" Ici c'est ROUEN ! "
Titres de Champions de France U15: 1999, 2000, 2001, 2005, 2006, 2007, 2008, 2013 // U18: 2000, 2002, 2005, 2010, 2011, 2014, 2017 // U22: 2004, 2006, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017

   

 

"Tranquille Emile" pour les U22...

 

C'est un scénario plutôt inattendu qui attendait les espoirs rouennais en déplacement à la patinoire de Saint-Gervais pour le compte de la 3ème journée du championnat espoir élite. En effet, alors que dans les têtes rouennaises, nul n'envisageait une partie aisée, un début de match cauchemardesque pour les montagnards offrira un large sourire à tout le banc des Dragons à l'issue de la première période.

 

En effet, alors que les deux équipes se partageaient la tête du classement aux cotés de Grenoble avec deux victoires, les Dragons, après un long périple de la Normandie à la montagne, sortaient les fusées à réaction pour entamer la rencontre. Avant la barre des dix premières minutes, les Dragons creuseront ostensiblement l'écart en menant 4 buts à 0. Un temps d'observation de cinq minutes était nécessaire aux Dragons pour prendre leurs repères. Sitôt échu, les rouennais se ruaient sur la cage de Luc Saccomano. L'infortuné gardien ne devait pas en croire ses yeux tant l'offensive rouennaise se montrera réaliste l'espace de quatre minutes. Au bord des larmes sous son masque le gardien du Mont-Blanc ne pouvait que constater les dégâts alors que successivement Alexandre Mulle (05'51), Peter Valier (06'31), Damien Bourguignon (08'17) et Anthony Rech (08'48) se présentaient face à lui pour faire danser le palet au fond de ses filets.

 

Un violent orage proche d'une mousson bien normande qui n'avait pas fini de s'abattre sur les casques des joueurs de la triple entente Saint-Gervais, Megève, Chamonix. Comme si cela ne suffisait pas, des Dragons toujours aussi affamés face à un Mont-Blanc pris à la gorge, se divertiront avec un dernier but avant la fin de la première période. Alors qu'en tout début de match (02'58), les Dragons avaient du s'acquitter d'une séance en infériorité numérique sur une pénalité infligée à Valentin Dumélié, ce même Valentin, taquin, profitait de la première séquence en power-play des Dragons pour porter la mise de la rencontre à 5-0.

3ème Journée Championnat (Espoir Elite) - Patinoire de Saint-Gervais
Dimanche 03 octobre
Score T1 T2 T3 OT Total
Mont Blanc / Chamonix (U22)

 
0 0 1 - 1
Dragons de Rouen (U22)
5 2  3 - 10
Pénalités : Mont Blanc (30 mn) - Rouen (26 mn)
 
0-1 05'51 Rouen Alexandre Mulle (A.Rech, R.Gutierrez)
0-2 06'31 Rouen Peter Valier (F.Duval, Q.Berthon)
0-3 08'17 Rouen D.Bourguignon (C.Gaudeaux, K.Lorcher)
0-4 08'48 Rouen Anthony Rech (A.Mulle, N.Lehéricey)
0-5 12'47 Rouen Valentin Dumélié (A.Rech, A.Mulle) [ 5-4 ]
0-6 25'42 Rouen Anthony Rech (R.Gutierrez)
0-7 27'46 Rouen X.Boissel-Domb. (K.Lorcher)
0-8 41'27 Rouen Quentin Berthon
(P.Valier, F.Duval)
1-8 44'11 Mt Blanc
Mathias Terrier
(V.Kara, M.Vialle)
1-9 53'28 Rouen Valentin Dumélié (A.Mulle, A.Rech) [ 5-4 ]
1-10 54'56 Rouen Quentin Berthon (P.Valier, R.Gutierrez) [ 5-4 ]

 

« N'en jetez plus, la coupe est pleine ! » semblait implorer le gardien du Mont-Blanc alors que la deuxième période de la rencontre égrainait ses premières minutes. Une vaine prière que l'artillerie rouennais n'entendra guère. Faisant la sourde oreille, cinq minutes après le début du tiers médian, Romain Gutierrez s'illustrait face au but en servant son compère de trio Anthony Rech pour le 6-0 (25'42) Repartie sur des bases identiques, la partie virait au scénario cauchemar pour l'équipe locale qui devait se rendre à l'évidence alors que le défenseur cadet, Xavier Boissel-Dombreval pour son quatrième match en carrière espoir, trouvait l'ouverture sur un service de Kévin Lorcher (27'46) La mi-match n'était pas encore passée que les Dragons menaient déjà au score 7 buts à 0. Exception faite des dix minutes de prison infligées à Anthony Rech pour Rouen et Alexandre Chauvière pour Mont-Blanc, il ne se passera plus grand chose dans la deuxième période, les uns subissant l'affront, les autres profitant du tableau d'affichage.

Presque comme ritournelle, la troisième période débutait comme les deux précédentes sur un but rouennais. Alexandre Mulle avait ouvert la marque en première période, Anthony Rech en deuxième, cette fois, c'est Quentin Berthon qui se servait d'un service conjoint de Peter Valier et Florian Duval pour alourdir un peu plus la marque portant le tableau d'affichage à 8-0 (41'27) Avec une si lourde défaite envisagée, il fallait du coeur pour Mathais Terrier pour permettre aux siens d'édulcorer un soupçon la note déjà bien salée de la rencontre. Sur une passe de Vincent Kara, Mathias Terrier réduisait le score à 8-1 (44'11) mettant fin au passage à l'invincibilité du portier rouennais Sébastian Ylönen qui aura conservé sa cage inviolée pendant 2 heures, 44 minutes et 11 secondes. Une fin de match un peu plus hachée avec des prisons de part et d'autres qui n'empêcheront pas les Dragons de s'imposer et même d'ajouter quelques petits buts au passage, l'oeuvre de Valentin Dumelié (53'28) et de Quentin Berthon (54'56), les deux larrons en power-play (53'28) Là les Cadets la semaine dernière s'étaient imposés 14-2 à domicile face à leurs homologues du Mont-Blanc, les Espoirs répondaient dans le même style au pied du Mont-Blanc avec cette large victoire 10-1. Un bon résultat pour les joueurs de Julien Guimard avant de recevoir la semaine prochaine sur leur terre les Phénix de Reims et leur association alambiquée avec Briançon.

   
 

 

 



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :