"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Fin de saison en argent pour les U15...

C'est sur une médaille d'argent que les minimes rouennais auront bouclé leur saison 2009-2010 après leur défaite 2-11 face à Amiens lors de la troisième journée du carré final parisien. Tandis que les Gothiques d'Amiens décrochent le 4ème titre de leur histoire en minime, le deuxième consécutif, les Dragons Rouennais, à l'instar de la saison dernière, auront néanmoins apporté au club de Rouen sa 12ème médaille en minime, la 4ème d'argent.

En dépit d'un troisième match face à Amiens au dénouement violent pour les normands, les rouennais auront disputé un bon week-end de finale. Qualifiés aisément en quart puis en demi-finale, les Dragons pouvaient aborder leur week-end de finale à Viry avec une certaine confiance. Disputé dans un des temples du hockey mineur français, la patinoire de Viry-Chatillon qui aura vu passer 60 médailles dans son histoire, le record pour un club français, le carré final U15 2009-2010 offrait aux Dragons une première offensive à négocier face aux locaux de Viry. En dépit d'une large victoire 11 buts à 3 lors de la dernière journée de la demi-finale disputée à Rouen, le match d'ouverture des Dragons sera nettement moins aisé que la précédente confrontation.

Finale U15 (Viry, 23-24-25 avril 2010)
Amiens Chamonix Rouen Viry
# Club MJ  V VP DP D Pts + - Dif
1 Amiens 3 3 0 0 0 9 30 3 +27
2 Rouen 3 2 0 0 1 6 13 18 -5
3 Chamonix 3 1 0 0 2 3 10 16 -6
4 Viry 3 0 0 0 3 0 6 22 -16

Ainsi, même si les Dragons prenaient rapidement les devants sur un but en avantage numérique d'Alexandre Palis (09'26) suivi d'un deuxième but pour Antoine Mony (14'36), les parisiens trouveront les ressources nécessaires pour revenir à parité avant la mi-match. A cinq minutes de la fin de la première période, Clément Radolanirina trouvait l'ouverture pour tromper Paul Sturzenegger (15'33) tandis qu'à l'entame de la deuxième période, Romain Biton donnait l'égalisation aux siens dans l'ambiance feutrée de la patinoire francilienne (22'27) Bien que mis dans la difficulté par des parisiens accrocheurs, les Rouennais parviendront néanmoins à se sortir du traquenard mis en place par les locaux. Reprenant la main avant la deuxième pause par l'intermédiaire de Bastien Maia (36'40), les jeunes Dragons mettront à profit la dernière période pour entériner définitivement leur succès par Valentin Moreau (40'29) et Alexandre Palis (57'05) en dépit d'une inquiétante indiscipline qui leur coutait cinq infériorités numériques dans l'ultime période.

Bien qu'ayant soufferts face aux Jets de Viry, les Dragons sortaient néanmoins indemnes de la première journée avec une victoire tout comme son adversaire à distance Amiens qui n'avait pas fait de quartier face à Chamonix 7-0. Les montagnards justement, adversaires suivant des rouennais qui poseront également quelques soucis aux normands. Emmenés par un étincelant Julien Laplace, les Chamois de Chamonix mettront la pression sur la formation de Nordine Mahdidi jusqu'à la sirène finale. A commencer par le début de la rencontre où après quelques minutes d'observation, Raphaël Guillebon trouvait le chemin des filets tenus par Quentin Papillon en infériorité numérique (09'15) Retrouvant la parité numérique par l'intermédiaire de Théo Lanvers au rebond sur un cafouillage devant la cage à cinq contre trois (10'05), les Dragons pousseront jusqu'à la fin du premier tiers notamment sous l'impulsion de la ligne Mony – Moreau – Joerger qui semait un trouble intense dans l'arrière garde chamoniarde (17'46) Bien que peu récompensés sur la fin de la période, les Normands recueilleront finalement le fruit de leurs efforts à l'entame du deuxième tiers. Une excellente inspiration de Bastien Maia feintant le lancer avant de servir Romain Cambray (21'26) donnait le 2-1 aux siens alors que Valentin Moreau faisait le break à peine quelques minutes plus tard (25'07) Bien que réduisant le score par Pierrick Magnien en avantage numérique, quatre secondes seulement après qu'un Dragon n'ait rejoint le banc des prisons, la période médiane de la rencontre tournera à l'avantage des seino-marins. Ainsi, contre le cours du jeu, au plus fort de la domination chamoniarde, Bastien Maia trouvait le contre et le quatrième but des Dragons à la mi-match (31'10) Un but assassin qui jetait un voile de doute dans l'esprit des Chamois. Alors que dans la foulée Antoine Mony se présentait seul face au gardien Gabin Biron (33'40), c'est finalement Loic Cauchois qui donnait le 5-2 en plaçant une jolie roquette dans son bazooka personnel entre les jambières du gardien (35'30)

Si à la deuxième pause, les Dragons pouvaient espérer avoir bouclé leur deuxième victoire, il n'en sera finalement rien. En effet, dès le début de la troisième période, Thomas Ravanel réduisait le score (42'49). Même si Antoine Mony en avantage numérique donnait à nouveau le large aux Dragons (50'17), la fin de match sera chamoniarde et les Dragons trembleront jusqu'au bout. Ainsi, alors que les dernières minutes de la rencontre défilaient, en avantage numérique, la légende du hockey français Christophe Ville soustrayait son gardien pour double l'avantage. Pari payant pour les Alpins qui réduisait le score par Julien Laplace (58'19) Une fin de match tendue entre les deux équipes où les chamoniards pressaient forts des Dragons proche de la peur panique. Dépassé sur la fin de la rencontre, le duo arbitral prendra par active dans le déroulement sur la fin de match. Oubliant de siffler un évident dégagement interdit rouennais, les zébrés provoquaient la foudre du banc chamoniarde. Dans la foulée, Julien Laplace réduisait à nouveau la marque (59'42) alors que son équipe évoluait en surnombre (59'42) Drôle et hasardeuse fin de rencontre qui s'achevait sur la victoire étriquées des Rouennais 6 buts à 5, assurant ainsi aux Dragons avec certitude une médaille d'argent.

Bien que déjà médaillés, les Dragons pouvaient encore rêver du plus beau métal. Encore fallait-il pouvoir prendre en défaut l'incroyable machine picarde, tellement bien huilée depuis le début des phases finales. Dotée d'une force de frappe surpuissante avec 93 buts marqués pour 23 encaissés en 8 matchs de phases finales soit une moyenne de 11 buts par matchs, l'équipe picarde favorite logique pour le titre assumera parfaitement son statut en disposant des Dragons pour le match final de ce carré final. Bons joueurs, les Dragons ne pourront que reconnaître la supériorité sportive de leurs voisins picards qui infligeront aux Dragons un sévère : 11-2, Valentin Moreau et Dylan Aubé parvenant à sauver l'honneur des Normands tandis que Fabien Metais s'octroyait 5 buts et l'excellent Nathan Bouvier la bagatelle de 7 points pour un total sur l'ensemble sympathique de 18 en 3 matchs de finale.

Avec un total de 104 buts marqués sur l'ensemble des phases finales (9 matchs), Amiens est sans doute l'un des plus jolis champions U15 de l'histoire. Une choses est sure les Dragons pourront toujours se consoler en se disant qu'ils sont tombés face à l'équipe ayant marqué le plus de buts dans un carré final (30 au total pour 3 encaissés) depuis plus de vingt ans !

Félicitations aux Gothiques d'Amiens, à Olivier Duclos et Guillaume Mennessier pour leur joli titre et aux Dragons et l'ensemble de leur encadrement pour  leur médaille d'argent. Un petit clin d'oeil également à Florian Duval, le tonique défenseur rouennais privé de finale pour blessure qui n'aura eu de cesse d'encourager les siens tout au long du week-end.

Palmarès Minime (U15) :
Viry 19 médailles (6 or, 9 argent, 4 bronze)
Grenoble 15 médailles (7 or, 4 argent, 4 bronze)
Amiens 14 médailles (4 or, 7 argent, 3 bronze)
Rouen 12 médailles (7 or, 4 argent, 1 bronze)
Gap 11 médailles (4 or, 5 argent, 2 bronze)

5 meilleurs compteurs rouennais (phases finales : 9 matchs)
Mony Antoine : 30 points (16 buts - 14 passes)

Moreau Valentin : 17 points (9 buts - 8 passes)

Maia Bastien : 12 points (8 buts - 4 passes)

Cambray Romain : 10 points (9 buts -  1 passe)

Lanvers Théo : 9 points (3 buts - 6 passes)



Finale U15 (Patinoire de Viry-Chatillon, 1ère journée)
Rouen – Viry 5-2 (2-1 / 1-1 / 2-0) // Pénalités : Rouen 30 mn – Viry 6 mn
09:26: 1-0 Rouen: 5: ALEXANDRE PALIS (15: BASTIEN MAIA) [5-4]
14:36: 2-0 Rouen: 2: ANTOINE MONY
15:33: 2-1 Viry: 40: CLEMENT RADOLANIRINA (44: ANTHONY BOITARD)
22:27: 2-2 Viry: 32: ROMAIN BITON (33: AUDREY LAGER LACOMBE)
36:40: 3-2 Rouen: 15: BASTIEN MAIA (4: DANIEL BABKA)
40:29: 4-2 Rouen: 16: VALENTIN MOREAU (18: MATTHIEU JOERGER; 3: EDGARD GOECHON)
57:05: 5-2 Rouen: 5: ALEXANDRE PALIS (2: ANTOINE MONY)

 

Finale U15 (Patinoire de Viry-Chatillon, 2ème journée)
Rouen - Chamonix 6-5 (1-1 / 4-1 / 1-3) // Pénalités : Rouen 14 mn - Chamonix 20 mn
09:11: 0-1 Chamonix: 18: RAPHAEL GUILLEBON (8: YOHAN LEMOINE) [4-5]
10:05: 1-1 Rouen: 15: BASTIEN MAIA (16: VALENTIN MOREAU; 2: ANTOINE MONY) [5-3]
21:26: 2-1 Rouen: 22: ROMAIN CAMBRAI (15: BASTIEN MAIA)
25:07: 3-1 Rouen: 16: VALENTIN MOREAU (2: ANTOINE MONY)
27:28: 3-2 Chamonix: 19: PIERRICK MAGNIEN (16: JULIEN LAPLACE) [5-4]
31:10: 4-2 Rouen: 15: BASTIEN MAIA
35:30: 5-2 Rouen: 6: LOIC CAUCHOIS
42:49: 5-3 Chamonix: 6: THOMAS RAVANEL (16: JULIEN LAPLACE)
50:17: 6-3 Rouen: 2: ANTOINE MONY [5-4]
58:19: 6-4 Chamonix: 16: JULIEN LAPLACE (11: GABIN BIRON) [5-4]
59:42: 6-5 Chamonix: 16: JULIEN LAPLACE

Finale U15 (Patinoire de Viry-Chatillon, 3ème journée)
Rouen - Amiens 2-11 (0-2 / 0-7 / 2-2) // Pénalités : Rouen 44 mn - Amiens 18 mn
10:02: 0-1 Amiens: 9: EDGAR DELBECQUE (23: JASON THORRIGNAC)
17:19: 0-2 Amiens: 17: FABIEN KAZARINE (22: FABIEN METAIS)
23:02: 0-3 Amiens: 5: MAURIN BOUVET (13: ADRIEN JOSSE)
24:24: 0-4 Amiens: 22: FABIEN METAIS (16: GUILLAUME LECLERC; 5: MAURIN BOUVET)
27:01: 0-5 Amiens: 18: GABIN DASILVA (16: GUILLAUME LECLERC; 5: MAURIN BOUVET) [5-4]
28:34: 0-6 Amiens: 22: FABIEN METAIS (2: MARC ANTOINE HERBET; 5: MAURIN BOUVET)
30:37: 0-7 Amiens: 22: FABIEN METAIS [4-5]
36:04: 0-8 Amiens: 11: THEO MINDJIMBA (9: EDGAR DELBECQUE; 23: JASON THORRIGNAC) [5-4]
39:31: 0-9 Amiens: 22: FABIEN METAIS (5: MAURIN BOUVET) [4-3]
40:18: 0-10 Amiens: 22: FABIEN METAIS (5: MAURIN BOUVET; 16: GUILLAUME LECLERC) [5-4]
41:59: 1-10 Rouen: 12: DYLAN AUBE (8: ANTONIN CARTRON; 13: ROBERT HERIBEZ)
47:25: 1-11 Amiens: 5: MAURIN BOUVET (16: GUILLAUME LECLERC; 18: GABIN DASILVA) [5-4]
49:59: 2-11 Rouen: 16: VALENTIN MOREAU (2: ANTOINE MONY) [4-5]


 

Finale du Championnat de France Minime U15 (Amiens, champion de France devant Rouen, Chamonix et Viry)
Vendredi 23 avril 2010   Samedi 24 avril 2010   Dimanche 25 avril 2010
Match 1 14h40 5-2   Match 3 12h30 6-5   Match 5 12h40 5-3
Match 2 17h40 7-0     Match 4 15h30 12-1     Match 6 15h40   2-11

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :