" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A Lourd revers en Isère


La 35ème confrontation en U18 entre Grenoble et Rouen n'aura guère souri aux Dragons ce samedi à la patinoire de Pole Sud avec un très lourd revers 9 buts à 2.


Par deux fois dans l'histoire des Cadets à Rouen, les rouennais s'étaient vu infliger similaire correction face aux Gothiques d'Amiens (10-1 le 24 novembre 2012 et 9-2 sur l'Ile Lacroix le 15 octobre 2011) Il conviendra désormais d'ajouter cette déconvenue à Grenoble au terme d'une rencontre agitée « Je suis un homme de record » préfère en plaisanter Nordine Mahdidi, les traits tirés au lendemain de l'aller-retour en Isère « Néanmoins, il faut rendre à César ce qui lui appartient. L'équipe de Grenoble a été très bonne sur le match. Ils ont des qualités offensives et physiques indéniables, trois blocs d'attaque performants, une défense qui joue juste en dépit d'un gardien qui s'est montré fébrile sur la fin du match. Grenoble est l'une des équipes favorites pour le titre ou plutôt pour être exact : l'équipe favorite pour le titre » En effet, après une période conclue sans appel sur le score de 3-0, Florentin Lardy ouvrant le score (01'33) avant de voir les deux Alexandre Mary (05'49) et Texier (16'53) lui emboiter le pas, difficile d'imaginer dans quel mesure Rouen pouvait se sortir d'une confrontation trop grande pour leurs épaules.


Non pas que les Dragons n'aient pas de qualités loin s'en faut mais Grenoble restera tout au long de la rencontre un ton voire deux ou trois au dessus alors que les palets défilaient au fond de filets des Dragons, ici Texier pour un triplé (23'23 & 35'01), là Aurélien Dair (28'09) pour un score à la deuxième pause de 6-0. Cinglant. « En comparaison avec cette équipe de Grenoble, nous sommes une équipe en développement. Nous sommes plutôt sur des objectifs de deuxième partie de saison. Avec un bon début de saison, nous avons su surfer sur la vague des bons résultats obtenus à domicile maintenant on attaque le dur. Contrairement à la semaine dernière face à Amiens, cette fois, les gars n'étaient pas forcément mobilisés notamment dans l'organisation. Je pense qu'ils ont pris la mesure de l'expression partir à la guerre, dommage que l'on y aille avec des arcs et des flèches alors qu'en face ils ont des bazookas. » commente lucide l'entraîneur jaune et noir avant de se montrer un peu plus lapidaire « Grenoble s'est chargé de nous remettre à notre place. Sur le début de saison notamment sur les jeux spéciaux en infériorité ou supériorité numérique, on avait des statistiques idéales. Sur le début de la saison, nous avions conscience que l'on avait peu de moyen et que la nécessité était de jouer simple et efficace. Au fil du temps, on a vogué sur les statistiques et le classement et l'implication dans le travail s'en est ressenti. Nous avons joué comme si nous avions les qualités d'une équipe à la troisième place sauf que nous n'avons pas encore rencontré tout le monde et que notre rang est peut être la cinquième ou la sixième place »


Même si tour à tour le pugnace Tanguy Auger ne lâchera pas l'affaire en marquant le premier but des Dragons (52'10) avant d'être imité plus tard par Antonin Germond (55'02), hélas pour les rouennais auparavant ce diable d'Alexandre Texier, auteur d'un quintuplé (48'47 & 54'42) et Lauric Convert (45'56) parachevant une indicible humiliation 9-2 pour les « jaune et noir » Reste désormais aux Dragons à balayer ce lourd revers face une équipe taillée pour le titre et se concentrer sur la suite des aventures à savoir quatre déplacements de suite à Dijon, Hockey 74, Angers, Briançon avant de retrouver leur Ile Lacroix pour la 12ème journée. « Il va déjà falloir oublier ce match de Grenoble avec un bon temps de repos pour digérer ça, ça promet de longues heures de vidéos. Je vais faire mon Sylvain, me mettre la tête dans l'écran pour décortiquer tout ça. On veux tout faire pour ce groupe là devienne des frères d'armes pour décrocher la place que l'on mérite. Il faut déjà briser ce manque de résultats à l'extérieur. La première défaite à Evry était assez symptomatique avec une certaine forme d'irrespect et d'arrogance par rapport à notre adversaire. Je pense que les gars se sont vus à un autre niveau. Il y a un décalage de perception sur la réalité de notre niveau de jeu. A nous de jouer avec nos moyens face à une équipe de Dijon qui s'est toujours montré redoutable chez elle avant d'enchaîner sur Hockey 74 qui fait preuve de beaucoup de réalisme offensif avec une génération préparée avec déjà de l'expérience en Elite et beaucoup de talents comme Dugat, Koudry, Zago, Plagnat ou Cuchertat, pour ne citer qu'eux. Nous avons la nécessité de nous relancer. La progression passe par des échecs. Très honnêtement, certains pensaient qu'en étant rouennais, on gagne mais la réalité est tout autre, il faut apprendre à gagner pour être des rouennais. »

 

U18 Elite A (7ème journée, samedi 24 octobre 2015, calendrier & classement)

Ours de Villard de Lans (5ème) vs Ducs d'Angers (10ème) 7-2 (1-1 / 4-0 / 2-1)

Hockey 74 (3ème) vs Rapaces de Gap (6ème) 6-5 (2-2 / 1-1 / 3-2)

Gothiques d'Amiens (2ème) vs Ducs de Dijon (8ème) 9-4 (4-0 / 3-2 / 2-2)

Brûleurs de Loups de Grenoble (1er) vs Dragons de Rouen (4ème) 9-2 (3-0 / 3-0 / 3-2)

Diables Rouges de Briançon (7ème) vs Evry / Viry (9ème) 8-0 (1-0 / 3-0 / 4-0)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :