"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Début difficile pour les U18...

 

Match d'ouverture pour l'équipe de France U18 qui compte en ses rangs 6 rouennais à l'occasion des championnats du monde de leur catégorie disputé à Herning au Danemark. Une entrée en matière bien ardue pour les bleuets qui croisaient sur leur route un adversaire bien connu en préparation et qui plus est chez lui : le Danemark.

 

Alors que la semaine dernière, les tricolores étaient parvenus à s'imposer 2 buts à 1 lors du dernier match de préparation français, les jeunes français se faisaient cueillir d'entrée de jeu par les locaux sur un but de Nicklas Jensen (04'20) Ne parvenant pas à répliquer dans la foulée en avantage numérique (09'48), les joueurs au coq laissaient filer une belle opportunité de revenir à parité et finissaient par le payer cher en fin de tiers alors que le gardien grenoblois Anthony Koren se voyait contraint de ramasser un deuxième palet au fond de ses filets, l'oeuvre du solide gaillard danois d'Herning né en 1993 de 188 cm pour 85 kg Nicklas Jensen (19'11)

Championnat du monde U18 (Herning, Danemark, 12-18 avril 2010)
   
Autriche Corée Danemark France Japon Norvège
# Club MJ  V VP DP D Pts + - Dif
1 Norvège 1 1 0 0 0 3 10 2 +8
2 Danemark 1 1 0 0 0 3 7 4 +3
3 Japon 1 1 0 0 0 3 7 5 +2
4 Autriche 1 0 0 0 1 0 5 7 -2
5 France 1 0 0 0 1 0 4 7 -3
6 Corée 1 0 0 0 1 0 2 10 -8

Face à un adversaire qu'ils n'auront croisé que deux fois dans le cadre des championnats du monde (une victoire aux tirs au but 4-3 en 2009 et une défaite 5-3 en 2000), les affaires tricolores semblaient bien mal engagées tant Nicklas Jensen et les siens semblaient en mesure de contrarier les plans de victoire française. Un Nicklas Jensen que le portier rouennais retrouvera face à lui en début de deuxième période. Décidément fort à son aise sur sa glace d'Herning, l'attaquant paraphait son troisième but de la soirée, plongeant un peu plus les bleuets dans le doute (24'25) L'heure devenait bien grave pour les joueurs de Lionel Charrier même si à peine quelques secondes après le troisième but danois, Joris Bedin bien alimenté par Peter Valier entretenait la frêle flamme de l'espoir français (25'11) Quoiqu'il en soit, le retour en grâce des français ne sera que fort passager, Thomas Spelling ajoutait un quatrième palet dans la musette française à l'amorce des cinq dernières minutes (35'40) Pour autant, une nouvelle fois, les français ne se résignaient pas à se mettre à genou devant leurs adversaires à l'image d'Eliot Berthon qui se faufilait en désavantage numérique pour réduire à nouveau la marque à 2-4 (37'16) laissant une équipe de France agonisante mais toujours vivante.

De la vie, il y en aura dans cette troisième période de la rencontre. Le tableau d'affichage de la patinoire d'Herning perdait de sa lucidité et devenait totalement détraqué durant les vingts dernières minutes. Après un deuxième tiers plutôt ouvert offensivement avec deux buts de chaque coté, la troisième période proposera un spectacle encore supérieur avec cinq buts. Bien évidement, il n'était pas surprenant de retrouver à l'avant poste cet intenable Nicklas Jensen qui profitait d'une séquence en désavantage numérique de son équipe pour parapher son quatrième but de la soirée (45'55) Obligés de courir après le score depuis la première période, les tricolores parviendront néanmoins sur la fin de match à s'approcher du nirvana. Réduisant la marque par Florian Chakiachvili (46'51), les français par l'intermédiaire d'Anthony Rech (49'51) revenaient à une unité au tableau d'affichage. Tout proche de l'égalisation, les bleuets, euphoriques, faisaient le forcing sur la cage danoise pour tenter d'arracher un précieux point. Malheureusement pour les français, l'incroyable Nicklas Jensen se montrait à nouveau présent. Surclassé en décembre avec les moins de 20 ans danois à l'occasion des championnats du monde en France (2 buts – 3 passes), le nouvel ami des tricolores continuait de faire couler de chaudes larmes sur le visage angélique des bleuets. Cette fois, les français ne reviendront pas au score. Pour l'anecdote ils subiront même un dernier revers de Nicolas Meyer en cage vide (59'16) pour un score de final de 4-7 à la faveur des Danois face à des français qui d'ores et déjà devront oublier ce revers pour mieux rebondir dès mardi face à la Norvège.

Lundi 12 avril 2010, Championnats du Monde U18 (Herning, 1ère journée)
France – Danemark 4-7 (0-2 / 2-2 / 2-3) // Pénalités : France 8 mn – Danemark 6 mn

04'20, 0-1, Danemark #16 Nicklas Jensen (sans assistance)
19'11, 0-2, Danemark #16 Nicklas Jensen (sans assistance)
24'25, 0-3, Danemark #15 Nicklas Jensen (#12 Patrick Russel)
25'11, 1-3, France #6 Joris Bedin (#21 Peter Valier)
35'40, 1-4, Danemark #9 Thomas Spelling (#11 Nicolas Meyer)
36'16, 2-4, France #10 Eliot Berthon [ 4 contre 5 ]
45'55, 2-5, Danemark #16 Nicklas Jensen [ 4 contre 5 ]
46'51, 3-5, France #16 Florian Chakiachvili (#12 Timothé Bozon)
49'51, 4-5, France #18 Anthony Rech
54'32, 4-6, Danemark #16 Nicklas Jensen (#13 Rasmus Bjerrum)
59'00, 4-7, Danemark #23 Thomas Soendergaard (cage vide)



 

Lundi 12 avril 2010   Mardi 13 avril 2010   Jeudi 15 avril 2010
                                 
Match 1 13h15 2-10   Match 4
13h15 -   Match 7
13h15 -
                                 
Match 2 16h45 7-5   Match 5
16h45   -   Match 8
16h45   -  
                                 
Match 3 20h15   4-7   Match 6
20h15 -   Match 9
20h15   -
                                 
Vendredi 16 avril 2010   Dimanche 18 avril 2010            
                                 
Match 10 13h15 -   Match 13 13h15   -            
                                 
Match 11 16h45 -   Match 14
16h45   -            
                                 
Match 12 20h15 -     Match 15
20h15 -    
     

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :