"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U20 A dans dix jours !


Un Arthur Nadaux toujours aussi précieux et inspiré, un Valentin Duquenne particulièrement décisif, un Jules Lefebvre percutant, une équipe de Rouen fatiguée mais concernée et travailleuse, tous les ingrédients semblaient réunis pour permettre aux Dragons U20 de s'imposer ce mercredi sur leur glaçon jaune et noir face au rival picard. Cependant, c'était sans compter sur la farouche envie des Gothiques d'Amiens de venir décrocher des points sur l'Ile Lacroix dans l'optique d'une lutte à couteaux tirés au classement avec les rouennais.


On pourra toujours prétexter que l'enchaînement infernal des Dragons U20 en ce début d'année 2018 aurait été fatal aux rouennais à l'occasion de cette quatrième rencontre jouée en l'espace de six jours (4 janvier à Hockey 74, 6 en D2 à Amnéville, 7 à Grenoble et 10 janvier à Rouen) On pourra toujours se dire que les absences (Antonin Germond à l'attaque) et surtout à la défense (Nicolas Plaquevent convalescent et Enzo Cantagallo laissé à la disposition de la Magnus) auront pesé lourd dans les patins des Dragons mais quoiqu'il en soit, comptablement, la bonne affaire de ce match décalé de la 14ème journée aura été pour la troupe rouge et noir qui aura flairé le bon coup et surtout réussi à prendre les deux points de la prolongation sans que l'on puisse crier au scandale.


En effet, bien que retrouvant leur Ile Lacroix après un périple de 3228 kilomètres en six jours, le temps de s'offrir un petit aller simple pour le Groenland, les Dragons se mettaient rapidement dans la difficulté au cours de cinq premières minutes de jeu particulièrement décousue. Après avoir ouvert le score sur une balourdise défensive jaune et noire (01'35), les Gothiques amiénois profiteront des quelques minutes d'errements jaune et noir pour monopoliser le palet. Ainsi, même si Jules Lefebvre d'un lancer vicieux trouvait l'égalisation au forceps (04'54), rapidement Amiens reprenait les devants par l'intermédiaire de Louis Olive (05'30) pour un 2-1 surprenant après seulement une poignée de minutes de jeu. Fort heureusement pour les deux portiers, peu à la fête en ce début de rencontres, les velléités offensives des uns et des autres seront nettement moins couronnées de succès dans les minutes suivantes. A tel point qu'il faudra patienter jusqu'à la fin du deuxième tiers pour voir surgir ce diable d'Arthur Zavani pour l'égalisation à 2-2 (38'02)


Dans la lutte pour décrocher la troisième place du classement de la Poule A, Rouen et Amiens se livreront un très joli duel dans la dernière période. Les enjeux bien connus des uns et des autres, le troisième but amiénois compilé par Thomas Suire (48'10) à une grosse dizaine de minutes de la sirène finale aurait pu sonner le glas des ambitions jaune et noir. Souffrant, pourtant, la plupart du temps d'une forte allergie au Dragon, le zébré aux bandes rouges relançait la rencontre au détour d'un double avantage numérique peu après le franchissement de la barrière des dix minutes (50'51) Une « obstruction » peu évidente (50'42), un « retard de jeu », cette fois convenu (50'51) donnaient aux Dragons l'opportunité rêvée pour revenir à parité. Bien qu'avec deux joueurs en plus sur la glace, les rouennais auront toutes les peines du monde pour trouver l'ouverture. Comme un symbole, bien aidé par leur portier Kévin Deliac décisif sur l'affaire, les amiénois se jetaient corps et âme dans la bataille. En dépit de cette ostensible pugnacité, au détour d'un énième rebond, Jules Lefebvre parvenait à signer son doublé personnel et surtout égaliser à 3-3 pour les siens (52'17) Du suspense, il sera question jusqu'à la fin de la rencontre. Des occasions de part et d'autres, des tentatives pour les uns et les autres et surtout l'arrêt de la rencontre de la mitaine pour Valentin Duquenne dans la dernière minute qui offrait aux siens au moins le point de la défaite en prolongation.


Si à cet instant de la partie, les Dragons pouvaient encore escompter ravir la victoire et les deux points, les dieux du hockey et sensiblement Baptiste Bruche en décideront autrement. Bien moins soliste que son vis à vis jaune et noir, le numéro 16 picard se retrouvait à la conclusion d'une ultime offensive amiénoise vertueuse et surtout précieuse avec le but de la victoire et deux points intéressants dans la course au maintien (62'39) Au classement, les affaires se resserrent entre les deux équipes avec à la troisième place, Amiens qui compte un point de plus que les Dragons avec néanmoins un match en plus. De quoi mettre en haleine jusqu'à la fin de la saison régulière qui conduira Amiens à affronter : Dijon, Grenoble, Angers, Hockey 74 tandis que Rouen sera opposé à Dijon par deux fois, Villard, Hockey 74 et Grenoble avec en guise de cerise sur le gâteau une succulente dernière confrontation entre les deux formations au Coliséum d'Amiens le 21 janvier prochain.



Espoir Elite (match en retard de la 14ème journée, mercredi 10 janvier 2018) (classement & résultats)

Dragons de Rouen vs Gothiques d'Amiens 3-4 ap (1-2, 1-0 / 1-1 / 0-1)

01'35, 0-1, Amiens : Rayan Belharfi (sans assistance)

04'54, 1-1, Rouen : Jules Lefebvre (Arthur Nadaux, Victor Durand)

05'30, 1-2, Amiens : Louis Olive (Théo Kalisa, Thomas Suire)

38'02, 2-2, Rouen : Arthur Zavani (Benjamin Berard, Gabin Mainfray)

48'10, 2-3, Amiens : Thomas Suire (Clément Garrido, Louis Olive)

52'17, 3-3, Rouen : Jules Lefebvre (Gabin Mainfray, Benjamin Berard) [ 5 contre 3 ]

62'39, 3-4, Amiens : Baptiste Bruche (Clément Loger, Lucas Herrera-Mione)

 




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :