" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Amiens en fusillade...

 

Après un match amical sans saveur joué mercredi à Caen (victoire 19-0), les minimes rouennais abordaient ce vendredi le premier match de leur demi-finale à Amiens. Au beau d'un quatuor où ils retrouveront Anglet, Angers et Amiens, c'est justement face aux picards que les Dragons devaient s'acquitter de leur première sortie.

 

Un solide morceau d'entrée de jeu entre deux équipes habituées aux confrontations directes notamment en saison régulière avec un bilan à l'avantage des Dragons 2 victoires pour 1 match nul et 1 défaite. Quoiqu'il en soit même si la tradition le veut, les play-offs sont une toute autre histoire, ce sont les Dragons qui débutaient le mieux la rencontre avec leur meilleur compteur de la saison régulière Gabin Mainfray qui faisaient danser le palet en signant le doublé en dix minutes (07'19 & 10'29) Si Baptiste Bruche réduisait la marque avant la première sirène (18'36), le début de la deuxième période sera colossalement désastreuse pour les joueurs de Fabien Tanguy.

 

En effet, reprenant le fil de la conversation offensive via Lévy Raux (21'27), les Rouennais n'esquissaient à peine qu'une sourire crispé alors que Rayan Belharfi ramenait tout le monde à 2-3 (22'15) Fusillant de toute part l'infortuné portier amienois, Robin Rabl (23'33), Arthur Zavani (27'05) et Paulin Mainot (27'49) profitaient d'un violent trou d'air de la défensive amiénoise pour creuser l'écart sensiblement à 6-2. Pour autant dans une partie un peu folle, la fin de la période se révèlera nettement moins excitante pour les rouennais. Stoppant le volubile discours offensif rouennais, Rayan Belharfi faisaient mal aux Dragons en complétant son triplé personnel (29'35 & 30'01) Et lorsque deux minutes plus tard Tehano Sebal ajoutait un cinquième but en l'espace de quelques minutes, toute l'avance des rouennais au tableau d'affichage avait fondue comme neige au soleil, les deux équipes regagnant le vestiaire pour la deuxième pause sur un incongru 5-6 à la faveur des Haut-Normands.

 

Dans cette rencontre, les amateurs de sensations fortes allaient être servi. Après un début de match rouennais, une seconde partie amiénois, la troisième période s'avèrera tout aussi folle. Si Arthur Zavani en moins d'une minute profitait d'une infériorité numérique pour porter la marque à 7-5 (40'40), la vague rouge et noire montait en puissance et allait renverser tout sur son passage. Ainsi, En deux temps, en avantage numérique par deux fois, Hugo Allais renversait la tendance en apportant l'égalisation à 7-7 (41'03 & 43'15) Une rencontre farfelue qui se payait même le luxe de laisser Baptiste Bruche donner la main à la Picardie à 8-7 (49'49) Dans ce duel où les défenses n'étaient guère à la fête, c'est pourtant un défenseur rouennais qui plus est son capitaine, Nicolas Plaquevent qui redonnait le sourire à la tribu jaune et noire en apportant le 8-8 (58'48) Un but salvateur qui permettait de sauver l'essentiel pour les Dragons la prolongation qu'ils décrochaient in extremis.

 

Prolongation puis tirs aux buts puisque durant le surtemps aucune des deux équipes n'étaient capable de prendre l'avantage définitivement. Alors que les trois tireurs rouennais manquaient leur tentative, Amiens connaissait plus de réussite avec un « un sur deux » efficace pour Lucas Besson qui donnait la victoire aux amiénois au terme d'une rencontre folle où les Gothiques seront revenus après avoir été mené 6-2. Fâcheux revers pour le Dragon qui devra se reprendre dès demain face à Angers.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :