" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Et c'est reparti !

 

 

Longue aura été l'attente pour le Club de Hockey Amateur de Rouen sur le dossier épineux de la Division 2. Après avoir fait acte de candidature au 13 juin en dépit de sa troisième place obtenue lors du carré final wasquehalien à l'issue de la saison 2014-2015 (lire par ailleurs), les Dragons auront du faire montre de patience au gré des validations ou non de la Commission nationale de suivi et de contrôle de gestion (CNSCG) (lire par ailleurs) Quoiqu'il en soit pour le CHAR et surtout « ses » joueurs directement concernés, l'attente n'aura pas été vaine, la Fédération Française de Hockey sur Glace ayant aujourd'hui apporter sa bénédiction à la participation d'une équipe de Rouen en Division 2. C'est ainsi que les Dragons pourront évoluer dans une division qu'ils quittaient à l'issue de la saison 2012-2013, au sein d'une poule particulièrement colorée composée de Toulouse, Meudon, Annecy, Français Volants, Clermont-Ferrand, Valence, Roanne, Strasbourg II, Avignon.

 

Reste désormais pour les rouennais à connaître le calendrier, à venir dans le courant du mois de juillet. En attendant, les Dragons pourront toujours savourer cette décision de la Fédération bénie pour la formation jaune et noire. De retour pour la saison 2015-2016 en Division 2, la réserve jaune et noire n'en est pas pour autant à son coup d'essai au sein de cette division. L'occasion de se tourner un peu vers l'historique de cette équipe réserve jaune et noire longue de trente ans.

 

Les premières années en D3...

Lors de la saison 1984-1985 alors que le RHE 76 ou plutôt le Rouen Hockey Club à l'époque truste les victoires en division 1 décrochant même sa promotion en Elite à l'issue de la saison aux dépens de Limoges et Courbevoie, la réserve jaune et noire vit ses premières heures en Division 3. Pendant treize années jusqu'à la fin de la saison 1996-1997, l'équipe 2 de Rouen naviguera sans faire de vague au quatrième échelon national tandis que sa grande sœur en Elite soulèvera ces cinq premières Coupes Magnus durant les fameuses « années Dragons » Malheureusement avec des pertes cumulées estimées à 20 millions de francs (soit un peu plus de 3 millions d'euros), le naufrage financier du navire RHC aura comme victime collatérale son équipe réserve qui disparaitra du paysage du hockey hexagonal pour la saison 1997-1998. Une nouvelle structure mise en place avec d'un coté le Rouen Hockey Elite et de l'autre le Club de Hockey Amateur de Rouen à l'orée de l'année 1997, le projet d'une équipe réserve à Rouen ressurgit à l'engagement à nouveau d'une équipe en Division 3 pour la saison 1998-1999. Hélas, l'aventure tournera court, très court. A l'issue d'une violente défaite au Havre (12-3) le 26 septembre 1998, la réserve de Rouen se saborde et déclare forfait général pour de longues années. « End of story »

 

L'expérience havraise...

Changement de stratégie pour le Club de Rouen. Plus question d'engager sa propre équipe réserve en championnat mais l'idée d'une association avec le club voisin du Havre fait son chemin où joue déjà l'une des figures héroïques des années « Dragons » , l'international, quadruple champion de France, capitaine emblématique au 307 matchs sous le maillot jaune et noir, Pierrick Maia. Bon an mal an, si l'ydille ne se fera pas sans heurts ni disputes, l'aventure prendra son envol peu à peu notamment à partir de la saison 2001-2002 où au gré de l'élargissement de la Division 2 à 24 clubs, le Havre obtenait sa promotion sur dossier. Reléguée dès sa première saison en D2, l'association Le Havre – Rouen bénéficiait d'un sauf-conduit grâce à une nouvelle refonte des championnats. Sauvé in-extremis, le mariage Le Havre – Rouen en Division 2, après quelques aléas et dissensions, aura sa nuit de noce pendant plusieurs années. Sous l'impulsion de son nouveau président Denis Hondier, le club du Havre entamait sa mue et sa structure tandis que dans le même temps au Club de Hockey Amateur de Rouen, il était décidé en mai 2003 lors d'un conseil d'administration « d'approfondir cette relation entre les deux clubs, afin de compléter les entraînements par plus de matchs face à des adultes » avec comme ambition pour la saison 2003-2004 « d'intégrer deux lignes complètes juniors rouennais au sein de l'équipe Havraise. «  De ce travail de structuration en commun naitra les périodes fastes de l'association Rouen / Le Havre. Qualifiée pour la première fois de son histoire en 2004-2005 en poule Haute, l'équipe du Havre bouclera sa saison à la sixième place avant de prendre la 5ème place la saison suivante (2005-2006) Toutefois, comme le dit la chanson, les « histoires d'amour finissent mal » et celle du Havre et Rouen ne fera pas exception. En dépit d'une courageuse sixième place en 2006-2007, une assemblée générale au Havre en décembre 2006 aura raison de l'entente. Deux points de vue inconciliables : celui du Havre accusant Rouen de vampiriser le club havrais, celui de Rouen réfutant cette position. A l'issue de la saison 2006-2007, le divorce était consommé, les deux parties se séparaient les enfants, Le Havre se sabordait pour retourner en Division 3 avant de disparaître complètement du paysage de la D3 à l'issue de la saison 2013-2014. « End of story  2»

 

Retour à la maison...

L'histoire est un éternel recommencement dit-on. Neuf ans après son forfait général, Rouen, afin de ne pas perdre les bénéfices d'un championnat d'adulte pour sa formation, se relançait sous sa propre enseigne en Division 3. Avec aux commandes, l'ex-caennais Sébastien Berges, l'expérience en D3 sera fugace et intense. Une saison et un titre de champion de France D3 à l'issue de la saison 2007-2008 et l'équipe réserve de Rouen atteignait pour la première fois de son histoire la Division 2 sous son propre nom. Entre 2008 et 2013, pendant cinq saisons, la réserve de Rouen fera bonne figure au sein d'un championnat en plein essor notamment grâce à son entraîneur Julien Guimard, impliqué corps, coeur et âme dans l'aventure. Pourtant troisième de la poule nord pour sa première saison, les Dragons en 2008 se feront cueillir au premier tour des play-offs par Toulouse avant de connaître sa plus belle aventure en 2009-2010. Au terme d'une saison régulière placide où ils auront néanmoins l'immense privilège d'accueillir pendant quatre matchs dans leurs buts, le gardien Fabrice Lhenry, de retour d'une longue blessure, les rouennais créaient l'exploit en play-offs en sortant Anglet 4-3 en mort subite au pays basque après un match nul 3-3 sur l'Ile Lacroix. Qualifiés pour les quarts de finale face à Lyon, le rêve sportif virera au cauchemar administratif. Battus 5-4 par Lyon à domicile, les Rouennais seront finalement disqualifiés suite à une réclamation de Lyon sur le tour précédent. Accusés par Lyon à raison d'avoir fait jouer face à Anglet deux joueurs n'ayant pas joués six matchs de saison régulière, Anthony Rech (18 ans) et Lionel Tarantino (22 ans), la Fédération appliquera stricto-sensu le règlement en disqualifiant Rouen pour repêché le club d’Anglet déjà en vacances. L'ironie de l'histoire voudra que le Lyon sans panache se mordra les doigts d'avoir porter réclamation en se faisant sortir par Anglet dans la foulée qui décrochera d'ailleurs en finale sa promotion en Division 1. Si la leçon était douloureuse pour les uns et les autres, l'aventure jaune et noire n'en restera pas moins belle et sera le ciment des saisons futurs. C'est ainsi que la D2 jaune et noire prendra plaisir à chaque année se qualifier pour les play-offs : face à Amnéville en 2010-2011 (défaites 1-6 et 5-6), face à Nantes en 2011-2012 (défaites 3-5 et 2-5) et face à Cholet en 2012-2013 (défaites 3-4 et 3-9) Pour autant, si sportivement le projet tenait la route et l'intérêt pour la formation jaune et noire évident, les nuages politiques et financiers s'amoncelaient au dessus des D2. Jugée trop couteuse pour ses bourses, le Rouen Hockey Elite 76 qui assumait jusqu'alors la gestion financière de la D2 abandonnera le navire à l'issue de la saison 2011-2012. Soucieux de faire vivre le projet sous l'impulsion de Président Philippe Maggi et de son vice-Président Christian Caillot, le CHAR fera le sacrifice financier et reprendra le flambeau pour la saison 2012-2013 (lire par ailleurs). Hélas, à nouveau pour la troisième fois de son histoire, l'équipe réserve de Rouen succombera lors de l'intersaison 2013. Face à une hémorragie sans précédents de ses talents n'adhérant plus au projet de formation proposé par le RHE, à son tour le CHAR déposera les armes faute d'effectif suffisant pour engager une D2 (lire par ailleurs)... « End of story  3»

 

Le temps du renouveau...

Dernier épisode en date de l'histoire de l'équipe réserve à Rouen, les années récentes et la joie de retrouver la D2. Après une année de purgatoire (2013-2014) sans équipe réserve et une saison dans les limbes en Division 3 (2014-2015), Rouen 2 retrouvera la Division 2 et disputera en septembre son 98ème match de son histoire en Division 2. Une nouvelle aventure et surtout un immense challenge au moment de la refonte prévue des championnats avec deux relégations voire trois en fonction de l'issue du barrage face au champion de Division 3.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :