" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D3 Un premier pas...

 

« Nous sommes vraiment heureux de disputer ce carré final à Wasquehal, c'est une excellente chose pour nous de pouvoir prétendre à la montée et nous restons persuadé que cette équipe réserve à toute son utilité ici à Rouen et pas ailleurs. Nous sommes partis d'un groupe très difficile avec trois équipes de notre poule que nous avons retrouvé en quart de finale : Deuil-Garges, Wasquehal et Valenciennes et pourtant nous sommes parvenu à finir premier de l'ensemble des poules. Nos jeunes ont joué le jeu tout au long de la saison avec la collaboration des anciens et l'appui des nos entraîneurs Alexandre Sucré, David Dostal et de Jean-Marie Gréverend. J'ai vraiment hâte de connaître l'issue de ce carré final. «  en pleine semaine des championnats du monde féminin disputé à Rouen, le Président du Club de Hockey Amateur de Rouen, Christian Caillot garde un œil du coté du nord de la France avec la finale du championnat de France de Division 3 où Rouen aura une jolie carte à jouer face à Marseille, Châlons et Wasquehal.

 

Alors que plus tôt dans l'après-midi dans la difficulté Marseille était parvenu à battre 7 buts à 4 les Gaulois de Chalons, les Dragons, face aux locaux de Wasquehal, avaient la lourde tâche de croiser les crosses avec les Lions. Faire descendre de son trône, le roi de la jungle n'est guère une chose aisée et les Rouennais en début de match en faisait l'expérience alors que Thomas Fauchart pour les nordistes ouvraient le score (02'12) Une entame de match délicate pour les rouennais qui n'empêchera pas l'étendard jaune et noir de flotter à nouveau quelques minutes plus tard alors que Jérémy Delbaere profitait d'une passe de son éternel compère Vincent Nesa pour égaliser à 1-1 (11'43) Et lorsque peu avant la fin de la première période, Julien Thomas en avantage numérique, en profitaient pour apporter le deuxième but jaune et noir, décemment les rouennais pouvaient d'ores et déjà oublier leur début de match poussive (19'22)

 

Toutefois, contrairement à la ritournelle le lion était loin d'être mort ce soir, d'autant plus que le zèbre de la rencontre ne se montrait guère bienveillant à l'égard d'un Dragon un tantinet indiscipliné. Rien de tel pour attiser l'appétit des lions qui se montraient particulièrement efficaces lorsqu'il s'agit de gérer les situations d'avantage numérique. C'est ainsi que Benjamin N'Guyen trouvait l'égalisation peu avant la mi-match (28'42) alors qu'à quatre petites et insignifiantes secondes de la deuxième sirène, c'est Benjamin Turpin qui à son tour, en avantage numérique, réglait correctement la mire pour le 3-2 face à un portier rouennais Tom Aubrun horripilé (39'56) 20 minutes de pause seront nécessaires aux Dragons pour reprendre leurs esprits après un deuxième tiers galvaudé et clairement à l'avantage des nordistes au tableau d'affichage.

 

Vingt minutes et cinquante deux secondes sur la glace, le temps pour Jérémy Delbaere, toujours appuyé par Vincent Nesa, de signer le doublé mais surtout l'égalisation à 3-3 (40'52) De quoi laisser un large suspense se mettre en position pour une fin de partie plus qu'indécise entre deux formations qui lors de la phase de poule s'étaient affrontées par deux fois avec une victoire de part et d'autre (4-0 pour les Lions à Wasquehal, 5-4 pour les Dragons à Rouen) Les secondes puis les minutes défilants, la prolongation se profilait à l'horizon jusqu'à l'approche des trois dernières minutes où Valentin Jacques surgissait tel un diable de sa boite pour porter l'estocade finale à 4-3 (57'32)

 

Courte mais tellement précieuse victoire pour les rouennais pour leur premier match au sein de ce carré final face à des Wasquehaliens qui pensaient pouvoir venir à bout des rouennais à domicile. « Objectif D2 » clame l'affiche du tournoi pour les Lions de Wasquehal. Si bien sur rien n'est encore joué ni pour les uns ni pour les Rouennais, une première victoire bonne pour la confiance avant d'affronter l'ogre marseillais pour la deuxième journée et des espoirs de lendemain chantant pour des Dragons avides de bien figurer pour cette fin de saison.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :