"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

CHAR Au coeur de la patinoire

 

Source de tous les désirs lorsque arrive le mois d'août, la glace de l'Ile Lacroix sera bientôt opérationnelle et rendue aux lames aiguisées de ses chers Dragons. Alors qu'il ne faut « que «  deux semaines pour décongeler la banquise des bords de Seine, quatre semaines sont nécessaires pour la remettre en configuration glace. Et pour cause, d'une longueur de 60 mètres par 30, c'est tout de même 1800 m2 de glace à faire ou à défaire avec pas moins de 7200 litres d'eau à geler. Finalement une peccadille comparé aux presque quatre millions de litre d'eau nécessaires pour remplir une piscine olympique. Depuis plusieurs jours, les quatre chefs de piste, les trois responsables de la technique et les responsables de la patinoire Mrs Soquet et Laridon se relaient pour épaissir la pellicule de glace qui recouvre la dalle en béton de la patinoire.

 

Comment cela fonctionne ? La base la glace de l'Ile Lacroix est une dalle de béton zébrée de tubes dans lequel circule de l'eau glycolée. Sous l'influence de R507, un hydrofluorocarbure aux propriétés frigorifiques qui a succédé en 2008 pour la bagatelle de 1,9 millions d'euros au « célèbre » fréon reconnu pour ces « vertus » nocives pour l'environnement, l'eau glycolée se refroidit et congèle l'eau en surface de la dalle tout ça grâce à l'intervention des compresseurs de la patinoire qui agite l'ensemble pour porter la dalle à une température de -8 degrés.

 

Et si vous cherchez le cœur de la glace de la patinoire, il se trouve dans une petite pièce cachée à l'arrière de la patinoire, véritable salle des machines où se mêlent tuyaux, manettes, jauge et surtout les fameux compresseurs qui tournent toute la journée. Au nombre de six, entre quatre et cinq sont en fonctionnement, le dernier servant de « roue de secours en cas de panne » Pour la malheureuse anecdote en octobre 2002, en pleine Coupe d'Europe à Rouen, la rupture de l'un des compresseurs de la patinoire dans la nuit avait fait fondre en grande partie la glace de l'Ile Lacroix obligeant le Rouen Hockey Elite 76 à annuler la dernière journée de Continental Cup et rembourser l'ensemble des spectateurs ayant acheter leur billet. Charmante soirée. Suite à cette malheureuse affaire, deux compresseurs seront rajoutés pour palier à toute éventuelle nouvelle fonte des glaces.

 

Il reste encore une semaine au personnel de la mairie de Rouen pour rendre la glace jaune et noire praticable. Encore un petit 1,5 cm à gagner pour qu'elle soit fonctionnelle et les Dragons pourront grimper avec avidité sur la banquise. Une semaine et les premiers surfaçages pour « égaliser » la glace et la rendre parfaitement lisse. A raison de 500 à 600 litres d'eau projetés sur la glace par surfaçage, l'eau glycolée en surface se gèle en quelques minutes pour rétablir la hauteur de la glace émoussée par les coups de patins des uns ou des autres. Avec 4000 surfaçages effectués dans l'année , ce n'est pas moins 2,4 millions de litres d'eau qui sont ainsi déversés sur la glace de l'Ile Lacroix pour son entretien dans l'année ! Rien que ça à ajouter au cout déjà exorbitant de consommation électrique d'une patinoire qui varie entre 35 et 65 euros par m2 de glace soit pour l'Ile Lacroix une facture salée de plus de 120 000 euros par an. Ouch ! Pour l'anecdote, en 2014, une décision du conseil municipal de la ville de Rouen optait pour l'achat d'une nouvelle surfaçeuse électrique pour le centre Guy Boissière. Coût de l'opération : 150 000 euros.

 

Pour conclure, sur une série de chiffres, sachez qu'une nouvelle patinoire à Rouen avec deux pistes et une capacité de 3000 à 5000 places approcherait les 30 millions de budget, sachez que les travaux d'aménagement de la patinoire à hauteur de 6 millions d'euros débuteront au printemps prochain pour s'étaler sur deux ans et enfin si par hasard pour finir sur une note plus guillerette, il vous prenait l'idée de fêter l'anniversaire du petit dernier en louant la glace olympique d'Ile Lacroix sachez qu'il vous en coutera 231 euros de l'heure de glace.

 

Merci à Jean-Yves Soquet et Thierry Laridon pour les informations sur la "confection de la glace de l'Ile Lacroix" :)

 

 

 

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :