" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U22 Dernier acte en finale


Hormis une apparition des Gothiques d'Amiens pour la saison 2013-2014, depuis la saison 2008-2009, alternance au palmarès aura été de rigueur entre Rouen et Grenoble pour s'octroyer le titre de champion de France U22. Avec quatre titres pour Rouen et deux pour Grenoble, le championnat U22 aura été, ces dernières années, animé par la rivalité entre Normands et Rhône-Alpins. Pour le dernier titre U22 octroyé avant un énième changement de catégorie, la catégorie U22 cédant sa place dès la saison prochaine à la catégorie U20, il n'est finalement pas surprenant de retrouver les Brûleurs de Loups être confrontés en Finale aux Dragons.


Du parcours en play-offs...

Avec 22 buts marqués pour 8 encaissés en 4 rencontres, Grenoble n'aura guère tressailli au cours de ces deux tours de play-offs avant d'accéder à la finale. Si paradoxalement, Rouen connaîtra des difficultés pour son premier tour face à l'association Briançon / Avignon (3-3, 8-2), Grenoble en s'imposant aisément à l'occasion de sa première rencontre face à Hockey 74 sur le score fleuve de 9-3 (lire ici) n'aura guère besoin de forcer son talent pour la deuxième manche avec un nouveau succès 4-3 (lire ici) Sentiment similaire en demi-finale pour les Isérois face à Anglet. Alors qu'une semaine plus tôt Rouen était parvenu à faire la différence face à Amiens notamment au premier match 2-5 (lire par ailleurs) avant de s'incliner au retour 3-2 (lire par ailleurs), les Brûleurs de Loups profitaient de la première confrontation face aux basques d'Anglet pour se mettre à l'abri forts d'une victoire 6-1 avant de récidiver dès le lendemain 3-1. Impériaux lors de leurs différentes sorties en play-offs, Grenoble, qui plus est sur sa glace, partira favori de cette double confrontation en finale face aux Rouennais.


Des confrontations à l'avantage de Rouen...

En vingt années de confrontations entre Rouen et Grenoble en Junior, les Dragons restent au firmament avec 29 victoires pour 2 matchs nuls et 15 défaites en 46 matchs. Cette saison n'aura pas fait exception avec deux victoires rouennaises, au mois de septembre sur l'Ile Lacroix 4-1 et à l'occasion de la dernière journée de saison régulière et une victoire en prolongation des rouennais 4-3. Toutefois, bien que vainqueurs en prolongation à Pole Sud, les joueurs d'Ari Salo ne parviendront pas à déloger in extremis de la première place au classement les Isérois. Mano a mano tout au long de la saison, avec en troisième larron Amiens, Grenoble et Rouen se seront échangés la première au classement. Sur les 18 journées de saison régulière, Rouen et Grenoble auront monopolisé à 15 reprises la première place, les Dragons tirant leur épingle du jeu avec huit présences au sommet du classement. Malheureusement pour eux, seul le classement à la 18ème et dernière journée fait foi et c'est à la troisième place que les rouennais boucleront leur première phase. De quoi donner des regrets à l'heure de disputer cette finale en terre hostile à la patinoire de Pole Sud.


En effet, si Grenoblois et Rouennais auront trusté régulièrement les premières places au championnat U22 Elite ces dernières années, les confrontations en finale n'auront pas été légion. Depuis la mise en place de la formule actuelle en play-offs en 2008-2009, par deux fois, les deux équipes se seront affrontées en finale. La première fois sur l'Ile Lacroix en 2010-2011 avec un premier match neutralisé à 2-2 avant que les Dragons l'emportent 4-1 sur la deuxième manche avec au passage un triplé de l'incontournable Anthony Rech. La deuxième fois à la patinoire de Pole Sud avec un scénario diamétralement opposé l'année suivante en 2011-2012 avec une victoire jaune et noir 3-2 sur le premier match avant que les Brûleurs de Loups ne retournent complètement la série en s'imposant 4-1, l'actuel joueur du RHE 76, Nicolas Arrossamena s'offrant au passage les lauriers avec trois buts sur les deux matchs pour les Isérois. Egalité parfaite dans les confrontations en finale sur deux manches entre les deux formations.


La Ligue Magnus en toile de fond...

Sujet de toutes les conversations dans le bus descendant les Espoirs rouennais vers Grenoble hier, la cinquième manche de Ligue Magnus entre Rouen et Grenoble avait toute son importance pour déterminer le visage de cette finale U22. Devant les yeux d'une très grande partie de l'équipe U22 jaune et noir présente à Pole Sud dans les tribunes hier soir pour le troisième tiers, les rouennais auront vu d'un bon œil le succès du RHE 76 face à Grenoble évitant une sixième manche à Rouen qui aurait privé Aurélien Dorey, Fabien Colotti voire Vincent Nesa et Quentin Papillon de finale U22. Une mauvaise affaire pour les rouennais notamment défensivement où avec la suspension pour les deux matchs de finale du défenseur Brieuc Houeix, l'absence d'Aurélien Dorey aurait pu clairement amoindrir un peu plus l'arrière garde jaune et noir. Toutefois, « à quelque chose malheur est bon «  si l'équipe Magnus de Grenoble aura vu sa saison cruellement écourtée hier en prolongation, elle pourra toujours disposer de son effectif complet en U22. Bien plus concernés que Rouen dans l'intégration des jeunes à son effectif Magnus, les Grenoblois auraient pu être privés de 3 à 6 joueurs pour cette finale : les attaquants Robin Lamboley, Romain Chapuis, Jordan Perret voire l'attaquant Aubin Lamirault, le défenseur Arthur Montenoise et le gardien Corentin Nore. Cela ne devrait pas être le cas avec deux équipes au complet pour ce dernier acte en U22.


Le clin d'oeil des chiffres...

A chaque dernier match U22 son lot de petite histoire et de « retraite » pour les joueurs les plus âgés quittant définitivement le monde du hockey mineur. Avec le passage de la catégorie U22 à U20, nombreux seront les joueurs à ne plus pouvoir jouer en Espoir la saison prochaine. Parmi ces joueurs nés en 1994, 1995 et 1996, on retrouvera le défenseur rouennais Aurélien Dorey. Buteur samedi soir d'un missile en lucarne pour le premier but de la Magnus rouennaise, le défenseur jaune et noir aura le droit à un week-end prolongé chargé en émotions puisqu'il bouclera sa carrière espoir lundi soir sur le chiffre rond de 100 matchs joués sous les couleurs rouennaises. 100 matchs pour 68 points au jour d'aujourd'hui, une jolie longévité qui lui permettra d'être le troisième rouennais de l'histoire à franchir ce cap en U22 (lire par ailleurs)... En espérant pour lui que cela avec la « plus jolie des médailles autour du cou »


Finale U22 Elite (28 & 29 février 2016)

Match 1 : Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen (16h00)

Match 2 : Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen (18h40)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :