" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A Délicate escapade...


Très mauvaise opération au classement pour l'Elite A rouennaise qui s'incline 6 buts à 5 à la patinoire des Lacs face à l'association Evry / Viry qui en profite au passage pour prendre la 2ème place au classement lâchant les Dragons à la cinquième.


Comme souvent dans le sport, outrecuidance ne rime pas avec performance et les Dragons en feront l'amère expérience à l'occasion de la première période face aux parisiens. Tantôt indisciplinés, tantôt aléatoires défensivement, les rouennais peineront pour rentrer dans la rencontre et se feront piéger sur contre attaque. Après être parvenu à congeler deux séquences en désavantage numérique (07'59 & 10'55), passée la mi-tiers, les seinomarins faisaient preuve de naïveté défensive au moment de la passe de Clément Lallemand qui propulsait en break son compère de ligne Ange Boitard. Habile face au portier rouennais Valentin Duquenne, l'attaquant francilien trouvait l'ouverture du score et semait le trouble au dans les rangs jaune et noir.


« En première période, on les a pris un peu de haut » concédait en toute honnêteté l'un des attaquants rouennais Victor Ramos qui poursuivait sans enthousiasme « Ils parviennent à ouvrir le score en break alors que nous multiplions les erreurs défensives et l'indiscipline. En deuxième période, même si nous sommes toujours mené 1 but à 0, nous somme parvenus à rentrer dans le match avec une grosse période de domination d'une dizaine de minutes mais avec toujours ces pénalités qui modifiait notre jeu et notre contrôle de la glace » Et de fait, c'est justement en avantage numérique que les parisiens parviendront à doubler la mise quelques minutes après l'entrée en jeu de la deuxième période par l'intermédiaire cette fois de Clément Lallemand (27'08) Pour autant, bien que menés 2 buts à rien, les Rouennais reprendront les fondamentaux pour revenir au score déjà par l'intermédiaire de Victor Ramos à la déviation sur un lancer de Robin Merlin (28'43) puis par Axel Benet peu après la mi-match toujours à la déviation sur un lancer (31'17) Deux buts rouennais malheureusement entrecoupés d'un nouveau but essonnien évidemment en avantage numérique signé par Nicolas Makeev (30'42)


C'est ainsi qu'à l'entame de la troisième période, les rouennais accusaient toujours un retard d'un but au tableau d'affichage. Hélas pour l'escouade jaune et noire la dernière manche sera totalement scindée en deux : 10 minutes cataclysmiques, 10 minutes incroyables. « On reprend le troisième tiers comme on a commencé le match » regrette Victor Ramos alors que Clément Lallemand (40'25), Nicolas Makeev (43'08) et Ange Boitard (47'02) faisaient grimper la note à 6-2 donnant à la rencontre une allure de correction pour les Dragons. De quoi piquer l'orgueil d'un Dragon qui se refusera à abdiquer « Les dix dernières minutes sont justes magiques. Nous parvenons à vraiment élever notre niveau de jeu et on va jouer nos dix meilleures minutes depuis le début de la saison. On parvient à revenir au score mais il nous manquera un peu de temps pour égaliser à la fin » raconte l'attaquant rouennais dans un élan d'espoir. C'est sans doute ce que les rouennais devront retenir de cette rencontre les erreurs qui coutent chères mais également et surtout cette solidarité qui leur permettra de revenir au score échouant de peu dans leur tentative de revenir à parité. Relançant la machine par Tanguy Auger, malicieux qui profitait d'un mauvais dégagement parisien pour ramener le score à 6-3 (48'47), les Rouennais profitaient d'une passe break de Robin Merlin pour nuancer à nouveau l'écart cette fois par l'intermédiaire de Hugo Dumont (6-4 à 49'38) Sentant le vent du boulet, Evry / Viry se crispait un tantinet et Jules Lefebvre pouvait en profiter pour accrocher le 6-5 (55'53) Deux minutes de supériorité numérique en fin de match (57'10) et la sortie du portier rouennais pour créer le surnombre (59'26) ne suffiront pas aux rouennais pour boucler la boucle avec un sixième but égalisateur.


Battus mais pas abattus, les Rouennais auront sans doute à cœur de redresser la tête dès la semaine prochaine sur l'Ile Lacroix avec la réception des Ours de Villard-de-Lans.


 

 

U18 Elite A, 3ème journée (Samedi 26 septembre 2015)

 

Amiens vs Hockey 74 9-4 (1-2 / 4-1 / 4-1)

Grenoble vs Angers 9-4 (2-1 / 3-0 / 4-3)

Evry / Viry vs Rouen 6-5 (1-0 / 2-2 / 3-3)

Briançon vs Dijon 4-2 (0-1 / 1-0 / 3-1)

Villard-de-Lans vs Gap 1-3 (0-1 / 1-1 / 0-1)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :