"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Regards vers le carré final U22...

Ce dimanche 09 mai 2010, à la patinoire Pole Sud de Grenoble, le rideau de la saison espoir 2009-2010 se refermera définitivement, clôturant une saison riche en émotions pour les quatre protagonistes d'un carré final indécis où il est bien difficile de dégager un favori. Quoiqu'il en soit, les rouennais se rendront en Isère pour défendre leur chance face à Grenoble en demi-finale. La fin d'une saison pour certains, la fin d'une époque pour d'autres, des sourires, des larmes, de l'émotion pour clore une saison espoir débutée depuis plusieurs mois désormais.

Acte I... Scène 1...
En ce dimanche 13 septembre 2009, nul doute qu'aucun Dragon présent à la patinoire de l'Ile Lacroix pour y disputer le premier match de la saison face à Viry-Chatillon, n'a déjà à l'esprit le rush final qu'ils s'apprêtent à vivre dans les prochains jours. Pourtant l'histoire de cette saison espoir 2009-2010 des Dragons, retiendra que c'est face aux Jets que les Dragons débuteront sur un succès probant 9 buts à 0. Cette après-midi là, Lionel Tarantino, Anthony Rech et Alexandre Mulle signaient le doublé tandis que Mickaël Muller enregistrait son premier blanchissage de la saison. Quelques mois plus tard et surtout après plus d'une centaine d'entraînements, les Rouennais boucleront une saison régulière avec un joyeux bilan de 17 victoires pour 3 défaites. Seuls Reims, Amiens et Gap seront parvenus à faire chuter un solide Dragon à chaque fois loin de sa chaleureuse Ile Lacroix. Premiers au classement de la saison devant Amiens relégué à 8 points, Gap et Grenoble, les Normands espoirs auront remplis parfaitement leur contrat en obtenant le meilleur bilan comptable rouennais des trois dernières saisons avec une moyenne de but de 6.55 sur la saison, la meilleure moyenne depuis celle obtenue en 2003-2004. Solide sur son glaçon, opportuniste à l'extérieur, cette cuvée 2009-2010 des Espoirs rouennais aura tenu son rang de champion de France en titre sans pour autant dominer la saison outrageusement. Loin s'en faut. S'ils auront érigé leur première place en se basant sur une certaine régularité dans les résultats, les Dragons auront eu néanmoins fort à faire face aux adversaires directs qu'ils croiseront durant le carré final : difficile victoire aux tirs au but sur l'Ile Lacroix 5-4 face à Grenoble pour une victoire 4-2 en Isère, défaite à Gap 6-2 pour 1 victoire 6-3 à Rouen, défaites au Coliséum d'Amiens aux tirs au but pour trois victoires, deux à Rouen pour une en prolongation en Picardie.

Néanmoins au moment de donner la dernière réplique de cet acte I justement face à Grenoble (victoire 5-4 aux tirs au but) lors de la 20ème journée, les Dragons pouvaient, certes être fier de leur parcours mais néanmoins se montrer méfiant à l'idée de disputer un carré final loin de leurs bases.

Acte II... Play-offs time...
Pour autant, avant d'aborder l'ultime acte de cette saison 2009-2010, presque comme une entracte plus qu'un deuxième acte, les joueurs de Julien Guimard devaient s'acquitter d'un ubuesque quart de finale face à Amiens. Avec comme unique finalité de déterminer l'ordre des demi-finales voire de choisir son adversaire, les deux formations ne se livreront pas vraiment de duel sur l'Ile Lacroix. Deux matchs à l'allure tristounette qui tourneront à l'avantage des Dragons. Pour le capitaine rouennais Thomas Dreyfus et les siens, les deux rencontres, bien qu'anecdotiques, leur permettaient toutefois de conserver leur rythme en disposant de leurs voisins picards 5-3 & 6-4.

Si la confrontation face à Amiens ressemblera fort à une série amicale, chez les autres quart-de-finalistes, les affaires seront bien plus tendues. Ainsi tandis que les rapaces de Gap devaient batailler fort pour venir à bout du Mont-Blanc en s'imposant 4-1 en prolongation du deuxième match après avoir concédé une défaite 2-4 pour le match « aller », les Brûleurs de Loups de Grenoble sortaient leurs plus beaux atours pour mettre hors concours Reims. Vainqueurs 5 buts à 1 de la première rencontre, les Isérois s'inclineront 2-3 pour le deuxième match sans conséquence pour leur qualification pour le carré final qu'ils accueilleront les 8 et 9 mai. Forts de leur victoire face aux champenois, les joueurs de Sébastien Berges emmenés par leur meilleur compteur Valentin Michel (32 points en 20 matchs contre 34 points pour le meilleur rouennais Anthony Rech) proposeront un défi de taille aux Dragons dans leur patinoire de Pole Sud. En effet, avec 12 joueurs dans les rangs juniors qui auront disputer au moins un match de Ligue Magnus (13 pour les rouennais), les joueurs isérois tenteront de sortir les Dragons de la course à la médaille d'or ce samedi 08 mai à partir de 16h00.

Acte III... La tête au carré...
Apothéose de la saison espoir, tout un symbole pour les dernières années juniors, les 88 pour cette année qui mettront un terme à leur carrière chez les jeunes, ambiance particulière, difficile ne pas avoir la tête au carré final depuis des jours et des jours pour les quatre équipes pouvant espérer remporter le titre de champion de France 2009-2010. Des quatre protagonistes qui se présenteront à la patinoire de Grenoble pour disputer ce carré final isérois, les Brûleurs de Loups pourront se darder de posséder le plus joli palmarès avec 20 médailles dont 6 en or devant Amiens (13 médailles dont 4 en or) Rouen (10 médailles dont 3 en or) et Gap (5 médailles dont 3 en or) complétant ainsi le palmarès des équipes participants à ce carré final. Un palmarès espoir qui reste dominé par le club de Viry Chatillon et ses 23 médailles dont 7 titres, l'association Saint-Gervais – Megève restant l'équipe la plus titrée avec 9 médailles d'or.

A partir de ce samedi, les Dragons de Rouen Espoirs aborderont le 12ème carré final de leur histoire, le 11ème consécutif, seul club à avoir participer au 11 derniers carrés finaux. Outre les cinq saisons sans carré final, il faut remonter à la saison 1993-1994 pour trouver trace d'un rendez-vous à quatre sans Dragon. Un bel exemple de régularité pour les Normands qui tenteront de vivre leur aventure jusqu'au bout ce week-end à Grenoble. A commencer par cette demi-finale à négocier face aux Brûleurs de Loups de Grenoble, adversaire abrupt pour les Dragons qui auront du affronter les isérois déjà 8 fois lors d'une finale espoir avec un bilan équilibré de quatre victoires pour quatre défaites. Des 8 confrontations entre Grenoble et Rouen, quatre se seront déroulées à Grenoble avec au final une seule victoire pour les Dragons 4-2 en 2007-2008 pour trois défaites. Par deux fois, les Dragons auront affronté les Brûleurs de Loups de Grenoble en demi-finale : en 2006 à Rouen pour une victoire des Seino-Marins 5-1 et en 2008 à Grenoble pour une victoire normande 4-2. Reste à savoir qu'elle sera l'issue de cette troisième confrontation entre Grenoble et Rouen en demi-finale du carré final espoir Elite.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :