"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 "Ne pas être spectateur"

 

Confrontation inédite sur l'Ile Lacroix en division 2 ce samedi à partir de 20h00 à l'occasion de la troisième rencontre des rouennais au sein de la Poule A. Après un revers en ouverture face aux Français Volants (lire par ailleurs) suivi du vent de la révolte face à Strasbourg 6-1 samedi dernier (lire par ailleurs), les joueurs de Sylvain Codère accueilleront sur les bords de Seine les renards de Roanne.


Même s'il est vrai que sur les bords de Seine, on est guère habitué à apercevoir la queue d'un renard, les roannais, cantonnés jusqu'alors à la Division 3 ou à la Division 4, négocient cette année leur troisième saison en Division 2. Promus à l'issue de la saison 2012-2013 et d'un carré final de Division 3 remporté à Limoges, les ligériens auront par deux fois décroché leur place en play-offs. Face au futur champion, Toulouse en 2013-2014 puis face à Chambéry la saison suivante, les roannais auront mis à la profit leur association avec Lyon et le prêt en licence bleue de joueurs U22 pour s'installer durablement au sein du troisième échelon nationale. Et de fait au moment d'aborder la troisième journée de la Poule B, les joueurs de l'expérimenté défenseur Robert Pospisil affichent un départ tonitruant. Après avoir démantibulés les infortunés Castors d'Avignon 8-0 à l'occasion de la première journée, c'est face aux Français Volants que les roannais rangeront un deuxième palet de la victoire dans leur armoire (4-6)


Ainsi, à l'instar d'autres clubs comme Amiens avec Asnières, Grenoble avec Chambéry la saison dernière et Val Vanoise cette saison, Roannais et Lyonnais séparés géographiquement d'une centaine de kilomètres se seront rapprochés pour entamer un partenariat axé autour du développement des jeunes lyonnais aux cotés de joueurs plus expérimentés roannais. Une sensibilité finalement très proche de l'esprit D2 à Rouen comme tient à le rappeler l'entraîneur Rouennais Sylvain Codère « Même si à Rouen le choix a été fait d'avoir un seul club attitré ce qui nous permet d'avoir un meilleur suivi des joueurs et de leur éclosion sportive aux cotés d'anciens apportant leur expérience et une certaine stabilité, c'est une belle opportunité de pouvoir jouer à plusieurs niveau. C'est un bon tremplin pour le hockey français. Avant de pouvoir prétendre à jouer en Division 1 ou en Ligue Magnus, les jeunes doivent démontrer qu'ils sont dominants dans leur jeu sur la glace en Division 2. » Roannais vs Rouennais, un duel homophone sur la glace entre deux équipes à la philosophie de glace très proche avec un avantage prononcé pour les renards rusés lors de leurs deux premières rencontres ponctuées de deux victoires.


De quoi laisser les Dragons dans la méfiance à l'image de leur entraîneur qui reste prudent avant d'aborder la rencontre face aux renards : « Nous sortons d'une victoire face à Strasbourg 2 où nous avons joué un match intense et une bonne discipline pendant environ quarante minutes. Même si nous nous sommes montrés beaucoup plus opportunistes que face aux Français Volants avec plus de lancers et un jeu en avantage numérique où on a su bien bougé le palet, il faut que nous soyons capables de jouer les soixante minutes en s'appuyant sur le système de jeu et la discipline pour espérer prendre à revers Roanne. L'implication physique sera sans doute l'une des clefs de la rencontre. A nous d'être très actifs sur les palets libres afin de minimiser le temps de possession de Roanne et de nous montrer très disciplinés pour éviter de faire briller leur jeu en supériorité numérique. Face aux Français Volants, ils étaient menés 3-1 avant de retourner le match notamment en marquant quatre buts en dix minutes. Cela prouve que cette équipe possède de belles habiletés individuelles et qu'elle sait se montrer opportuniste devant le but. « prévient l'entraîneur des Dragons qui reste sur un bilan équilibré d'une victoire pour une défaite « Quand tout le monde est là, nous avons une équipe rapide qui bouge bien le palet et un jeu en avantage numérique dynamique. Néanmoins, outre l'inexpérience et un certaine manque de maturité, nous manquons de profondeur défensivement. J'essaie de vendre aux joueurs l'intérêt du travail à cinq défensivement en travaillant notre système sans palet, ce qui est à mon sens notre plus grosse lacune. On ne veut pas être spectateur »


Spectateur, les Dragons ne devront pas l'être pour cette rencontre qui s'annonce difficile sur l'Ile Lacroix face à un adversaire direct dans la course aux play-offs objectif annoncé des Rouennais « Pour nous, la finalité de cette saison est de disputer les play-offs et d'éviter la relégation. Après, nous aimerions bien évidemment faire un tour de play-offs et profiter du bonus ensuite » rappelle Sylvain qui sait pertinemment que cela passera par des précieux points chapardés à la maison.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :