" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Les rois du suspense ;)

 

Avec le cœur à Grenoble en demi-finale (lire par ailleurs), c'est à domicile, chez eux, sur l'Ile Lacroix que les Dragons U17 avaient la chance de jouer leur finale face aux Rapaces de Gap (Présentation de la Finale) Une finale inattendue qui ne laissait pas présager d'une série à sens unique tant la présence des gapençais n'était pas due à un heureux hasard, le score à la fin de la première période le soulignant.


Ainsi, avant d'assister à l'ouverture du score des Haut-Alpins à quelques secondes de la fin du premier tiers, les rouennais se lançaient dans la bataille en avantage numérique (05'12) Sur une tentative de one-timer de Robin Rabl légèrement excentrée sur le coté droit du portier gapençais (05'27) puis sur deux tentatives du défenseur Nicolas Plaquevent de la bleue, la première paradée par le portier gapençais, la deuxième déviée par le gardien de la Plaque. Vent de panique au sein de l'arrière-garde bleue qui laissera passer doucement l'orage avant de sortir de sa défense sur un palet chapardé à la ligne bleue rouennaise par Charles Schmitt pour un lancer subtilement dévié par Valentin Duquenne. Schéma à l'identique dans la foulée, cette fois par Jérémy Aymard qui testait la solidité du portier jaune et noir (11'01) Pas nécessairement très relâchés sur cette période, les Dragons tardaient à se lâcher sur la glace de l'Ile Lacroix et les minutes défilaient doucement sans que l'une ou l'autre des deux formations ne prennent l'avantage jusqu'à l'amorce d'une fin de période particulièrement compliquée pour la troupe jaune et noir. Alors qu'Axel Tarabusi (19'09) regagnait son banc tout sourire après avoir ouvert le score sur un bon jeu concerté avec Jérémy Aymard et Paul Joubert, dans la foulée, les rouennais se faisaient prendre par la patrouille avec deux pénalités synchrones (19'45) qui coûteront bien chères aux Dragons.


En effet, débutant le deuxième tiers en double avantage numérique, il n'en fallait pas plus aux Gapençais pour doubler la mise par l'inévitable Axel Tarabusi (20'17) Mauvaise feeling pour les rouennais qui mettront un long moment à digérer ce coup du sort. De longues minutes où les deux équipes se neutraliseront jusqu'à ce que les rouennais prennent doucement, subtilement l'ascendant dans cette fin de deuxième période. Par Levy Raux dans un premier temps sur une semi-échappée (28'01) puis dans la foulée par Robin Rabl sur un lancer parfait entre les deux défenseurs gapençais (29'47), la chasse aux rapaces semblait ouverte mais les différents tirs rouennais manquaient clairement de précision à l'image des deux tentatives suivantes normandes, l'une pour Robin Rabl au one-timer, l'autre pour Arthur Zavani qui avait pourtant pris de vitesse l'ensemble de la défense gapençaise pour finir sur un lancer non cadré (33'31) Un problème de mire bien embarrassant que les Dragons traîneront une bonne partie de la rencontre.


Même scénario à l'entame de la dernière période que lors du tiers médian, sur une séquence en avantage numérique, Charles Schmitt mettait le feu à la maison du Dragon en portant le score à 3-0 (44'09) Terrible... Terrible moment pour les rouennais mais qui paradoxalement fera sortir les Dragons de leur torpeur offensive. Un scénario fou se déroulera sur le glaçon de l'Ile Lacroix dans les dernières minutes de la rencontre. Se relançant par Arthur Papeil en « mode fouine » (46'29) pour le 3-1, le momentum était clairement rouennais alors que dans la foulée Lucas Villain prenait un lancer précieux que paradait difficilement Nans Blanc irréprochable sur la rencontre. Le trafic devant la cage provoquant la panique chez les gapençais, Enrique Masseline puis Maxime Thomas s'y essayait avec réussite pour le 3-2 (48'22) Le temps mort demandé par le banc de Gap n'endiguera pas les assauts rouennais. Euphoriques, les rouennais égaliseront quelques minutes plus tard en avantage numérique sur une magnifique feinte de lancer de Lévy Raux qui décalait pour le lancer cage ouverte de Gabin Mainfray (54'06) En moins de dix minutes, les rouennais étaient revenus au score et manquaient même de peu le quatrième but sur un lancer du revers de Pierre Pelletreau sauvé in extremis de la botte par le portier gapençais. Quelle fin de rencontre entre les deux équipes alors que les rouennais bénéficiaient d'une séquence en avantage numérique pour prendre l'avantage (55'57) Au lieu de ça, c'est Charles Schmitt qui profitait d'une mauvaise relance rouennaise pour aller défier en tête à tête le portier rouennais Valentin Duquenne (56'53) redonnant ainsi l'avantage aux gapençais. Totalement fou d'autant plus que dans cette partie débridée, il fallait bien un énième rebondissement, élaboré par Gabin Mainfray à l'égalisation à 4-4 (57'38) Terminant la rencontre en infériorité numérique, les rouennais feront bloc pour tenir le score en l'état. De longues secondes de suspense jusqu'à la sirène finale qui laissera les deux équipes à égalité à 4-4 à l'issue de la première manche. Parfait !



Finale U17 (match 1, Samedi 25 mars 2017)

Dragons de Rouen vs Rapaces de Gap 4-4 (0-1 / 0-1 / 4-2) (feuille de match)

19'09, 0-1, Gap : Axel Tarabusi (Jérémy Aymard, Paul Joubert)

20'17, 0-2, Gap : Axel Tarabusi (Paul Joubert, Jérémy Aymard) [ 5 contre 3 ]

44'09, 0-3, Gap : Charles Schmitt (Jérémy Aymard, Axel Tarabusi) [ 5 contre 4 ]

46'29, 1-3, Rouen : Arthur Papeil (Enrique Masseline)

48'22, 2-3, Rouen : Maxime Thomas (Enrique Masseline)

54'06, 3-3, Rouen : Gabin Mainfray (Lévy Raux, Nicolas Plaquevent) [ 5 contre 4 ]

56'53, 3-4, Gap : César Vial (sans assistance) [ 4 contre 5 ]

57'38, 4-4, Rouen : Gabin Mainfray (Lévy Raux, Antonin Germond) [ 5 contre 4 ]



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :