" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U15 Amiens tourmenté, Courbevoie relancé...


Malmenés 4-0 la veille par les Dragons rouennais (lire par ailleurs), face aux Coqs de Courbevoie, l'heure n'était plus à l'hésitation pour les Gothiques d'Amiens pour espérer encore décrocher une des deux places en finale. Défaite interdite pour la troupe amiénoise au risque de se voir d'ores et déjà en grosse difficulté pour la course à la finale.


Si au bout de vingt minutes, le score restait bloqué à un peu luxuriant 0-0, l'entame du tiers médian souriait aux Gothiques. C'est ainsi qu'après cinq minutes de jeu, Clément Navette parvenait à ouvrir le score pour la troupe amiénoise (25'03) Paradoxalement, c'est à ce moment précis de la partie que la rencontre basculait violemment du coté de... Courbevoie. En effet, la réaction parisienne ne se fera pas attendre. Peu après la mi-match, Thomas Gesquière trouvait l'égalisation (31'42) alors que trois minutes plus tard, c'est un autre «Gesquière », Luc cette fois qui profitait d'un avantage numérique pour doubler la mise pour les Coqs (34'38) 2-1 puis 3-1 alors que Antoine Margulies, déjà buteur la veille contre Anglet, récidivait cette fois face à Amiens plongeant un peu plus le doute dans les têtes amiénoises (37'17)


En l'espace d'à peine six minutes, la navire amiénois, pris dans la tempête courbevoisienne, était passé tout proche du naufrage avec trois buts encaissés. Proche seulement puisqu'il ne faudra qu'une poignée de secondes en fin de deuxième tiers pour assister au retour en grâce des Gothiques. Relancés par Guillaume Roussel (38'41), l'électrocardiogramme amiénois tressautait de plus en plus alors que Yaïno Adamczak trouvait l'égalisation à 3-3 dans la dernière minute du tiers médian (39'09) Plus présents dès l'entame du troisième tiers, les Gothiques ne s'attiraient néanmoins pas les faveurs de l'arbitrage. Régulièrement sanctionnée (45'46, 50'57, 53'56), la troupe d'Olivier Duclos ne parvenait pas à se sortir du dédale piégeux posé par les Coqs de Courbevoie jusqu'à l'amorce des cinq dernières minutes où l'attaquant de Courbevoie, Antoine Margulies faisait basculer la rencontre en marquant le but du 4-3 (55'57) Immédiatement à nouveau en situation d'infériorité numérique (56'52), Amiens ne pouvait pas revenir au score, pire pour les Gothiques, Maxence Berthaud pour Courbevoie inscrivait un cinquième but décisif (57'03), écartant quasiment Amiens de la course à la finale et relançant les Coqs qui peut encore espérer jouer la qualification sur son dernier match face aux Dragons en cas de victoire des Basques face aux Normands en fin d'après-midi. Pour Amiens, c'est un scénario alambiqué qui devra se réaliser pour assister à la qualification amiénoise en finale : victoires de Rouen face à Anglet et Courbevoie dans le temps réglementaire conjuguées à une victoire d'Amiens face à Anglet avec trois buts d'écart. Toute une histoire....



Gothiques d'Amiens vs Coqs de Courbevoie 3-5 (0-0 / 3-3 / 0-2)

25'03, 1-0, Amiens : Clément Navette (Colin Delatour, Mathéo Candellier)

31'42, 1-1, Courbevoie : Thomas Gesquière (sans assistance)

34'38, 1-2, Courbevoie : Luc Gesquière (Samy Benhamed) [ 5 contre 4 ]

37'17, 1-3, Courbevoie : Antoine Margulies (Maxence Berthaud)

38'41, 2-3, Amiens : Guillaume Roussel (sans assistance)

39'09, 3-3, Amiens : Yaïno Adamczak (Léo Manigault)

55'57, 3-4, Courbevoie : Antoine Marguiles (Luc Gesquière)

57'03, 3-5, Courbevoie : Maxence Berthaud (sans assistance) [ 5 contre 4 ]




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :