"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

   

 

Victoire à Viry pour la D2 de Rouen...

Nouveau voyage parisien pour la Division 2 rouennaise. Après Meudon, le week-end dernier, c'est au tour de Viry-Chatillon d'accueillir les « sans glaçons » rouennais. Avant d'émigrer à Deuil-la-Barre samedi, ce sont les jets qui devaient disputer le morceau de caoutchouc aux Dragons.

 

Ainsi, après une bonne mise en jambe sur un lancer de Maxime Lefebvre qui provoquait un rebond passant au nez et à la barbe de Roman Moreau (00'33), les Dragons tardaient à se mettre en évidence sur le front de l'attaque. Même si une bonne séquence « défense - défense » entre Florian Chakiachvili et Nicolas Lehericey permettait à Alexandre Sucré de décaler pour Maxime Lefebvre (10'23), les rouennais ne se montraient guère présents devant le filet parisien. Pourtant le portier francilien apportait sa touche d'humour en manquant une relance qui aurait pu profiter sensiblement à Damien Bourguignon, renard embusqué devant le filet (16'17) Finalement, alors que les rouennais maitrisaient néanmoins les débats sur le nombre de lancer, les parisiens finiront par inverser la tendance. D'abord par Kévin Dugas, l'ex-rouennais qui se procurait une bien jolie occasion repoussée par le gardien des Dragons, Thibault Maggi et surtout en power-play par le duo Frachon – Marouillat qui répétait la même combinaison deux fois : lancer du Frachon, rebond pour Marouillat. En vain, Thibault Maggi tenait bien la maison rouennaise et se permettait même quelques fioritures avec une jolie mitaine sur la sirène suite à un lancer à la bleue de Marouillat. A l'issue de la première période, les deux équipes se séparaient sur un score nul et vierge de 0-0 non sans que les Dragons aient quelques idées derrière la tête après de bonnes séquences.

 

Match amical (Division II) - Patinoire des Lacs de Viry
Vendredi 04 septembre
Score T1 T2 T3 OT Total
Jets de Viry (DII)
0 0 1 - 1
Dragons de Rouen (DII) 0 4 1 - 5
Pénalités : Viry (40 mn) - Rouen (14 mn) // Tirs : Viry (46) - Rouen (41)
 
0-1 22'17 Rouen Maxime Joly (V.Dumelie, T.Dreyfus)
0-2 23'22 Rouen Franck Pihan (K.Marias-Magill)
0-3 25'38 Rouen Alexandre Sucré (R.Moreau, M.Lefebvre) sup.
0-4 27'25 Rouen Valentin Dumélie (T.Dreyfus)
1-4 48'15 Viry Michaël Marouillat (E.Blossier) sup.
1-5 57'20 Rouen Alexandre Sucré (sans assistance) sup.

En effet, à la reprise, rapidement les Dragons prendront la main dans la rencontre de façon violente. Après un court intermède, le médecin de la rencontre parti diner entre temps ayant oublié de signer la feuille de match sans que cela n'offusque un arbitre qui offrira le lendemain aux Dragons un récital de « pointillisme réglementaire » (lire par ailleurs en fin d'article), les deux équipes reprenaient les débats sans réellement savoir si le « fameux médecin » avait eu le temps de finir son dessert ou pas. Quoiqu'il en soit, ce sont les Normands, peu après le début du tiers médian qui trouvaient la route menant au filet parisien.

 

Même si Killian Dufaut complètement oublié par la défense rouennaise sollicitait le portier rouennais (22'02), un bon travail de Thomas Dreyfus permettait à Maxime Joly d'ouvrir le compteur de la rencontre (22'17) Dans la foulée, c'est le défenseur rouennais qui endossait son inhabituelle tenue de sniper pour attraper la lucarne du but conservé par Thierry Lallemand (23'22) Fort peiné par le deuxième but normand, le gardien francilien ne résistera pas au troisième filet des Dragons. Une passe de Maxime Lefebvre pour Roman Moreau, une première tentative, un rebond converti au forceps par Alexandre Sucré et les Dragons menaient désormais 3 buts à 0.

   
 

Un temps mort parisien et un changement de gardien plus tard, l'enthousiasme offensif des rouennais n'étaient pas encore tari. Travaillant fort derrière le but de Viry, Thomas Dreyfus assistait parfaitement en deux fois Valentin Dumélie pour le 4-0 (27'26) En quelques minutes, les Normands avaient non seulement ouvert la marque et surtout creusé l'écart sensiblement. De quoi mettre en émoi des parisiens qui mettront de longues minutes à s'en remettre notamment en power-play où il fallait un très efficace Thibault Maggi pour empêcher le retour en grâce des Jets (38'24)

Malheureusement pour le gardien du temple rouennais, son jardin secret ne restera pas inviolé. En effet, peu avant le début des dix dernières minutes, Michaël Marouillat, plutôt en vue sur la rencontre se voyait récompensé pour son activité en remettant les Jets en selle. Toutefois, le premier but parisien ne suffira pas pour redonner le sourire aux locaux. Ainsi, ne souhaitant pas s'exposer outre mesure à un retour des franciliens, les Rouennais reprenaient le fil de la conversation offensive. Sur un bon travail de « gratteur de palet » de Florian Raby, Kévin Marias-Magill s'offrait un deux contre un et un lancer paradé par Nicolas Cargou (50'30) tandis que Maxime Joly « offrait du rêve » en envoyant le gardien chercher un hot dog dans les tribunes avant de manquer la cible (54'02)

 

Finalement, le mot de la fin revenait au capitaine des Dragons, opportuniste au rebond sur un lancer contré de Clément Hondier (57'20) Deuxième victoire des Dragons de Rouen, version D2 qui avaient ouvert leur compteur victoire la semaine dernière lors du tournoi de Meudon face à l'association Deuil-Garges, une équipe qu'ils auraient du rencontrer dès le lendemain. En effet, changement de règlement oblige, la présence d'un médecin est obligatoire y compris pour les matchs amicaux. « Nul n'est sensé ignoré la loi » se protègera l'arbitre. Si l'intention est louable, encore faut-il pouvoir avoir accès à l'information, le règlement sportif incluant cette nouvelle règle n'ayant été publiée nul part ni même envoyé aux clubs. A la charge des clubs désormais d'engager des devins pour entrevoir les éventuels changements. Résultat pour les Dragons de Rouen, un aller-retour Rouen – Deuil-la-Barre pour la gloire. Prochain rendez-vous pour la D2 rouennaise le week-end prochain avec la réception des comètes de Meudon-la-Forêt.

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :