" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 Au forceps face à Dijon...


Après une entrée en matière encourageante au Pays Basque avec une victoire sérieuse 3 buts à 1 face à Anglet, c'est sur l'Ile Lacroix que les U20 rouennais poursuivaient leur parcours en championnat face à des Ducs de Dijon qu'ils parviendront à dominer dans la douleur 4 buts à 3.


Prenez deux équipes de hockey sur glace, mettez les sur la glace de l'Ile Lacroix et faites leur adopter le même système de jeu en trappe, attendez quarante minutes et sans nul doute les premiers signes d'un cycle de sommeil lent profond apparaitront. Mieux qu'une boite de somnifères, les deux premières périodes de cette confrontation entre Dijon et Rouen n'offriront guère de spectacle tout au plus quelques éclairs épars de vigilance ici ou là à l'instar de Vincent Melin en première période, omniprésent sur le glaçon jaune et noir pour l'ouverture du score bourguignonne (17'31) Réagissant par Axel Benet sitôt la deuxième période entamée (26'52), les Ducs de Dijon de Daniel Babka, paradoxalement, prenaient le tableau des scores en otage en plantant par deux fois deux palets au fond des filets rouennais. Ainsi, Valentin Parolo (27'06) et Simon Bourgin Ubiali (29'27) trouvaient le chemin des filets portant ainsi la marque à 1-3 quasiment à la mi-match (29'27)


Même si avant la deuxième sirène (37'38), Hugo Quignard avait l'excellente idée de réduire le score à 2-3, les dix dernières minutes du tiers médian ne prêteront guère à l'enthousiasme tant les deux équipes se neutraliseront défensivement. A la reprise, de la troisième période, le changement de ton chez les jaune et noir était perceptible. Pressant beaucoup plus, la différence était nette et le jeu s'en ressentait. Récompensés rapidement par l'égalisation d'Enzo Cantagallo (44'13), les rouennais ne mettront guère qu'une minute supplémentaire pour prendre l'avantage pour la première fois de la partie, cette fois, sous l'impulsion de Doryan Besseau (45'10) Désormais devant au tableau d'affichage (4-3) à quinze minutes de la sirène finale, les rouennais feront en sorte de conserver leur avantage chèrement acquis en dépit des tentatives courageuses de Dijon notamment en avantage numérique (47'27, 59'28) et au moment où Pierre Pawelec désertait sa cage pour créer le surnombre (58'27) Rien n'y faisant, c'est avec trois points que les Dragons boucleront la rencontre au terme d'une partie d'échecs remportée par le clan jaune et noir.


Avec deux victoires au compteurs, Rouen reste au contact de la première place occupée par une équipe de Grenoble qui présente un bilan similaire, deux victoires face à Amiens (14-1) et Hockey 74 (4-1) Une chose est sure à l'issue de la troisième journée disputée dimanche prochain, l'une des deux équipes occupera seule la tête de poule A, les Dragons se déplaçant en Isère pour y défier le leader et champion de France en titre.


Espoir Elite (U20), 2ème journée, Poule A (Dimanche 18 septembre 2016)

Dragons de Rouen vs Ducs de Dijon 4-3 (0-1 / 2-2 / 2-0) (feuille de match)

Hockey 74 vs Brûleurs de Loup de Grenoble 1-4 (0-1 / 1-1 / 0-2) (feuille de match)


Prochaine journée (3ème, Dimanche 25 septembre 2016) (calendrier & classement)

Brûleurs de Loups de Grenoble (1er) vs Dragons de Rouen (2ème)

Gothiques d'Amiens (3ème) vs Hormadi d'Anglet (4ème)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :