... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

Entrée réussie pour les U15...

 

Entrée en lice de l'équipe de Rouen minime pour les demi-finales du championnat de France de leur catégorie disputées à la patinoire de l'Ile Lacroix. Une semaine après avoir décroché leur place en demi-finale en compagnie d'Angers dans la patinoire de Caen la Mer, les deux protagonistes du tournoi bas-normand se retrouvaient pour le match d'ouverture du tournoi rouennais. Derniers adversaires des quarts, premiers des demies, Ducs et Dragons mèneront bataille pour le palet avec comme objectif de décrocher l'un des deux places qualificatives pour le carré final.

Avec une dernière confrontation entre les deux équipes qui tourna à l'avantage des protégés du rouennais Nordine Madhidi 6-5 alors que les Dragons menaient 6-1 à la fin de la deuxième période, c'est avec un léger avantage que les Normands abordaient une partie qui mettra du temps à tourner en leur faveur. En effet, il faudra patient jusqu'à l'approche des cinq dernières minutes de la première période pour voir le tableau d'affichage de la patinoire de Rouen s'illuminer. Ainsi, après avoir négocié parfaitement une première séquence en désavantage numérique (11'03), les jeunes Dragons trouvaient l'entrée du but gardé par Gaspard Nalliod-Izacard par l'intermédiaire de Romain Cambray (14'29) Bien que la voie dessinée par l'attaquant limogeaud soit belle, l'offensive jaune et noire mettra quelques minutes avant de l'emprunter à nouveau. Auparavant, Quentin Papillon, le portier rouennais devait s'incliner sur l'engagement suivant face à Nathan Bouvier pour l'égalisation (1-1 à 14'48) L'égalité au tableau d'affichage ne sera que de courte durée. En effet, un doublé de l'efficace sniper Antoine Mony (17'50 & 19'05) donnait aux Dragons un avantage de deux buts à la première sirène.

Pour leur retour sur le glaçon, c'est en infériorité numérique les Dragons évoluaient sur la banquise des bords de Seine. Ne portant que peu d'intérêt à ce léger désagrément, les rouennais profiteront de la séquence pour « chasser » de son but le gardien angevin (21'29) En effet, Valentin Moreau (20'47) et Romain Cambray (21'29) faisaient trembler avec délice les filets angevins portant la marque à 5-1 alors que les deux premières minutes de la période médiane n'étaient pas encore écoulées. Bien que changeant de gardien en faisant rentrer Olivier Richard, le banc des Ducs ne changeait finalement pas grande chose au dessein de cette partie, Antoine Mony pour le triplé amenant le score à 6-1 à la fin de la deuxième période (23'46) Tout comme la semaine dernière, les Dragons se retrouvaient à mener 6 buts à 1 à la fin de la deuxième période.

Cette fois à l'amorce de l'ultime manche, la leçon de la semaine passée semblait acquise. Point de retour angevin au score, point de frayeurs sur le banc jaune et noir bien au contraire, l'attaquant surclassé Bastien Maia faisait à son tour parler la poudre (47'51) tandis que quelques minutes plus tard son compère Mathieu Joerger se jouait à son tour du gardien adverse, le tout en infériorité numérique (52'39) Désormais menant largement au score, les Dragons disposaient de suffisament de marger pour laisser venir la fin de la rencontre. Une fin de match paisible pour les Normands qui parviendront à tenir le score en l'état avec une première victoire encourageante avant de retrouver Champigny dès demain à 14h30.


Vendredi 16 avril 2010, ½ Finale U15 Grand Ouest (Rouen, 1ère journée)
Rouen – Angers 8-1 (3-1 / 3-0 / 2-0) // Pénalités : Rouen 8 mn – Angers 2 mn
14:29: 1-0 Rouen: 22: Romain CAMBRAY (11: Theo LANVERS)
14:48: 1-1 Angers: 19: Nathan BOUVIER
17:50: 2-1 Rouen: 2: Antoine MONY
19:05: 3-1 Rouen: 2: Antoine MONY
20:47: 4-1 Rouen: 16: Valentin MOREAU (17: Alexandre PALIS; 11: Theo LANVERS) [4-5]
23:46: 6-1 Rouen: 2: Antoine MONY (16: Valentin MOREAU)
47:51: 7-1 Rouen: 15: Bastien MAIA
52:39: 8-1 Rouen: 18: Matthieu JOERGER (2: Antoine MONY) [4-5]  
 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :