"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U18A Déconvenue iséroise

 

Avec deux matchs à négocier pour tenter de faire plier l'ogre grenoblois, la tâche s'annonçait rude pour les U18A en demi-finale du championnat de France... Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle le sera à l'issue d'une première manche concédée sur le score de 10-3. Sans tomber dans la caricature et pousser l'euphémisme à son paroxysme en parlant de confrontation en le « David Rouennais » et le « Goliath Grenoblois », difficile d'envisager de donner le statut de favoris aux Dragons face à l'armada grenobloise qui aura parcouru la saison régulière sans connaître guère d'accroc (lire par ailleurs)


Surfant d'ailleurs sur un quart de finale mené de la tête et des épaules face à Dijon, c'est en fanfare que les grenoblois débuteront la première manche. Ouvrant le score dans les deux premières minutes de jeu de la rencontre par Florent Hardy (01'54), les Brûleurs de Loups se mettaient dans de bonnes dispositions d'autant plus que rapidement ils parviendront à doubler la mise. Là où Rouen se montrait incapable de trouver la faille en avantage numérique (02'06 & 03'32), les Grenoblois y parvenaient sur leur première tentative par l'intermédiaire de Pierre Robert pour le 2-0 (06'20) Avec un démarrage aussi délicat pour les Dragons, le spectre du lourd revers subi 9-2 en saison régulière refaisait surface et laissait des rouennais dans l'expectative. Toutefois, cette fois, l'histoire sera différente. Loin de se démobiliser, les Dragons prendront le temps de revenir avant la première sirène. Réduisant la marque à 5 contre 3 par l'intermédiaire de Hugo Dumont (08'44), c'est avec la fougue de sa jeunesse que les rouennais égaliseront par l'intermédiaire d'Arthur Zavani (15'14) remettant les compteurs à zéro à cinq minutes de la fin de la première période. Malheureusement pour les rouennais après cette course échevelée après le score, ce n'est pas sans encombre qu'ils parviendront à rallier la première pause. En effet, par deux fois, les Isérois perçaient le cœur du Dragon par l'entremise de Benjamin Berard (16'33) et Julien Munoz (17'49) redonnant ainsi au passage une avance de deux buts à Grenoble à la première pause.


A la reprise, les affaires se corsaient un peu plus pour les rouennais alors qu'en désavantage numérique, Julien Munoz s'échappaient pour tromper la vigilance du portier rouennais et porter la marque de la rencontre à 5 buts à 2 (22'37) Dès lors pour les rouennais, plus rien n'ira. Face à une équipe de Grenoble intraitable en avantage numérique notamment grâce au concours de l'un de ces artilleurs de la ligne bleue le défenseur Alexandre Pascal qui par deux fois (26'46 & 28'54) touchait cible en power-play, les Dragons sans jamais baisser les bras devaient néanmoins courber l'échine et laisser passer l'orage en attendant l'éclaircie. Et le rayon de soleil au beau milieu de la grisaille jaune et noire se situera autour de la mi-match. En avantage numérique (30'45) puis en double avantage (31'24), les Dragons pouvaient enfin respirer et espérer revenir un peu dans la partie. Malheureusement, si l'intention était belle et bien présente, la réalisation l'était un peu moins et les secondes défileront sans que les rouennais ne soient en mesure de reprendre le contrôle de la partie. La fin de tiers ne sera guère plus enthousiaste pour la troupe jaune et noir alors qu'Alexandre Pascal signait le triplé et le 8-2 grenoblois (36'58)


Encore 20 mn à jouer pour les Rouennais pour tenter d'édulcorer un peu la note dans la perspective de la deuxième rencontre. Avec six buts de retard déjà, l'idée de disputer la troisième période de cette rencontre n'avait guère rien de réjouissante pour l'escouade Normande. Et même si Hugo Dumont parvenait à réduire la marque à 8-3 d'entrée de jeu (43'17), tour à tour Dylan Fabre (46'17) puis Pierre Robert (59'04) viendront parachever une nette et logique victoire grenobloise sur le score de 10 buts à 3. Rien à dire. Reste pour les rouennais, la tâche à négocier au mieux la deuxième rencontre face à Grenoble et boucler la boucle sur une note positive.


U18 Elite A (½ Finale, samedi 12 & dimanche 13 mars 2016)

Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen 10-3 (4-2 / 4-0 / 2-1)

Brûleurs de Loups de Grenoble vs Dragons de Rouen (16h00)





Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :