"Nil Satis Nisi Optimum"
Titres : U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U17: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U20: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

U17 Exc Rouen confirme !


57 secondes seulement auront été nécessaires aux Dragons pour ouvrir le score dans le match sans doute décisif face à l'association Mulhouse / Colmar. 57 secondes le temps pour le power-play rouennais de se mettre en place quasiment sur la première mise en jeu (00'25) et de voir Tomas Simonsen décocher une première flèche pour l'ouverture du score (1-0) Rapidement relancée offensivement par le deuxième but jaune et noir marqué par Léo Compignie (03'36), l'équipe rouennaise ne pouvait guère réver mieux avec un tel départ. Et ce n'est pas la réduction du score dans la foulée en avantage numérique par l'un des meilleurs atouts offensifs alsaciens, Nolan Eriksson (07'48) qui douchera l'enthousiasme rouennais puisqu'il ne fallait cette fois que 59 secondes pour voir surgir à nouveau Tomas Simonsen pour la réplique et le troisième but jaune et noir (08'47) Si les Dragons se montraient besogneux à l'offensive, en terme de discipline, les choses étaient nettement moins heureuses alors que les Dragons concédaient un deuxèime but en avantage numérique, cette fois par Adam Benzaïd (13'43) pour le dernier but de cette première période, laissant les rouennais à portée de tir d'une équipe de Mulhouse très sérieuse.


Reprenant la rencontre sur un coup de canon de la bleue de Mathieu Boitheauville qui perforait l'arrière-garde mulhousienne avant de tromper la vigilance du portier alsacien Matthew Pommier (24'47), les Dragons conservaient la même tendance : alertes offensivement, fébriles défensivement et la suite ne sera qu'un énième symbole alors que Léo Studer se promenait pour ramener le score à 4-3 (30'16), les Dragons répondaient très séchement par trois fois. Jean Boitheauville dans un premier temps (30'33) à la mi-match, Léo Compignie dans la foulée en avantage numérique (31'46) et enfin Tomas Simonsen quelques secondes plus tard (32'52) En l'espace de quelques secondes et un violent coup d'accélérateur jaune et noir, Mulhouse / Colmar avait volé en éclat et le temps mort alsacien était devenu inévitable (32'52) Prêche salvateur sur le banc des visiteurs puisque dans la foulée, Mulhouse retrouvait de la couleur grâce à Arnaud Chatrier qui ramenait le score à 7-4 (33'24)


Restées sur ce quatrième but en deuxième tiers temps, les deux équipes reprenaient l'ultime manche sur un rythme moins véloce. En bonne position pour se placer dans un fauteuil pour la qualification en finale, les Dragons devaient néanmoins encore gérer cette fin de match face à une équipe de Mulhouse bien décidée à ne rien céder à l'image de cette nouvelle réduction du score offerte à Thomas Ackermann en avantage numérique (49'49) Un but qui n'empêchera pas les Dragons d'avoir le dernier mot dans cette rencontre puisque Konstant Kebets ajoutait un huitième et dernier but pour les rouennais peu avant la sirène finale.


Pour les Dragons, victorieux 8 à 5 face à Mulhouse, l'équation est désormais simple. Sur la première rencontre de dimanche entre Amiens et Mulhouse, une victoire amiénoise ou dans le pire des cas une prolongation qualifierait les Dragons. En cas de victoire mulhousienne, un point serait nécessaire aux Dragons face à Reims ou dans le pire des cas une défaite face aux rémois par moins de quatre but d'écart et l'aventure se poursuivra pour les rouennais ! Réponse dimanche à l'issue des deux derniers matchs.

 


½ Finale U17 Excellence (Samedi 14 avril 2018, 4ème match)


Dragons de Rouen (2) vs Mulhouse / Colmar 8-4 (3-2 / 4-2 / 1-1)

00'25, 1-0, Rouen (2) : Tomas Simonsen (Antoine Margulies, Konstantin Kebets)

03'36, 2-0, Rouen (2) : Léo Compignie (Jonas Lemetais)

07'48, 2-1, Mulhouse : Nolan Eriksson (Ivan Esipov)

08'47, 3-1, Rouen (2) : Tomas Simonsen (sans assistance)

13'43, 3-2, Mulhouse : Adam Benzaïd (Ivan Esipov, Nolan Eriksson)

24'47, 4-2, Rouen (2) : Mathieu Boitheauville (Jean Boitheauville, Jonas Lemetais)

30'16, 4-3, Mulhouse : Léo Studer (Noah Bean, Thomas Ackermann)

30'33, 5-3, Rouen (2) : Jean Boitheauville (Tomas Simonsen, Julien Chaumont)

31'46, 6-3, Rouen (2) : Léo Compignie (Tomas Simonsen, Antoine Margulies)

32'52, 7-3, Rouen (2) : Tomas Simonsen (sans assistance)

33'24, 7-4, Mulhouse : Arnaud Chatrier (Léo Studer, Maixent Randon)

49'49, 7-5, Mulhouse : Thomas Ackermann (sans assistance)

58'56, 8-5, Rouen (2) : Konstantin Kebets (Tomas Simonsen, Léonard Baril)

 
 
 
 
 

 

 





 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :