"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

D2 Frustrant face à l'Entente


Au sortir d'une probante victoire acquise en prolongation dans la tanière des Français Volants (5-4), les Dragons de la Division 2 jaune et noir, de retour à domicile, aura chuté 3-6 face à l'entente Evry / Viry au terme d'une rencontre où la troisième période empreinte de naïveté virera au cauchemar pour les Dragons.


Face à l'une des équipe en forme de cette poule A qui restait sur quatre succès de fil dont une probante victoire chez le leader Cergy (3-4), les rouennais ne s'attendaient guère à une partie aisée. Et de fait, le début de la rencontre ne faisait que confirmer les craintes jaune et noir. En effet, après un rapide round d'observation, les Dragons étaient contraints de concéder l'ouverture du score aux franciliens. Suite à un dégagement interdit rouennais fort évitable, la suite de l'action n'était guère plus enthousiasmante, un palet malhabilement mal sorti permettait à Jan Brittner de capter le morceau de caoutchouc au niveau de la ligne bleue jaune et noire. Parfaite offrande que le tchèque se chargeait de relayer à son ex-compatriote slovaque Matus Hanes embusqué face à la cage. Expérimenté, malin comme un singe, le meilleur compteur de l'entente se jouait du dernier défenseur rouennais et de son portier pour l'ouverture du score (0-1 à 06'11)


Si le premier but parisien jetait un coup de froid dans la patinoire de l'Ile Lacroix, il ne plaçait néanmoins pas sous l'éteignoir la flamme des Dragons. La réaction jaune et noir sera épidermique et belle à voir à commencer par l'égalisation amenée par un puissant lancer de Pierrick Gourre qui heurtait le masque du portier parisien, le palet poursuivant sa course dans la palette de Hugo Quignard seul face à la cage, l'attaquant rouennais, astucieux, évitait le plongeon du portier pour glisser le palet au fond de la terre promise francilienne (1-1 à 09'17) Quelques minutes plus tard, les rouennais feront en sorte de mettre le feu au sein de l'arrière-garde parisienne. En moins d'une minute, Rouen chavirait le match avec deux accélérations offensives décisives. C'est ainsi qu'Antonin Cartron offrait le 2-1 aux siens sur un lancer que le cerbère de l'entente Gaëtan Melin ne parvenait qu'à ralentir (13'14) 41 secondes plus tard, en contre-attaque, Kévin Beziau en position de lancer, piégeait la défense parisienne en feintant le tir avant de transmettre parfaitement sur sa gauche pour son compère Julien Thomas tout heureux de porter la marque à 3-1 sur une cage grande ouverte (13'55) Après avoir été menés, les Dragons se retrouvaient désormais devant au score 3-1 face à une équipe d'Evry / Viry particulièrement à court d'idées.


Même si le début de la deuxième période débutait sur une alerte de Chris Jones parfaitement congelée par le gardien rouennais Julien Gaubert (24'35), les rouennaise profiteront du tiers médian pour garder le rythme. C'est ainsi que Hugo Dumont faisait parler sa vitesse de patinage pour se faufiler entre les deux défenseurs parisiens avant de prendre un lancer bloqué subtilement par Gaetan Melin (31'01) Si sur l'instant, l'arbitre de la rencontre croisait les mains au dessus de sa tête suite à un jet de crosse, finalement il se ravisait et n'accordait pas de lancer de pénalité aux Dragons, envoyant le coupable en prison pour deux minutes. Tandis que la séquence en avantage numérique ne donnera que peu d'occasions, à quelques encablures de la deuxième sirène, c'est une longue infériorité de quatre minutes qui attendait les Dragons sur une crosse haute (33'43) De quoi laisser un craindre un retour parisien sur le banc rouennais. Alors que les rouennais se sortaient indemnes de l'affaire, Matus Hanes injustement expulsé pour piquage (36'21) ayant permis d'écourter la période de supplice, le tournant de la rencontre aurait pu se situer à ce moment là. C'était sans compter sur une certaine forme de naïveté jaune et noir au troisième tiers qui relancera totalement une équipe d'Evry / Viry jusqu'alors plus préoccupée, à juste titre d'ailleurs, par un arbitrage en leur défaveur que par le score à l'avantage des Dragons à l'issue du deuxième tiers.


A la reprise d'un troisième tiers qui verra l'implosion en plein vol des Dragons, la mauvaise augure s'approchait des têtes des Dragons alors que d'entrée de jeu, le défenseur rouennais Brieuc Houeix, après avoir fait les yeux doux au filet parisien, voyait sa tentative vertement repoussée par la transversale (40'43) L'histoire aurait sans doute été bien différente si l'avance jaune et noir était passée dès le début du troisième tiers à trois unités. A entendre le juron désapprobateur de l'artilleur rouennais nul doute que les rouennais étaient bien conscient également d'avoir laissé passer leur chance. D'autant plus qu'une poignée de minutes plus tard, les mouches changeront d'âne. Une chose est sure, lorsque l'on imagine que l'on peut jouer en D2 comme on le faisait en cadet, tout en nonchalance arrogante et en naïveté, il n'était pas injuste d'être giflé dans la foulée. Profitant d'une largesse défensive jaune et noire, Mickaël Marouillat avait tout le loisir de recevoir la passe de Thomas Gautron pour partir en contre-attaque et fusiller entre les cercles l'infortuné gardien rouennais, le tout en infériorité numérique (46'43) De retour à 2-3 à quinze minutes de la fin de la rencontre, la donne était totalement différente et la fébrilité gagnera rapidement les rangs des Dragons sentant le couperet se rapprocher peu à peu de leur tête. Fin connaisseur, sur le banc parisien, Sébastien Roujon, sentant la bonne affaire, demandait son temps mort à six minutes de la fin de la rencontre alors que les siens allaient évoluer pour la sixième fois de la rencontre en power-play.

 

Tout sauf le fruit du hasard, alors que les cinq précédentes éditions avaient avorté, la sixième était la bonne était la bonne et Mans Papaux inscrivait le but égalisateur (3-3) quelques secondes après la mise en place suite au temps mort (54'06) Dès lors aussi bien mentalement, que physiquement, les Dragons craqueront. Manquant de peu de reprendre la main sur une tentative de Julien Msumbu dont le lancer était contrarié par la sortie du gardien parisien (54'38), les rouennais dans la foulée se faisaient prendre à revers par le duo Papaux – Ledoux qui permettait à Chris Jones de perforer la mitaine du portier rouennais, malheureux sur le coup après avoir été décisif à plusieurs reprises tout au long de la rencontre (54'56) Complètement sortis du match, les rouennais proches du naufrage, ne parviendront pas à se relever. Tentant le tout pour le tout en soustrayant le gardien pour créer le surnombre, les Dragons boiront le calice jusqu'à la lie. Sur une passe beaucoup trop forte pour être contrôlée, le palet échappait à la crosse rouennaise pour filer dans une palette parisienne pour l'ultime crucifixion en contre-attaque administrée par Dimitri Juan en cage vide (58'11) Quelques secondes à jouer encore et un dernier but pour l'anecdote de Clément Radolanirina (59'25) et les Dragons de Rouen devaient se résoudre à s'incliner 6 buts à 3 face à une équipe d'Evry / Viry maitresse de ses nerfs qui aura su décrocher une logique victoire à l'expérience.



Division 2 (15ème journée, Poule A, Samedi 14 janvier 2017) (calendrier & résultats)

Dragons de Rouen (2) vs Evry / Viry 3-6 (3-1 / 0-0 / 0-5)

06'11, 0-1, Evry / Viry : Matus Hanes (Jan Brittner, Dimitri Juan)

09'17, 1-1, Rouen (2) : Hugo Quignard (Pierrick Gourre)

13'14, 2-1, Rouen (2) : Antonin Cartron (Arthur Nadaux)

13'55, 3-1, Rouen (2) : Julien Thomas (Kévin Beziau, Roman Moreau)

46'46, 3-2, Evry / Viry : Mickaël Marouillat (Thomas Gautron, Lewis Vidal) [ 4 contre 5 ]

54'06, 3-3, Evry / Viry : Mans Papaux (Chris Jones, Kévin Ledoux) [ 5 contre 4 ]

54'56, 3-4, Evry / Viry : Chris Jones (Mans Papaux, Kévin Ledoux)

58'11, 3-5, Evry / Viry : Dimitri Juan (Clément Lallemand, Clément Radolanirina) [ cage vide ]

59'25, 3-6, Evry / Viry : Clément Radolanirina (Dimitri Juan, Eric Blossier)



Division 2 (Poule A, 15ème journée, Samedi 14 janvier 2017)

Lions de Wasquehal (8ème) vs Jokers de Cergy (1er) 4-6 (2-1 / 1-0 / 1-5)

Lynx de Valence (2ème) vs Etoile Noire de Strasbourg (2) (10ème) 4-3 (1-2 / 0-1 / 3-0)

Dragons de Rouen (2) (5ème) vs Evry / Viry (3ème) 3-6 (3-1 / 0-0 / 0-5)

Castors d'Asnières (9ème) vs Galaxiens d'Amnéville (4ème) reporté

Comètes de Meudon (7ème) vs Français Volants de Paris (6ème) 0-4 (0-0 / 0-2 / 0-2)



Division 2 (Poule A, 16ème journée, Samedi 21 janvier 2017)

Jokers de Cergy (1er) vs Lynx de Valence (2ème) (20h30)

Evry / Viry (3ème) vs Comètes de Meudon (7ème) (18h15)

Français Volants de Paris (4ème) vs Lions de Wasquehal (8ème) (18h50)

Galaxiens d'Amnéville (5ème) vs Dragons de Rouen (2) (6ème) (18h00)

Etoile Noire de Strasbourg (2) (10ème) vs Castors d'Asnières (9ème) (17h30)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :