"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Dure réalité face à Cergy


Si indéniablement, la D2 rouennaise ne pouvait guère coller sur son casque l'étiquette de favori de cette première manche des huitièmes de finale du championnat du France face aux Jokers de Cergy, les rouennais auront, néanmoins, joué crânement leur chance en dépit d'un lourd revers 2-8. Sans jamais démérités au moins pour une partie d'entre eux.


Après deux matchs de demi-finale face à Amiens jeudi et vendredi en Espoir Elite (lire par ailleurs), c'est un troisième match en trois jours qui était proposé à la plupart de cette équipe jaune et noir. Nécessairement les jambes un peu lourdes, les Dragons auront toutefois la chance débuter leur soirée sur un sourire, bon pour la confiance. En effet, après une première tentative parisienne de l'inévitable Bacul (01'37), contre toute attente, ce sont les rouennais qui trouvaient l'ouverture du score. Sur un palet bien lancé par Roman Moreau, infiltré Maxence Grollier rentrait en zone défensive parisienne. Si le palet était contré de la crosse par le portier parisien sur une sortie pour le moins aventureuse, à l'affut, le vieux briscard des surfaces, Julien Thomas poussait le palet dans le filet déserté pour le 1-0 (02'28) Difficile de faire mieux comme entame de rencontre. Alors que quelques minutes plus tard, les Jokers de Cergy remettaient les pendules à l'heure en égalisant par Tristan Lemaire, étrangement laissé seul plein axe (06'42), les rouennais avaient l'idée saugrenue d'enchaîner les pénalités : quatre de suite avant la première sirène dont un cinq contre trois d'une vingtaine de secondes qui donnait des idées à Lukas Bacul à plusieurs reprises. Fort heureusement pour Rouen, l'unité spéciale jaune et noir tenait le choc à l'image de son portier Julien Gaubert important sur les différentes séquences en infériorité numérique. Hélas, avant la première pause, Antoine Dubois profitait d'un moment d'égarement jaune et noir pour doubler la mise pour Cergy (17'56)


Si la première période s'était montrée plutôt équilibrée, le tiers médian sera nettement plus à l'avantage des Jokers. Emoussés, les Dragons passeront beaucoup de temps à courir après un palet qui semblait vouloir fuir leur crosse. Ici William Guillon qui sur la sortie de prison se retrouvait en break (23'50) pour un lancer au dessus de la cage. Là, une énorme tentative de Lukas Bacul très joliment paradée par Julien Gaubert (25'07) Autant d'avertissements sans frais que les Dragons finiront par payer cash, dans la continuité de l'action précédente Gaetan Portier portait la marque à 3-1 (25'07) alors qu'une poignée de minutes plus tard, c'est Lukas Bacul qui se retrouvait seul au monde suite à un engagement remporté par Léo Cuzin en avantage numérique (4-1 à 32'11) Poursuivant leurs tirs d'artillerie par Léo Cuzin à bout portant (34'12) et surtout à nouveau Lukas Bacul seul devant la cage (36'03), il fallait un Julien Gaubert percutant pour tenir laisser le score respectable jusqu'à la deuxième sirène.


Bien lui en a pris à cette équipe rouennaise de tenter de contenir l'orage du deuxième tiers puisque dès le début de la dernière période, Rouen réduira la marque en avantage numérique. Sur un malin décalage de Brieuc Houeix, Hugo Quignard pour servir devant la cage, coté opposé, Jérémy Delbaere tout heureux de marquer le deuxième but rouennais contre son club d'origine (41'10) Visiblement agacés, les franciliens ne laisseront pas l'ombre du chance aux Dragons de revenir en l'espace de trois minutes un nouveau coup d'accélérateur parisien symbolisé par les buts d'Antoine Dubois (43'55) et Sébastien Guillon (45'23) enfouissait définitivement tout suspense dans cette rencontre même si les rouennais feront preuve d'audace à l'image de Julien Msumbu, bien servi par Valentin Jacques pour un lancer bien capté de la mitaine (43'12) ou encore par Jérémy Delbaere, des fourmis dans les jambes, sur un slalom qui ne lui permettait pas d'ajuster néanmoins un lancer (47'47) Les bonnes intentions de quelqu'uns des rouennais ne suffiront pas à empêcher un large et logique succès parisien, Léo Cuzin (54'08) et Sébastien Guillon (56'59) complétant la liste des buteurs pour un succès de Cergy 8-2.


Match retour samedi prochain à la patinoire de Cergy-Pontoise avec un défi de taille pour les Dragons, celui de reprendre six buts à une équipe des Jokers clairement un cran au dessus.


Division 2 (Play-Offs, 1/8ème de finale)

Match Aller (Samedi 13 février)

Eléphants de Chambéry vs Sangliers de Clermont 1-4 (0-1 / 0-2 / 1-1)

Lions de Wasquehal vs Français Volants de Paris 5-5 (3-1 / 2-3 / 0-1)

Galaxians d'Amneville vs Chevaliers du Lac d'Annecy 4-3 (1-1 / 2-0 / 1-2)

Evry / Viry vs Lynx de Valence 7-0 (0-0 / 2-0 / 5-0)

Dragons de Rouen (2) vs Jokers de Cergy 2-8 (1-2 / 0-2 / 1-4)

Castors d'Avignon vs Ours de Villard de Lans 0-13 (0-2 / 0-6 / 0-5)

Renards de Roanne vs Taureaux de Feu de Limoges 2-3 (0-0 / 2-1 / 0-2)

Comètes de Meudon vs Castors d'Asnières 3-3 (1-1 / 0-1 / 2-1)


Match Retour (Samedi 20 février)

Sangliers de Clermont (1er, Poule B) vs Eléphants de Chambéry (8ème, Poule A)

Français Volants de Paris (2ème, Poule B) vs Lions de Wasquehal (7ème, Poule A)

Chevaliers du Lac d'Annecy (3ème, Poule B) vs Galaxians d'Amneville (6ème, Poule A)

Lynx de Valence (4ème, Poule B) vs Evry / Viry (5ème, Poule A)

Jokers de Cergy (1er, Poule A) vs Dragons de Rouen (2) (8ème, Poule B)

Ours de Villard de Lans (2ème, Poule A) vs Castors d'Avignon (7ème, Poule B)

Taureaux de Feu de Limoges (3ème, Poule A) vs Renards de Roanne (6ème, Poule B)

Castors d'Asnières (4ème, Poule A) vs Comètes de Meudon (5ème, Poule B)









Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :