"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18B Les Dragons au Pays Basque


Dans un championnat U18 Elite B toujours bien compliqué à suivre avec son lot de matchs reportés, avancés, décalés et autres subtilités obscurcissantes, les Dragons rouennais auront passé un week-end au pays basque en deux actes alternant crispation de la défaite et sourire de la victoire.


Double opposition depuis plusieurs saisons avec l'inversion du match prévu sur l'Ile Lacroix à la patinoire de la Barre d'Anglet, les rouennais auront vécu deux parties de haute volée face à une très belle équipe d'Anglet, comme à son habitude, solide sur son glaçon. Restant la saison dernière sur une peu glorieuse double défaite 14-2 et 7-2 au cours de laquelle le Dragon n'aura pas brillé par son attitude, cette fois, les rouennais avaient à cœur de faire oublier la mauvaise image laissée l'année dernière en redorant le blason jaune et noir. Même si les affaires débutaient dans la douleur avec un premier but paraphé par Fabien Vizcaino (10'58) suivi d'un deuxième en avantage numérique pour Louis Vitou (14'58) et un 2-0 à la faveur des Basques, les Dragons n'étaient guère enclin à se laisser déborder de la sorte. Ramenant le score à parité sur un doublé de Robin Rabl (17'47 & 19'31), les Rouennais mettront à profit les dix premières minutes du tiers médian pour s'offrir la part belle de la rencontre sous l'impulsion de Jeffrey Sidoit en avantage numérique (29'37) et Robin Rabl (29'55) pour le 4-2 avant la mi-match.


« Ongi hasi dena erdi egin da edo bururatua » dit-on au Pays Basque et rarement dicton ne collera aussi bien à la physionomie de la rencontre. En effet, « ce qui est bien commencé » pour les rouennais restait « à demi fait ou achevé » De fait, alors que les rouennais semblaient avoir la main dans cette deuxième période, la deuxième partie de l'ouvrage restera inachevée. Revenant dans la partie grâce à Paul Nassim Bonnet (33'17), l' « ikurriña” flottait à nouveau fièrement au dessus de la patinoire de la Barre alors que Louis Vitou signait le retour à 4-4 toujours en avantage numérique à quelques minutes de la fin de la rencontre. Après avoir été mené 0-2 puis mené 4-2 avant d'être rejoint à 4-4, le Dragon sera passé par toutes les émotions à l'amorce d'un troisième tiers qui profitait aux Basques et à Lucas Vénutier tout heureux de placer tendrement un cinquième palet au fond des filets rouennais (43'14) Là encore, les Dragons mettront un point d'honneur à revenir sous la houlette d'un Lévy Raux précieux pour ramener le score à égalité à 5-5 (45'58) « Hitzontzi, hutsontzi » Beaucoup de bavardages, beaucoup de fautes telle sera la thématique de rouennais qui perdront leurs nerfs face à un arbitrage subitement durçi. Une bien mauvaise affaire alors qu'Ilan Farmer y allait d'un sixième but décisif entérinant la victoire d'Anglet 6 buts à 5 pour cette première partie. “Bihar artio! » A demain !


Après avoir laissé une offrande pendant la nuit aux « Laminak », les Dragons repartaient d'un meilleur coup de patin pour la deuxième rencontre sous les encouragements de leur duo de coachs Sylvain Codère et Brieuc Houeix. Ainsi, Antonin Germond était le premier à se mettre en évidence en avantage numérique (12'52) relayé dans la foulée par un joli lancer toujours en avantage numérique de Nicolas Plaquevent (13'35) C'est un scénario diamétralement opposé à celui de la veille qui animera cette rencontre. Si le samedi après avoir mené 2-0, Anglet s'était fait rejoindre, cette fois pour le dimanche, ce sont les Dragons qui se feront coller aux basques par Anglet. Ainsi, encadrant parfaitement la mi-match, l'espagnol Alejandro Burgos Ramirez se servait de deux séquences en avantage numérique pour égaliser à 2-2 (29'51 & 32'08) Coupable indiscipline rouennaise. Toujours pleinement symétrique, les rouennais prendront avant la deuxième sirène l'avantage à 3-2 sur un lancer salvateur de Yoan Salve (38'00) Des 120 minutes prévues pour cette double confrontation, il n'en restait plus que 20 à négocier et un court avantage à conserver pour les Dragons. Loin de se décourager les Basques feront en sorte de revenir en sorte, faisant leur le dicton basque « Aski ez duena, deusik ez duena » 'Ne pas avoir assez et ne rien avoir c'est pareil pour autant, si, bien que privés de plusieurs joueurs clefs laissés à la dispositin de l'équipe U22, les Angloys n'en avaient pas assez en forçant sur la cage de Valentin Duquenne, c'est en contre-attaque qu'ils se feront piéger sur une échappée rondement et malicieusement menée par Joseph Broutin bien servi par Erwann Boulin (55'27) A 4-2, cette fois, les Dragons ne se feront pas reprendre parfaitement soutenus dans les tribunes par les U22 arrivés entre temps. Certes, Louis Vitou réduisait le score à 4-3 (55'38) mais cela ne suffisait pas pour faire plier la formation jaune et noire qui pliera sans rompre dans les dernières minutes passées en désavantage numérique. Une victoire 4-3 pour les Dragons, une jolie performance face à une équipe qui restait sur 12 succès consécutifs et qui aura vu le chiffre 13 leur porter malheur.


Merci à Nicolas Carry et à l'ensemble des parents d'Anglet pour l'accueil et l'hébergement des cadets rouennais ainsi qu'à Jean-Yves Decock et son compère secouriste pour leur disponibilité et leur « vraiment très appréciée » aide. Milesker hanitz !


Samedi 09 janvier : Anglet vs Rouen 6-5 (2-2 / 2-2 / 2-1)

Dimanche 10 janvier : Rouen vs Anglet 4-3 (2-0 / 1-2 / 1-1)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :