" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

Difficile fin de saison pour les espoirs rouennais qui boucleront ce dimanche leur saison en disputant le match face aux Rapaces de Gap. En effet, battus par Amiens en prolongation, les gapençais affronteront des Dragons rouennais qui auront vécu un véritable cauchemar face à une équipe de Grenoble méritante qui n'aura pas volé sa victoire.

En effet, après un début de match où les Dragons parvenaient à trouver l'ouverture par Kévin Beziau (10'42), les Rouennais ne le savaient pas encore mais ils venaient de vivre l'un de seuls moments de joie de la rencontre. Ainsi, dans une patinoire de Pole Sud plutôt bien remplie et en majorité acquise à la cause des Isérois, les joueurs de Sébastien Berges profiteront du reste de la première période pour égaliser par Nicolas Arrossamena (13'40) avant de faire sombrer le navire rouennais en deuxième période.

Alors que sur la première période en se montrant opportuniste sur plusieurs franches occasions, le Dragon aurait pu sortir du tiers en menant au score, le tiers médian se montrera cataclysmique. La faute à un Nicolas Arrossamena incandescent qui mettra à mal l'arrière garde jaune et noire. Incapables de profiter de trois minutes de supériorité numérique suite à l'expulsion de Nathan Bernier (19'03), les Dragons offraient même sur un plateau d'argent le but du du 2-1 à Arrossamena en désavantage numérique (22'30) Dès lors plus rien n'ira dans la vie rouennaise. Complètement chamboulés, les rouennais ne parviendront pas à tenir le choc durant une période de latence qui leur fera perdre la rencontre définitivement. Arrossamena encore et encore (31'34 & 37'09), Frachon (35'20) portaient la marque à 6-1. Sorti à 35'20, le gardien rouennais Adrien Fenart cédait sa place à un Thibault Maggi sans complexe qui parviendra néanmoins jusqu'à la sirène finale à éteindre quelques incendies bien violents. Comme un symbole d'un Dragon qui ne voulait pas mourir, le capitaine rouennais Thomas Dreyfus parvenait à réduire la marque en fin de période en désavantage numérique (39'25)

Bien que le coeur percé de toute part, le dernier vingt minutes proposera une équipe rouennaise plus fière de ses couleurs. Conscients de la déroute, les Dragons mettront l'énergie nécessaire pour tenter de revenir. En vain, certes face à un gardien grenoblois Sébastien Raibon étincelant, mais au moins les intentions étaient là à l'image des réactions d'orgueil entendues ici ou là sur le banc. Au final, les rouennais à la réaction trop tardive, ne profitaient pas des situations dangereuses et concédaient un septième but en cage vide par Elie Raibon (58'44) Un score aux allures de fessée qui laissera un Dragon k.o dans le chaos contraint d'abandonner ses rêves de médaille d'or...

Rouen – Grenoble 2-7 (1-1 / 1-5 / 0-1) // Pénalités : Rouen 12 mn – Grenoble 56 mn
10:42: 1-0 Rouen: 22: Kevin BEZIAU
13:40: 1-1 Grenoble: 90: Nicolas ARROSSAMENA (74: Raphaël PAPA; 13: Julien BAYLACQ)
22:30: 1-2 Grenoble: 90: Nicolas ARROSSAMENA [4-5]
31:34: 1-3 Grenoble: 90: Nicolas ARROSSAMENA (74: Raphaël PAPA)
34:20: 1-4 Grenoble: 92: Vincent LLORCA (61: Remi COLOTTI)
35:20: 1-5 Grenoble: 51: Thibaut FRACHON (12: Loup BENOIT)
37:09: 1-6 Grenoble: 90: Nicolas ARROSSAMENA
39:25: 2-6 Rouen: 7: Thomas DREYFUS [4-5]
58:44: 2-7 Grenoble: 9: Elie RAIBON [4-5, Cage vide]



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :