"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 La saison en chiffres

 

De cette cuvée 2015-2016 en Division 2, l'histoire jaune et noire retiendra que c'est un soir du 20 février que l'aventure s'achevait pour cette saison à la patinoire de Cergy-Pontoise autour d'une pizza partagée dans un vestiaire à l'issue d'une défaite 5 buts à 1 face aux Jokers. 18 matchs joués avec des hauts et des bas, des satisfactions et des contrariétés, des victoires et des défaites. Une saison classique en somme pour les Dragons. Retour sur cette saison 2015-2016 en chiffres.


Contrat rempli...

Objectif annoncé en début de saison, leur entraîneur Sylvain Codère et les Dragons auront rempli leur contrat en décrochant une place en play-offs face aux Jokers de Cergy même si bien évidemment tout le monde ou « presque » aurait bien aimé rêver plus grand avec une aventure en play-offs un brin plus longue. Quoiqu'il en soit au delà des objectifs atteints, cette cuvée statistique 2015-2016 ne restera pas nécessairement l'une des plus belles du club. En effet, en 116 matchs joués en Division 2, les Dragons parvenaient à tenir un pourcentage de victoire en saison régulière à 40.38%. A l'instar de la saison 2012-2013, avec quatre victoires en seize matchs, les rouennais, cette saison n'auront remporté que 25% de leur match. En revanche, malheureusement, on retrouve des standards habituels pour les rouennais toujours dans la difficulté au moment du « money time » avec seulement deux victoires pour un match nul et neuf défaites en douze rencontres jouées. Avec deux défaites en deux rencontres face à Cergy (8-2 et 5-1), cette saison ne fera pas exception avec néanmoins le plus gros écart négatif décrochée par une équipe jaune et noire.


Prime à la jeunesse...

Essence même de la Division 2 à Rouen, une nouvelle fois prime à la jeunesse aura été donnée dans le coin des Dragons avec la plus petite moyenne d'âge des dix-huit équipées engagées. Si Clermont est l'équipe la plus âgée avec une moyenne de 28 ans 9 mois et 22 jours, Rouen rend aux Auvergnats quelques années avec une moyenne à 21 ans 2 mois et 29 jours. Toutefois, les Dragons sont talonnés de très prêt par la réserve de Strasbourg qui s'inscrit dans le même style de projet que les « jaune et noir » avec une moyenne d'âge supérieure de deux jours. La plus jeune équipe de l'histoire rouennaise en Division restant celle de l'édition de 2009-2010 avec un âge moyen de 20 ans 4 mois et 15 jours.


Paradoxe de cette équipe rouennaise c'est aussi là que l'on retrouve l'un des joueurs les plus âgés ayant fait au moins un match en division 2. Si à Evry / Viry, Francesco Massara qui prendra ses 47 ans le 18 novembre prochain reste le doyen de la ligue en Division 2, juste derrière on retrouve notre ex-international tricolore David Dostal qui aura participé, à presque 43 ans, à quatre rencontres en Division 2. Comme le « bon vin », l'attaquant d'origine tchèque se bonifie et reste percutant avec quatre points en autant de rencontre, un total d'un point par match qui le place à Rouen à la cinquième place derrière les « enfants » Brieuc Houeix (1.50), Justin Addamo (1.40), Antoine Mony (1.08) et Jérémy Delbaere (1.00) (cliquez ici)


A l'extrême opposée, parmi les 12 joueurs U18 ayant joué au moins un match en Division 2, deux sont rouennais. Si Maxence Leroux et Valerian Mathieu de Strasbourg restent les plus jeunes, le portier rouennais Erwan Jaouen et l'attaquant Justin Addamo se classent parmi les plus jeunes de Division 2. Mention spéciale d'ailleurs pour l'attaquant d'origine clermontoise qui aura amassé tout de même 5 buts et 2 passes en 5 rencontres jouées. A 17 ans 3 mois et 30 jours, Justin Addamo marquait son premier but face à Strasbourg 2, le plus jeune joueur ayant marqué en D2 à Rouen restant le 94, Robin Lambart face à Amnéville à 17 ans et 20 jours devant Anthony Rech face à Nantes à 17 ans 5 mois et 3 jours.


Prison ferme...

Problématique récurrente de la saison, l'indiscipline chronique de cette équipe rouennaise 2015-2016 aura atteint des sommets. Avec une moyenne de 30,22 mn par match, les rouennais auront passé la moitié des rencontres sur le banc des cachots. Un chiffre inhabituel pour les rouennais puisqu'avant cette saison en Division 2, les Dragons tournaient à une moyenne de 22,11 mn par match joué. Spécialistes du bagne Alexandre Sucré (44 mn) et Maxence Grollier (44 mn) auront laissé le trophée du « fair-play jaune et noir » à Ludovic Duchesne qui en dix matchs joués n'aura pris aucune minute de pénalités (cliquez ici) Une « performance de bad boy » à relativiser néanmoins sur la moyenne de pénalité prise par match où Justin Addamo s'illustre avec 4.80 mn par match devant le duo des frangins Houeix 4.00 pour l'ainé, Victor, 3.75 pour le petit, Brieuc (cliquez ici)


Du coté des chasseurs de filets...

Si traditionnellement de part son coté « pépinière de jeunes », les attaquants rouennais boudent le classement des compteurs de la Division 2 face à certaines armadas offensives, les difficultés à marquer auront été l'un des maux récurrents de la Division 2 jaune et noir avec seulement 55 buts marqués, 14ème attaque sur 18 bien loin des 109 buts marqués par l'artillerie clermontoise ou des 90 amassés par les Jokers de Cergy-Pontoise. Quoiqu'il en soit du coté des Rouennais, l'homogénéité de l'effectif aura permis d'aligner six meilleurs buteurs : Alexandre Sucré, Antoine Mony, Valentin Jacques, Jérémy Delbaere, Julien Msumbu, David Fritz-Dreyssé avec six buts chacun. Chez les passeurs la donne est bien différente puisque le défenseur Brieuc Houeix se sera taillé la part du Lyon avec 11 passes en seulement 8 matchs, le meilleur ratio de l'histoire du club qui le positionne tout de même ex-aequo à la troisième place des compteurs points par matchs joués de la Division 2 jaune et noir avec 1.50 point par match derrière Edouard Dufournet (3 00) et Peter Bourgaut (2.00) (cliquez ici)


Revue d'effectifs...

446 joueurs auront disputé au moins un match cette saison en Division 2, 213 en poule A, 233 en poule B pour 18 équipes engagées soit une moyenne de 24,78 joueurs par équipe. Si Amnéville et Wasquehal avec 20 joueurs sont les deux clubs à avoir utilisés le moins de jouer, Rouen se place en tête du classement avec 31 joueurs pour la saison 2015-2016 devant un trio composé d'Asnières, Avignon et Valence, tous trois avec 28 joueurs. Au gré des matchs de Ligue Magnus, U18 et U22, les rouennais auront du faire face à plusieurs casse-tête pour composer leurs équipes comme ce week-end du 24-25 janvier 2016 où avec la concomitance de deux matchs de Ligue Magnus et des quarts de finale U22, les rouennais avaient du se résoudre à disputer deux matchs à Annecy en Division 2 avec seulement 13 joueurs, signant au passage l'un des plus jolis épisodes de la saison avec une victoire à la clef lors du premier match 3-0 (cliquez ici)


O Captain ! My Captain !

La Division 2 à Rouen ne serait pas ce qu'elle est sans l'apport des « vétérans ». Tous passés par les rangs du mineur du Club de Hockey Amateur de Rouen, ces vieux briscards dont le plus âgé Julien Thomas n'a tout de même que 30 ans, constituent l'âme de cette équipe. Impossible de faire un bilan sur la Division 2 jaune et noir sans citer ces amoureux du Dragon du Club de Hockey Amateur de Rouen : Clément Hondier, Roman Moreau, Julien Thomas, Alexandre Sucré et Germain Raimbourg parti en cours de saison du coté de Nice sans oublier les retours à la maison de Victor Houeix et Quentin Bourceaux. Parmi ceux là, on retrouve le capitaine jaune et noir, Alexandre Sucré qui aura samedi dernier face à Cergy disputé son 100ème match en Division 2 à Rouen. 100 matchs tout rond sur les 116 matchs joués par l'équipe réserve en Division 2. Un amour sans faille du Dragon qui lui aura permis d'être le meilleur compteur de l'histoire du club avec 84 buts devant Valentin Dumélié (65), Kévin Marias-Magill (57) et Thomas Dreyfus (53) qui lui de son coté se trouvait ce samedi non sans émotion dans le camp d'en face avec les Jokers de Cergy-Pontoise (cliquez ici) Parmi les pionniers des différentes aventures en D2 avec 92 matchs joués à Rouen, le défenseur Clément « FouFou » Hondier aura décidé de raccrocher ses patins à l'issue de cette saison 2015-2016. Difficile de ne pas conclure ce bilan chiffré sans y glisser un clin d'oeil à l'attention de l'un de ceux qui aura porté fièrement le maillot du Dragon partout en France de son premier match disputé à Rouen contre Evry en 2008 à son dernier à Cergy en 2016 en passant par tellement d'aventures aux quatre coins de la France y compris à Roubaix.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :