"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Rouen retrouve le sourire

 

Une petite semaine après avoir concédé une dérangeante défaite à Amiens (5-2), les U15 rouennais retrouvaient leur Ile Lacroix pour un match piège par excellence face aux Coqs de Courbevoie, 3ème au classement.


Même si les rouennais lors des trois confrontations pouvaient se satisfaire de trois succès, à chaque fois, les rencontres auront été serrée et la quatrième opposition face à de batailleurs coqs ne fera pas exception. Tandis que Rouen débutait sa rencontre avec deux séquences en avantage numérique dont un cinq contre trois qui laissait les Dragons malheureux avec un lancer qui heurtait le poteau parisien, les joueurs de Courbevoie, après dix premières compliquées, prenaient leurs aises sur le glaçon de l'Ile Lacroix. Quelques tentatives, tantôt de la bleue, tantôt dans la zone de vérité, donnaient au gardien jaune et noir de l'ouvrage. Solide et rassurant dans sa cage, le portier rouennais donnait le ton et conservait sa cage inviolée durant le premier vingt minutes. A contrario, son homologue d'en face sera moins en réussite. Sur un lancer flottant de la ligne bleue, ce dernier, surpris, ne voyait que trop tard le palet ne parvenant qu'à la dévier de la plaque au fond de ses filets (1-0 à 10'22) Une ouverture du score heureuse pour les Dragons qui leur donnera confiance tout au long des dernières minutes d'une fin de période plutôt équilibrée où les uns et les autres alternaient temps forts et temps faibles.


C'est une drôle de deuxième période qui se déroulera sur le glaçon de l'Ile Lacroix entre les deux formations. En deux temps. Bien que rigoureux avec le système, les rouennais, un brin statique, se laissait endormir doucement toute la première partie du tiers médian. De fait, face à une équipe jaune et noir trop attentiste, les Coqs de Courbevoie pouvaient sortir leurs ergots pour tenter de piquer la carapace du Dragon. En break (28'00), sur une double tentative dans la foulée (32'00), deux très grosses occasions parisiennes que le portier rouennais se chargeait de neutraliser, bien aidé par le retour précieux de son défenseur sur la première et vif pour se jeter sur le rebond pour la deuxième. Ce double arrêt précieux peu après la mi-match sera le tournant de la rencontre. Alors que Courbevoie aurait pu, aurait du égaliser, c'est tout le contraire qui se déroulera sur la banquise jaune et noire. Sur un palet contré depuis la ligne bleue rouennaise, l'offensive se mettait en branle. Ne cherchant jamais la solution de passe, l'attaquant jaune et noir, égoïste pour le coup, finissait par perdre le palet. A que cela ne tienne, réconforté par une palette jaune et noir, le palet se retrouvait propulsé vers le gardien de Courbevoie contraint de lâcher un rebond converti aussitôt en 2-0 pour les Dragons (34'23) Dans la foulée, à peine une minute plus tard, le dernier rempart des rouges pensait avoir solidement gelé le palet de la mitaine. Loin s'en faut, le palet laissé libre était poussé au fond des filets franciliens pour le 3-0 (35'48) Perdant le fil de la rencontre, le gros passage à vide des Coqs se terminera sur une ultime banderille rouennaise en power-play avec un lancer précis qui passait entre les jambières du gardien pour la clôture du score de la deuxième période à 4-0 (37'50)


Difficile d'imaginer un retour au score de Courbevoie dans cette rencontre. Même si les parisiens ne démériteront jamais et ne lâcheront pas le score, Rouen creusera à nouveau l'écart en troisième période. « Shoote ! Shoote ! » pouvait-on entendre sur le banc l'un des deux coachs rouennais expert en la matière sur power-play. Et effectivement bien vu, le lancer de la bleue du défenseur jaune et noir traversait la forêt de joueurs en s'allait vaincre le gardien parisien (45'22) Situation diamétralement opposée quelques minutes plus tard, cette fois sur le banc de Courbevoie où l'on hurlait au respect du « système » De fait, plutôt bien vu également puisque le défenseur de Courbevoie bien trop audacieux au pinch, laissait filer dans son dos un deux contre un qui laissait les Dragons marquer le 6-0 (48'05) Un temps mort bienvenu pour Courbevoie (48'05) qui n'empêchera pas les rouennais de marquer une ultime fois (48'16) pour conforter un peu plus une victoire jaune et noir sur le score de 7-0.


U15 Elite (Dimanche 14 février)

Dragons de Rouen vs Coqs de Courbevoie 7-0 (1-0 / 3-0 / 3-0)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :