" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Cauchemar en jaune et noir


Sale soirée en Division 2 à l'occasion de la troisième journée de la Poule B avec la réception des Renards de Roanne sur l'Ile Lacroix. Pourtant sur une bonne dynamique après leur succès acquis face à l'équipe réserve de l'Etoile Noire de Strasbourg, les Dragons n'auront pas pesé plus lourd qu'un fétu de paille face à des ligériens plus leaders que jamais.


Jamais en Division 2 jusqu'alors une équipe adverse était parvenu à infliger un tel revers à un formation jaune et noire. Si en 2009, Lyon était venu s'imposer 7 buts à 4 sur l'Ile Lacroix alors qu'en 2012 sur leur glace les Peaux-Rouges d'Evry balayaient les rouennais 9-0, la première confrontation entre Roanne et Rouen aura viré au cauchemar pour des Dragons, dépassés, contraints de s'incliner sur le score fleuve de 4-12. Pourtant l'entame de la rencontre ne semblait pas être hors propos pour des Rouennais qui tenaient la dragée haute face à des Renards bloqués offensivement. C'est passée la barrière des dix minutes dans la première période que la rencontre basculera. Victimes d'une contre-attaque meurtrière en désavantage numérique de Xavier Judicael (12'51), les Dragons, un moment absent, payaient le prix avec un deuxième but subi dans la foulée sous la houlette du joueur U22 lyonnais Victor Fanget (14'33) Même si dans la foulée Rouen tenait à répliquer par l'intermédiaire d'Antoine Mony (14'47), la partie semblait mal embarquée alors en supériorité numérique Vladislav Lescovs décochait la troisième flèche (16'52), imité une minute plus tard par Alexandre Monnier (17'53) Menés 4 buts à 1 à quelques encablures de la fin de la première période, la bouffée d'oxygène apportée par le but du revers de Maxence Grollier en toute fin de période (19'02) laissait respirer des Dragons apoplectiques.


C'est un long chemin de souffrance qui illustrera la deuxième période des jaunes et noirs. En dépit de quelques belles intentions et une volonté farouche de s'accrocher, l'écart se creusera ostensiblement. A nouveau en infériorité numérique, Marc-André Therrier se jouait de l'arrière-garde seino-marine pour porter la marque à 5-2 (28'59) Dès lors, le navire jaune et noir ne répondait plus et la dérive devenait saillante. Ainsi, Vladislav Lescovs poursuivait avec un sixième but (31'57) relayé tour à tour par Alexandre Monnier (38'32) puis Xavier Judicaël (39'48) Au terme d'un tiers médian pour le moins délicat, les rouennais en subissant par quatre fois le courroux roannais, accusaient désormais un score défavorable de 2-8. Certes, l'issue de la rencontre ne souffrait guère plus d'alternative mais toutefois la dernière période laissera aux rouennais la possibilité de réagir avec orgueil.


En effet, si le début de l'ultime manche débutait sur le même rythme douloureux avec des buts roannais compilés par Vladislav Lescovs (42'47), Xavier Judicael (45'03) tous deux auteur du triplé et Michaël Gagnon (47'40), les jaunes et noirs stoppaient enfin l'hémorragie et ruait dans les brancards en trouvant le chemin des filets des Renards pour la troisième fois de la soirée (49'28) Sans jamais lâcher la rencontre, les Dragons tenteront de faire bonne figure jusqu'à la sirène finale en dépit d'un douzième but inscrit par Marc-André Therrien (51'43) L'addition, certes très sévère, les Rouennais mettront un point d'honneur à prendre le dernier but en avantage numérique par l'intermédiaire de son vétéran David Dostal à la conclusion du powerplay jaune et noir (59'44) Score final 12-2, indéniablement un lourd revers pour les Rouennais qui devront rapidement digérer leur soirée cauchemardesque avant le retour aux affaires programmé dès le week-end prochain avec un déplacement compliqué à négocier à Valence.


Au classement, les Rouennais restent dans le bon tempo avec la sixième place à deux points de la troisième place du podium occupée justement par les Lynx de Valence derrière un duo composé des Renards de Roanne et des Français Volants de Paris auteurs de la « grosse performance » de la 3ème journée avec leur victoire 9-4 à la patinoire de Clermont-Ferrand.

 

Division 2 (3ème journée, Samedi 03 octobre 2015)

Rouen (2) vs Roanne 4-12 (2-4 / 0-4 / 2-4)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :