... " Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015 ...

D2 La D2 à l'Aren'Ice


En dépit d'un début de match particulièrement délicat, les Dragons de la Division 2 jaune et noir auront sorti une bien jolie rencontre pour leur dernière sortie en 2016 chez le leader de la Poule, les Jokers de Cergy-Pontoise.


Difficile de passer à coté lors que l'on s'égare au beau milieu du Val d'Oise, véritable diamant scintillant posé sur le sol, la fameuse Aren'Ice, inaugurée le 05 novembre dernier, siège de la Fédération Française de Hockey sur Glace et du club des Jokers de Cergy, fait son petit effet lorsque l'on s'en approche. Avec un cout estimé à 42 millions d'euros, le nouveau joyau du hockey français et ses 3000 places (4500 en configuration salle de spectacle) a de quoi faire pâlir de jalousie les pensionnaires de la désormais bien vétuste Ile Lacroix. En attendant la rénovation de la maison du Dragon programmée dès septembre 2016, les Dragons de la D2 avaient le privilège de gercer la tout fraiche glace de l'Aren'Ice en plein tournoi de pré-qualification olympique pour l'équipe de France féminine. Un contexte particulier sous forme de cadeau de Noël pour une équipe jaune et noir qui fera trembler un long moment le leader de la Poule A.


Pourtant, les premières minutes étaient bien difficiles pour les rouennais, particulièrement poussifs défensivement, les Dragons s'en trouvaient mis en difficulté, s'en remettant par trois fois à leur portier Julien Gaubert particulièrement précieux dans ses interventions. Malheureusement, à l'impossible nul n'est tenu et fort logiquement le cerbère rouennais devait s'incliner une première fois sur une énième tentative du suédois Emil Ström (03'56) Alors qu'avant la fin de la période, Noé Gersanois (15'34) doublait la mise pour les siens, difficile d'imaginer autre chose qu'une soirée cauchemardesque pour les rouennais. Sujet récurrent d'ironie en interne, les premiers tiers des Dragons restent le talon d'Achille de cette équipe. Avec seulement trois premiers tiers remportés sur les treize joués alors que la formation au Dragon présente un bilan global de sept victoires pour six défaites, il n'était pas surprenant de voir les rouennais en difficulté au terme du premier vingt minutes.


De fait, comme depuis le début de la saison, la deuxième période se révèlera être bien plus prolifique pour les rouennais. En remportant quasiment la moitié de ses deuxième tiers depuis le début de la saison, les Dragons garderont ce rythme face à des Jokers qui en perdront, un temps, leur jeu. Bien plus alertes sur le glaçon de l'Aren'Ice, les artificiers rouennais montaient peu à peu en pression. Alors que dans son filet, le gardien de Cergy, Radovan Hurajt se retrouvait particulièrement sollicité, l'âme de la rencontre semblait vouloir changer de corps et se parer de jaune et noir. Ainsi, sous l'impulsion de l'attaquant défensif, Brieuc Houeix, le capitaine des Dragons, Alexandre Sucré parvenait à combiner avec son compère de ligne, Julien Thomas. En mode belier, le « bad boy » au cœur tendre faisait plaisir à la famille en inscrivant le premier but de la rencontre jaune et noir. De quoi verser une petite larme d'émotion (2-1 à 28'26) Si le retour en forme au tableau d'affichage galvanisait les ardeurs rouennaises, à la mi-match, Sébastien Guillon profitait d'une séquence en avantage numérique pour donner à nouveau deux buts d'avance aux Jokers (30'53) Pas de quoi congeler les envies offensives rouennais qui répliquaient quelques minutes plus dans une situation à l'identique, Arthur Nadaux se servant du travail conjoint d'Enzo Cantagallo et Doryan Besseau pour ramener le score à 3-2 (39'14)


A la pause dans la moiteur du vestiaire rouennais que l'on soit sur le banc ou avec un maillot jaune et noir sur le dos, on sentait qu'il était possible de faire un « petit quelque chose sur cette rencontre » et sortir de l'Aren'Ice avec un ou plusieurs petits points de Noël toujours agréables pour le classement. Toutefois, il manquait un paramètre non négligeable dans l'analyse jaune et noir : le shérif zébré. Sifflet le plus prolifique de l'ensemble de la Division 2 avec une moyenne de 73,8 mn de pénalités sifflées par match contre 53,3 pour son poursuivant, l'arbitre de la rencontre offrira un récital sous forme de requiem du Dragon tout au long de la troisième période.


Déjà fortement pénalisés lors de la deuxième période avec six infériorités concédées, la troisième période, du même acabit, fera craquer nerveusement les Dragons. Après dix premières minutes dans le troisième tiers où les rouennais passeront plus de la moitié de leur temps en infériorité numérique à 4 contre 5 ou 3 contre 5, la tension grimpait de quelques échelons peu à peu alors qu'en échappée, Joran Reynaud se faisait savamment découper provoquant un lancer de pénalité non transformé (45'39) Manquant le momentum sur leur unique séquence en avantage numérique du troisième tiers (48'29), le match basculera définitivement dans la foulée alors que Julius Sinkovic douchait froidement les rouennais en ajoutant un quatrième but (51'23), renouvelant ainsi le break au tableau d'affichage pour les Jokers. Après être revenus par deux fois au score lors du tiers médian, cette fois, les rouennais n'y parviendront pas. Tant le jeu sera haché, gâché par les coups de sifflets intempestifs de l'arbitre aux bandes qui finira par faire craquer les rouennais alors qu'Antoine Dubois se chargeait du cinquième but en cage vide (59'42) suivi d'une bien évitable dernier but de Frédéric Hostein (59'58) sur l'engagement suivant, face à des Dragons las, fatigués physiquement et mentalement d'être autant sanctionnés par le pointilleux shérif zébré de la Division 2 qui aura tout de même infligé 132 minutes de pénalités aux Dragons en trois rencontres arbitrées face à la formation jaune et noire... 44 minutes en moyenne contre 22,5 mn depuis le début de la saison des Dragons... Du simple au double... De quoi s'interroger.



Division 2 (13ème journée, Poule A, Samedi 17 décembre 2016) (calendrier & résultats)

Jokers de Cergy vs Dragons de Rouen (2) 6-2 (2-0 / 1-2 / 3-0)

03'56, 1-0, Cergy : Emil Ström (Antoine Dubois, Frédéric Hostein)

15'34, 2-0, Cergy : Noé Gersanois (Emil Strom, Antoine Dubois)

28'26, 2-1, Rouen (2) : Julien Thomas (Alexandre Sucré, Brieuc Houeix)

30'53, 3-1, Cergy : Sébastien Guillon (William Guillon, Julius Sinkovic) [ 5 contre 4 ]

39'14, 3-2, Rouen (2) : Arthur Nadaux (Enzo Cantagallo, Doryan Besseau) [ 5 contre 4 ]

51'23, 4-2, Cergy : Julius Sinkovic (Gabriel Labbé, Alexis Dicharry)

59'42, 5-2, Cergy : Antoine Dubois (Gaetan Portier, Noé Gersanois) [ cage vide ]

59'58, 6-2, Rouen (2) : Frédéric Hostein (Brice Mansouri)



Division 2 (Poule A, 13ème journée, Samedi 17 décembre 2016)

Jokers de Cergy (1er) vs Dragons de Rouen (2) (6ème) 6-2 (2-0 / 1-2 / 3-0)

Comètes de Meudon (7ème) vs Lynx de Valence (2ème) 2-5 (0-2 / 1-2 / 1-1)

Evry / Viry (3ème) vs Galaxiens d'Amnéville (4ème) 3-1 (1-0 / 1-1 / 1-0)

Castors d'Asnières (9ème) vs Français Volants de Paris (5ème) 3-1 (2-0 / 1-0 / 0-1)

Etoile Noire de Strasbourg (2) (10ème) vs Lions de Wasquehal (8ème) 1-2 (0-0 / 0-2 / 1-0)



Division 2 (Poule A, 14ème journée, Samedi 07 janvier 2017)

Jokers de Cergy (1er) vs Comètes de Meudon (7ème) (20h30)

Lions de Wasquehal (8ème) vs Lynx de Valence (2ème) (18h40)

Evry / Viry (3ème) vs Castors d'Asnières (9ème) (18h05)

Galaxiens d'Amnéville (4ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (2) (10ème) (18h00)

Français Volants de Paris (5ème) vs Dragons de Rouen (2) (6ème) (18h50)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :