipe, inscrit son premier but en équipe de France senior. Bien placée au second poteau, elle creuse la marque (0-3 à 06,57 ').

 

Laure Baudrit y va même de son but sur un nouveau powerplay, une sublime déviation trompe Tetina, pourtant au four et au moulin (0-4 à 13,33'). Les pénalités s’enchaînent dans cette fin de période totalement dominée par des Françaises efficaces et appliquées. Les Lettones, sont encore plus indisciplinées durant le second tiers, tandis que le powerplay Francais est ultra efficace.

 

C'est au tour de Léa Parment d' ouvrir son compteur (0-5 à 26,57'). Les Françaises sont également pénalisées à plusieurs reprises par une arbitre Allemande décidément tatillonne, mais au contraire des Baltes, l'infériorité Bleue fait preuve d'une efficacité redoutable.

 

Les Lettonnes, complètement dépassées par les Marinières, rentrent tête basse au vestiaire, la remontée leur semble inaccessible tant les Bleues sont sereines, menées par une Caroline Baldin des grands soirs. Le troisième tiers voit Marion Allemoz, impressionnante, de par sa vision du jeu et son sens du but, inscrire un triplé, une nouvelle fois en supériorité (0-6 à 42,58'). Les Françaises passent 8 longues minutes à quatre, l'excellent travail de l'infériorité, combinée à la solidité de Caroline Baldin, excelle une nouvelle fois, de bonne augure pour la suite. Les Bleues gèrent la fin de match. Estelle Duvin se voit refuser un but inscrit du patin, elle n'abdique pas et à une minute de la fin, inscrit son but sur un nouvelle échappée solitaire (0-7 à 59,08).

 

Quelle victoire des Bleues, que du positif pour la suite. La supériorité et l'infériorité ont fonctionné à merveille. Caroline Baldin, avec 28 arrêts à son actif, s'offre un blanchissage de haut rang. La rencontre de demain face à l' Autriche sera d'un tout autre calibre, mais quelle victoire!

 

Ludovic Duchesne.

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :