" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Victoire tourmentée


Orphelins de victoire depuis la fin septembre et un succès face à Strasbourg (2) 6-1, les Dragons de la D2 jaune et noir auront renoué avec la victoire ce samedi, le deuxième de la saison, cette fois face à Avignon 5-3, mettant un terme à une série de quatre revers consécutifs. Pour autant tout n'aura pas été parfait dans la soirée rouennaise, loin s'en faut.


Dans une partie diablement importante au classement entre des Dragons à la huitième place et des Castors juste devant, les rouennais mesuraient les enjeux d'entrée de jeu surtout après cette sotte défaite subie à Strasbourg la semaine dernière (lire par ailleurs) C'est ainsi que dans les cinq premières minutes de jeu de la rencontre, les rouennais trouveront le chemin des filets avignonnais. Bien aidés par une courtoise indiscipline des Castors avec deux prisons à vingt secondes d'intervalles, Alexandre Sucré et les siens en profitaient pour ouvrir le score (1-0 à 05'36)


Une entrée en matière intéressante qui dopera à l'adrénaline les Dragons. Tentant de poursuivre sur le même rythme, tantôt par maladresse, tantôt se brisant les quenottes sur un portier avignonnais, Johan Scanff particulièrement en verve, les Rouennais ne parviendront pas à creuser l'écart en dépit de bonnes intentions. Si les Rouennais pensaient pouvoir venir à bout des Avignonnais, tout sauf résignés ces derniers feront en sorte de contrarier l'avancée jaune et noire. C'est ainsi qu'après une bonne période rouennaise sans réussite devant la cage, avant la fin de la première période Alban Janny égalisait à trois secondes de la sirène (19'57) Décidément bien taquin, l'attaquant troyen récidivera à l'entame du tiers médian. Avec trois pénalités successives (25'13, 25'50, 26'15), les Dragons ne pouvaient guère se montrer plus conviviaux pour offrir sur un plateau d'argent le deuxième but avignonnais. 2-1 sous l'impulsion d'Alban Janny (27'44) Sur le rythme « d'une semaine de travail à la française », les Dragons ne parviendront pas à se relancer et devront même faire preuve d'abnégation à l'image de leur portier Julien Gaubert, décisif en infériorité numérique pour ne pas voir l'écart se creuser avant la fin de la deuxième période. Un score qui restera inchangé jusqu'au terme du deuxième tiers qui s'achevait dans une certaine confusion et tension sur la glace, les pénalités tombant à nouveau avec une expulsion de chaque coté, Baptiste Goux pour Rouen, Gaël Pere pour Avignon.


Avec six infériorités numériques concédées en deuxième période par Rouen, l'indiscipline risquait de lui couter très cher dans cette rencontre. Devenu nécessaire, le recadrage dans le vestiaire à l'issue de la deuxième période sera salvateur. Message compris par les Dragons sur la glace ou presque puisque une nouvelle prison, cette fois pour Pierrick Gourre (48'27) offrira le troisième but aux avignonnais, Ludovic Garreau se chargeant d'exécuter la sentence à une dizaine de minutes de la fin de la rencontre (49'13) Désormais menée 1-3, il faudra une vive réaction de l'escouade jaune et noire pour inverser la tendance d'un match bien compromis. En l'espace de dix minutes, à force d'enthousiasme et d'envie de jouer, les Dragons parviendront à retourner la situation. Les ajustements de ligne effectués se montraient décisifs alors qu'Antoine Mony réduisait le score (52'37) avant que Hugo Quignard ne l'imite dans la foulée pour le retour à 3-3 (54'01) En l'espace d'une minute et vingt-quatre secondes, les rouennais venaient de combler leur retour et ils n'en resteront pas là. Tuant une nouvelle fois avec brio une double infériorité stupide à cinq minutes de la fin (55'00), les Dragons feront tout sur la fin de match pour rafler la mise : Antoine Mony à l'approche de la dernière minute offrait le 4-3 (58'45) alors qu'à dix secondes de l'échéance de la rencontre, David Fritz-Dreyssé tuait tout suspense en clôturant le score à 5-3 (59'10)


De l'indiscipline coupable avec pas moins de dix infériorités numériques sur la rencontre, une belle réaction, de l'abnégation en infériorité numérique, un portier Julien Gaubert solide dans la cage jaune et noire : les enseignements seront nombreux à l'issue de cette rencontre et de cette deuxième victoire qui permet aux rouennais de décoller légèrement au classement avec une septième place plus souriante avant la réception d'Annecy samedi prochain.


Samedi 07 novembre 2015 (Division 2, Poule B, 8ème journée)

Dragons de Rouen (2) vs Castors d'Avignon 5-3 (1-1 / 0-1 / 4-1)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :