"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Suspense à tous les étages !


Alors qu'il ne reste plus que deux matchs à négocier au sein de la poule A du championnat U17 Elite, le suspense reste intact avec deux duels, l'un pour la première place disputé entre Amiens et Grenoble, l'autre pour la troisième entre Hockey 74 et Rouen. Un double duel entre le hockey de la plaine et celui de la montagne.


Au gré de leurs pérégrinations du début de semaine, les Dragons rouennais seront passés tout proche de donner un fier avantage à la plaine en chutant de peu à Grenoble ce lundi. Alors que samedi, les rouennais seront à la patinoire de Saint-Gervais pour disputer la « finale » de la Poule A, les joueurs de David Dostal se sont offerts une solide mise-en-bouche avec deux matchs joués face à Briançon dimanche et Grenoble le lendemain. Face aux Diables Rouges haut-alpins, l'erreur n'était pas permise pour les rouennais afin d'espérer encore rafler au finish cette « si précieuse » troisième place, synonyme de maintien la saison prochaine au sein de la poule A. Même si à la mi-match, les rouennais se retrouvaient menés au score, au prix d'une deuxième partie de match efficace, les rouennais finiront par l'emporter honnêtement.


En effet, alors que pour fêter son retour sur la glace après de longues semaines d'absences sur blessure, Gabin Mainfray combinait avec Pierre Pelletreau pour l'ouverture du score de Joseph Broutin en avantage numérique (09'33), deux buts briançonnais dans les dix premières minutes du tiers médian conduiront les Dragons à douter. Ainsi, Théo Cointe (21'57) et Joshua Michel (28'48) renversaient la tendance de la rencontre à la faveur des locaux briançonnais. Toutefois, le couteau sous la gorge, les Normands feront en sorte de se faciliter la vie sur la fin de deuxième période. Robin Rabl égalisant à 2-2 (34'21), seize secondes plus tard, Maxime Durand prenait plaisir à donner l'avantage aux siens (34'37) Le temps mort demandé par le banc de Briançon (34'37) ne brisera pas le temps fort jaune et noir alors qu'Arthur Zavani apportait le but du 4-2 dans la dernière minute de jeu de la période (39'37) Alors que la première partie du troisième tiers sera fortement émaillée de pénalités, la troupe seino-marine, patiente, mettra à profit le denier quart d'heure de jeu pour ajouter trois buts par Charles Carabasse (48'33), Noah Athuil (54'47) et Robin Rabl (55'27) scellant ainsi le score de la rencontre à 7-2. Plutôt encourageant.


Toutefois, sans faire injure à l'équipe de Briançon, c'est surtout sur le match du lundi que les esprits rouennais se concentraient avec un saut de puce les emmenant à la patinoire de Grenoble. Déjà vainqueurs des deux confrontations (3-2 après prolongation sur l'Ile Lacroix et 2-1 à Pole Sud), c'est en pleine confiance que les Brûleurs de Loups, champions de France en titre, pouvaient attendre les rouennais. Là encore, à l'instar des deux matchs précédents, il ne manquera pas grand chose aux rouennais pour désagréger cette série de quatre défaites consécutives face aux Isérois. Pourtant pour les Dragons, les affaires débutaient plutôt dans la difficulté avec l'ouverture du score en avantage numérique de Matis Bourillon pour Grenoble. S'il fallait se contenter de cet unique but en première période, le deuxième tiers sera plus volubile offensivement notamment dans le camp jaune et noir. En effet, alors que presque pile à la mi-match, Charles Carabasse (30'52) trouvait l'égalisation à l'amorce du sprint finale du deuxième tiers, Nicolas Plaquevent se retrouvait à la conclusion d'un mouvement de contre-attaque intéressant en désavantage numérique pour le 2-1 (38'25)


Si les Rouennais en rentrant au vestiaire pouvaient savourer leur maigre mais précieux avantage acquis, au retour sur la glace pour l'ultime tiers, ils n'auront guère le temps d'en profiter puisque qu'à peine quatre minutes seront nécessaires pour voir débouler Maxime Chapel pour l'égalisation grenobloise (44'11) Le momentum basculé, les Grenoblois profiteront de leur retour en grâce pour infliger le coup de grâce à un Dragon encore un peu tendre, Oscar Sciarini, six minutes plus tard faisant passer le score à 3-2 pour les Brûleurs de Loups. Avec un fin de match tendue au cours de laquelle les rouennais feront tout pour revenir au score y compris soustraire leur portier Valentin Duquenne pour créer le surnombre (57'58), l'issue de la rencontre n'en sera pas pour autant modifiée, Grenoble s'imposant à la sirène 3 buts à 2.

Avec les quatre équipes enfin à égalité de matchs (18), le temps des calculs est arrivé. Avec 44 points, les Gothiques d'Amiens restent leaders devant Grenoble à deux points tandis que Rouen, quatrième avec 28 points n'est plus qu'à une longueur de son adversaire Hockey 74 (29 points) Un dénouement en apothéose probablement programmé samedi prochain avec le déplacement de Rouen à Hockey 74 et d'Amiens à Grenoble. La plaine à la montagne pour deux duels pouvant mettre un terme à tout suspense.



Matchs en retard de la 13ème et de la 22ème journée (calendrier & classement)

Diables Rouges de Briançon (2ème Poule B) vs Dragons de Rouen (4ème Poule A) 2-7 (0-1 / 2-3 / 0-3)

Brûleurs de Loups de Grenoble (2ème Poule A) vs Dragons de Rouen (4ème Poule A) 3-2 (1-0 / 0-2 / 2-0)



Samedi 25 février :

Hockey 74 (3ème Poule A) vs Dragons de Rouen (4ème Poule A) (15h00)

Brûleurs de Loups de Grenoble (2ème Poule A) vs Gothiques d'Amiens (1er Poule A) (19h45)


Dimanche 26 février :

Hockey 74 (3ème Poule A) vs Gothiques d'Amiens (1er Poule A) (11h15)


Samedi 04 mars :

Dragons de Rouen (4ème Poule A) vs Brûleurs de Loups de Grenoble (2ème Poule A) (19h30)




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :