" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 Oscars  "Rouen-Grenoble"


En ce week-end de cérémonie des Oscars, il était normal que les Espoirs de Rouen et Grenoble pour ce dernier choc au sommet de la saison régulière U20, se mettent au diapason en se parant des leurs plus beaux atours pour rafler les différents prix remis à cette occasion. Devant une foule très mesurée venue assister à cette cérémonie dans le théâtre de l'Ile Lacroix, la plus belle des récompenses celle du « but vainqueur » reviendra au numéro 16 de Grenoble, Benjamin Berard, auteur du deuxième but décisif en prolongation (61'19) mais bien avant cette remise du trophée suprême plusieurs autres distinctions seront décernées.


A tout seigneur tout honneur, c'est à Lucas Bonnardel que sera remis la récompense du premier but en avantage numérique sur une combinaison orientée entre Hugo Blum et Pierre Robert (08'42) A cet instant de la cérémonie, les Grenoblois trustaient les flashs des photographes en menant au score 1 but à 0 à l'issue de la première période. Quoiqu'il en soit, les Dragons ne seront pas en reste au palmarès de cette 20ème rencontre du championnat de France U20 Elite. Dans la catégorie « but à frissons », l'attaquant Doryan Besseau en toute fin de rencontre décrochera la timbale en déviant in extremis du bout de la palette le lancer d'Enzo Cantagallo pour tromper la vigilance du portier grenoblois Julian Junca dépité de voir le palet franchir sa ligne de but pour l'égalisation rouennaise à quarante quatre secondes de la sirène finale.


Quoiqu'il en soit, si la fin du palmarès ne sourira pas aux Dragons avec les deux derniers trophées remis aux Isérois, l'un pour Benjamin Berard, l'autre pour Julien Munoz, on y reviendra plus tard, les rouennais décrocheront une deuxième statuette au passage, celle de la « plus belle figure artistique » Running gag de la saison, qui mieux que le spécialiste en la matière, fruit d'un long travail de plusieurs années à l'entrainement et en match, pour recevoir cette juste récompense et saluer cet évident talent à s'emmêler les crayons sur le tapis glacé. Après avoir échappé de peu à une mention spéciale du jury lors du match de Division 2 face à Annecy, avec deux tentatives réussies de « Bernard tout en élégance » lors de la rencontre face aux Isérois, il était fort juste de décerner cette récompense tout en affection et humour à Antonin Marcelle pour l'ensemble de son œuvre et en mémoire de toutes les glaces hexagonales qui auront connu avec délectation les magnifiques chûtes de notre spécialiste en la matière. Chapeau l'artiste ! ;)


A chaque cérémonie, sa récompense spéciale, celle qui salue le travail, l'abnégation, l'expérience, au fil des années, l'envie de réussir dans son domaine. Multi-facettes, capable de jouer le rôle principal dans le remake du film « Ray Charles » , de s'illustrer dans le « bon, la brute et le truand » exception faite du rôle du « bon » , de donner le change dans n'importe quel film d'horreur où le hockey sur glace en serait la première victime et le jeu entre deux belles équipes la deuxième, indéniablement que l'on soit grenoblois ou rouennais, cette récompense d'honneur ne pouvait échapper à l'arbitre aux bandes rouges, une nouvelle fois auteur d'une rencontre absolument parfaite dans son registre habituel, celle du second rôle qui rêvait d'être dans la lumière sans avoir les qualités requises. Triste sire !


Hormis la récompense du « but décisif » décernée comme évoqué plus tôt à Benjamin Berard, sur l'action, le prix du « plus chanceux » se retrouvera dans le sac de hockey de son compère Julien Munoz, pris par la patrouille zébrée à quelques minutes de la fin de la rencontre, qui se retrouvait à la sortie de prison l'heureux destinataire d'un « coup de billard » où le palet finissait par miracle dans sa crosse pour un lancer un deux contre un qui permettra aux Brûleurs de Loups de Grenoble de décrocher une quatrième victoire de rang face aux Dragons en attendant la suite des aventures en play-offs.

Fin de cette cérémonie spéciale à l'occasion de cette 20ème rencontre de championnat entre les Dragons de Rouen et les Brûleurs de Loups de Grenoble, à prendre avec humour et second degré au moins pour la majorité des récompenses virtuelles décernées.

 


U20 Elite (23ème journée, dimanche 26 février 2017)

Dragons de Rouen vs Brûleurs de Loups de Grenoble 1-2 ap (0-1 / 0-0 / 1-0 / 0-1)

08'42, 0-1, Grenoble : Lucas Bonnardel (Hugo Blum, Pierre Robert) [ 5 contre 4 ]

59'16, 1-1, Rouen : Doryan Besseau (David Fritz-Dreyssé, Enzo Cantagallo)

61'29, 1-2, Grenoble : Benjamin Bérard (Julien Munoz)



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :