"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U22 Victoire avant la trêve


Avant que le championnat Espoir Elite ne plonge dans une douce torpeur, la prochaine journée n'étant programmée que le 15 novembre prochain, la 10ème journée et un déplacement à Villard de Lans restait à acquitter pour les Espoirs Rouennais, leaders du championnat à égalité de points avec les Bruleurs de Loups de Grenoble.


« Après la défaite de l'année dernière, on savait que le match à Villard-de-Lans serait difficile. Même si l'équipe de Villard est en bas du classement, elle possède de bons joueurs et une bonne organisation qui la rend difficile à jouer » prévient l'attaquant rouennais Valentin Jacques qui mesurait pertinemment les difficultés qui attendaient les rouennais et de fait la première période restera âpre à négocier avec une entrée en matière délicate et un fait de match qui soufflait un vent d'effroi sur le banc jaune et noir. Sur le premier engagement, sur une charge donnée par Brieuc Houeix, le joueur villardien relevait la tête à ce moment là et le casque de l'Ours venait heurter violemment le visage du défenseur jaune et noir après seulement treize secondes de jeu « L'attente a été assez longue, on s'est inquiété car il ne s'est pas relevé tout de suite. Ce n'est qu'en faisant signe que ça allait que cela nous a rassuré, on espère le revoir rapidement sur la glace » souligne l'attaquant avignonnais alors que son coéquipier était évacué sur l'hôpital de Grenoble pour y être diagnostiqué d'une fracture complète de la mâchoire.


« Le début du match fut très compliqué avec la blessure de Brieuc et le but encaissé juste après. Nous étions assez désorganisés, cela nous a coûté un deuxième but et nous nous sommes créés que très peu d'occasions. » Pour les Dragons, l'entame de la rencontre prenait une tournure apocalyptique alors qu'après 25 secondes de jeu, Pierre Piquemal se servait d'une séquence en avantage numérique pour ouvrir le score (00'25) imité en toute fin de période par Eric Aurard pour un cinglant 2-0 (19'13) Malmenés, secoués, les Dragons, avec deux buts en retard, ne pouvaient pas laisser les choses en l'état et la réaction ne sera fera pas attendre. Dans la première minute du tiers médian, Vincent Nesa réduisait le score (20'15) avant qu'Eric Aurard ne redonne un break d'avance aux isérois (20'48) Passée la mi-match, Pierre Gourre en avantage numérique (32'08) et le couple infernal Vincent Nesa (37'02) et Jérémy Delbaere (37'59) renversaient complètement la rencontre, les rouennais reprenant l'avantage à 4-3 à la fin de la deuxième période. De quoi rendre heureux le « castor jaune et noir » Valentin Jacques rassuré après une deuxième période de haute voltige « Nous devions relever la tête et c'est ce que nous avont fait d'entrée de jeu marquant un but. Malheureusement, nous prenons un but dans la foulée injustement accordé par les arbitres, le palet n'étant pas rentré. De retour à zéro, à nous de courir à nouveau après le score avec un retard de deux buts. Après de multiples occasions, nous avons pu recoller au score en powerplay puis ajouter deux buts pour passer devant au score grâce à notre première ligne : Justin Addamo, Jérémy Delbaere et Vincent Nesa, particulièrement en forme ce soir là »


Du troisième tiers de cette rencontre, il ne sera question que de coups de sifflet du trio zébré. Flegmatique à l'image de Valentin Jacques, les Dragons ne retiendront qu'une chose de cette période et de cette rencontre : « nous avons assuré l'essentiel en prenant les trois points de la victoire afin de se maintenir en tête du championnat Espoir. Le troisième tiers a été plutôt mouvementé avec beaucoup de prisons, notre priorité était de jouer simple afin de tuer les pénalités et conserver notre avance au tableau d'affichage » Opération réussie, victoire 5-3 avec un dernier but inscrit en cage vide à deux secondes de la sirène finale par Tony Allouchery (59'59) et une pause dans le championnat Espoir qui reprendra ses droits dans trois semaines avec la réception de l'association Briançon / Avignon. Toutefois, les Dragons n'auront guère le temps de se prélasser sous les derniers rayons de soleil normands avant l'hiver. D'ores et déjà se profile une prochaine rencontre : celle en D2 qui emmènera la troupe jaune et noire à Strasbourg « Pour nous la trêve va être de courte durée, nous devons désormais nous concentrer sur le championnat de Division 2 qui lui ne s'arrête pas. Un seul match par week-end va tout de même alléger notre rythme » Pas toujours simple la vie de joueur de hockey sur les jeunes. Un week-end à Villard, le suivant à Strasbourg, une vie rythmée par les kilomètres, les matchs, les entraînements, la fatigue, les blessures, les sacrifices avec comme unique leitmotiv l'amour du Dragon et de son maillot jaune et noir. De quoi inspirer un profond respect.





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :