"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

A Compiègne pour les Poussins...

 

Match de championnat pour les Poussins rouennais en déplacement dans l'Oise dans la tanière du lion de Compiègne. Un court voyage pour les jeunes rouennais emmenés par la paire des désormais inséparables Kévin Marias Magill et Alexandre Sucré. Une jolie rencontre pour les deux entraîneurs normands qui auront pu apprécier le bon état d'esprit affiché par leur groupe qui s'imposera face à Compiègne 9 buts à 0.


En effet, mettant du rythme offensivement et du mouvement dans leur jeu, rapidement, les normands prendront les devants au tableau d'affichage. Avec des défenseurs appuyant l'attaque et des attaquants qui faisaient l'effort de revenir en défense pour mettre en péril les conte-attaques picardes, c'est tout un bloc rouennais qui évoluait sur le glaçon de la patinoire de Compiègne. C'est ainsi qu'après seulement une minute et une poignée de secondes, Louis Ellys Le Bras trouvait le chemin des filets (01'23) alors que quelques minutes plus tard, Arthur Papeil, profitait d'un embouteillage devant la cage compiègnoise pour décocher un lourd lancer de la ligne bleue (04'21)


Tentant de répliquer sur contre-attaque, les Lionceaux ne se montraient pas pour autant sans crocs plusieurs fois dangereux notamment sur deux échappées. Les deux gardiens normands, qui resteront concentrés sur la rencontre en dépit du faible nombre de lancers reçus, Dimitri Boulet et Salomé Jamin devront s'employer pour conserver leur cage vide de palet. Bien aidés par trois duos de défenseurs faisant preuve d'envie et d'implication dans le jeu à l'image de la solidarité défensive entre Arthur Papeil et Charles Carabasse, l'un épaule l'autre et inversement sur quelques situations chaudes, les Dragonnets pouvaient jouer la partition de la sérénité et se montrer discourtois devant le but picard. C'est ainsi que sur la deuxième période, les petits normands creusaient l'écart au tableau d'affichage, Enrique Masseline et Lucas Villain s'illustraient particulièrement en inscrivant respectivement un but (16'49) et deux buts (21'09 & 29'59), juste pour récompense pour les deux compagnons qui ne s'économiseront pas sur la glace en effectuant le travail sur tous les replis défensifs.


A 5-0, les affaires rouennais étaient plutôt souriantes même si les adversaires du jour des Normands auraient mérité d'inscrire au moins un but, filet justement qu'ils marqueront avant que l'arbitre ne le refuse le palet ayant franchi la ligne une toute petite seconde après la sonnerie du changement de ligne. Quoiqu'il en soit, les Dragonnets poursuivront leur bon travail offensif en ajoutant quatre buts dans la dernière période. Ainsi, Louis-Ellys Lebras ajoutait un but à son compteur personnel (35'00) tandis qu'Antonin Germond ouvrait le sien sur un lancer heurtant le poteau avant de pénétrer dans la zone sacrée (36'10) Sur la même montée, ce diablotin d'Antonin jouait un tour pendable à la défense compiégnoise en faisant ricocher le palet dans un patin puis dans un autre avant de le voir franchir la ligne de but (36'19) Bien que tombant dans la facilité à certains instants, les quelques errements ici ou là constasté seront remis en place par le banc rouennais, soucieux de rendre une jolie copie. Ainsi, pour conclure l'après-midi à Compiègne, les poussins rouennais ajouteront un neuvième et dernier but par l'intermédiaire de Robin Rabl qui concluera la marque de la rencontre à 9-0.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :